Pour Sarah: promenade en enfer

Plongée dans la coma à la suite d'un... (Photo fournie par TVA)

Agrandir

Plongée dans la coma à la suite d'un terrible accident, Sarah (Marianne Fortier) gardera de graves séquelles aux reins et aux intestins, alimentée par intraveineuse.

Photo fournie par TVA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le producteur François Rozon s'est longtemps demandé si l'accident qui a laissé de lourdes séquelles à sa fille méritait d'être raconté dans une série. Tout dépendait de la manière. Après avoir vu deux épisodes de Pour Sarah, qui commence lundi à 21h à TVA, on peut dire que l'auteure Michelle Allen (Destinées) a réussi ce pari risqué.

Sachez que l'histoire a été passablement modifiée. Dans la vraie vie, Justine Rozon était avec deux amies et un jeune conducteur qu'elles ne connaissaient pas au moment de l'accident en 2010. Leur véhicule a quitté la route pour percuter un arbre à Mont-Royal. Dans la série, Sarah (Marianne Fortier) monte avec son ami d'enfance, Cédric (Félix-Antoine Duval). Leurs parents sont de grands amis et se fréquentent régulièrement.

Pour célébrer la majorité de Cédric, on organise un party surprise dans la maison familiale de Manu (Alyssa Labelle), une amie de Sarah. Toute la soirée, les jeux d'alcool se succèdent à un rythme étourdissant. Sarah et Cédric sont ensuite tentés de faire une escapade nocturne en voiture. Vous devinez la suite.

Les deux passagers sont encore en vie, mais dans quel état? Sarah, plongée dans le coma, gardera de graves séquelles aux reins et aux intestins, alimentée par intraveineuse. Au point que les parents (Sylvain Marcel et Hélène Florent) devront se demander s'ils souhaitent la maintenir en vie ou pas.

S'enclenche alors la ronde des suspicions. À qui la faute? Qui conduisait? Et que s'est-il donc passé cette nuit-là? L'angoisse s'empare alors des parents, des amis. Chaque geste est scruté. Gégé (Guillaume Gauthier), un ami de Sarah qui distribuait de la drogue ce soir-là, dissimule les preuves. Quant à Manu, elle s'en veut à mort et verra qu'elle n'est pas la bienvenue à l'hôpital. Difficile de ne pas tirer de conclusions quand photos et vidéos de la soirée se trouvent déjà sur les réseaux sociaux.

C'est l'auteur Michel d'Astous (Yamaska), coproducteur de la série, qui a convaincu François Rozon de porter l'histoire à l'écran. Pour éveiller les consciences, parce que ça peut arriver dans les meilleures familles, mais aussi parce que c'est une bonne histoire. Au-delà de la tragédie qu'elle raconte, Pour Sarah reste un suspense efficace. À voir apparaître ici et là des flashs de cette fameuse nuit de l'accident, on se demande vraiment ce qui a bien pu se passer, assez pour revenir l'épisode suivant. Reste à voir si le suspense tiendra jusqu'au 10e épisode.

Réalisée par Éric Tessier (O'), Pour Sarah soulève des questions sur ce que savent vraiment les parents de leurs enfants, mais aussi sur leur rapport avec la consommation d'alcool. Quand son fils Cédric lui annonce qu'il est accepté dans le programme de football d'une université américaine, Donald Dutil (Patrice Robitaille) l'encourage à boire pour fêter ça. L'accident risque fort de compromettre son amitié avec les parents de Sarah. Dutil pense à protéger son fils, quitte à user de coups bas.

Les producteurs, qui souhaitent interpeller les jeunes, ont fait voir les deux premiers épisodes à des élèves de cinquième secondaire, qui ont apprécié qu'on ne leur fasse pas la morale et qui se sont retrouvés dans les personnages de la série. Parce qu'en effet, les jeunes parlent vraiment comme des jeunes dans Pour Sarah. Combien d'auteurs ont mis dans la bouche de leurs personnages d'adolescents des mots qui ne leur convenaient pas? Cette fois, on y croit.

Une première : chaque épisode sera disponible gratuitement sur le site Web (poursarah.tva.canoe.ca) après sa diffusion en ondes, pour une période d'une semaine. TVA, qui a plutôt l'habitude d'envoyer les retardataires se rattraper sur illico sur demande (la série y sera aussi disponible), pourrait renouveler l'expérience pour d'autres séries de fiction.

Bande-annonce de «Pour Sarah»

Les Parent lessivée par Boomerang

Les Parent a subi toute une raclée lundi à 19h30 contre la première de Boomerang. La comédie d'ICI Radio-Canada Télé, qui en est à sa dernière saison, a été vue par 559 000 téléspectateurs, alors que celle de TVA, avec le couple Catherine-Anne Toupin et Antoine Bertrand, en a rallié 1 493 000, le meilleur score de la soirée. C'est ce qu'on appelle un départ canon.

Les choses ont été plus laborieuses à 19h pour Faites comme chez vous, la nouveauté de Maripier Morin à TVA, qui a attiré la curiosité de 656 000 téléspectateurs, contre 544 000 pour 30 vies sur ICI RC Télé et 447 000 pour Les détestables à V.

Avec ses 1 386 000 fans à TVA, Yamaska maintient sa domination dans la case de 20h devant L'auberge du chien noir, qui en a conservé 757 000 à RC. Sans Nathalie, Nouvelle adresse a attiré 809 000 fidèles à 21h à RC. À TVA, où Pour Sarah ne commence que lundi prochain, L'événement Jean-Marc Parent en a réuni 631 000.

Mise à jour se refait une beauté

En plus d'accueillir une nouvelle animatrice, l'émission Mise à jour adopte une nouvelle formule à MAtv. La journaliste de TVA Andrée Martin succède à Pénélope Garon à la barre de ce magazine d'affaires publiques en provenance de Québec, qui accueillera divers chroniqueurs, dont Isabelle Guilbeault à la culture, Claude Thibodeau et Michel Hébert pour la politique et Christian Simard à l'environnement. De retour dès le 22 septembre, Mise à jour est diffusée du mardi au jeudi à 18h30 et 22h, puis dans un résumé de la semaine le vendredi aux mêmes heures.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer