Les arts express

Oliver Stone réalisera une série sur Guantanamo (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Oliver Stone réalisera une série sur Guantanamo

Oliver Stone était en discussion avec Nicole Kidman... (AFP, Alberto Pizzoli) - image 2.0

Agrandir

Oliver Stone était en discussion avec Nicole Kidman et l'acteur français Vincent Lindon, mardi à Cannes.

AFP, Alberto Pizzoli

Oliver Stone a accepté de réaliser son premier projet scénarisé pour la télévision, soit une série sur le centre de détention de Guantanamo. Weinstein Television a annoncé, lundi, au Festival de Cannes, avoir fait l'acquisition de Guantanamo. Cette série entend explorer les «plus sombres coins» du centre de détention établi afin de détenir des individus soupçonnés d'être des militants islamistes. Oliver Stone projette de réaliser toute la première saison, qui a été conçue par Daniel Voll. La série plongera dans la vie de détenus, de soldats, de juges, d'avocats et de journalistes - entre autres - à Guantanamo Bay. Le centre de détention est célèbre notamment pour les techniques d'interrogatoire qui y ont été utilisées sur les prisonniers. Quarante-et-un détenus se trouvent présentement à Guantanamo, en dépit du fait que le président Barack Obama avait promis de fermer l'établissement. La prison de Guantanamo a été créée en 2002, dans les actions de l'administration américaine ayant suivi les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux États-Unis.  AP

***

Près de la moitié des jurés choisis pour le procès de Bill Cosby

Bill Cosby à son arrivée au palais de... (AFP, Don Emmert) - image 4.0

Agrandir

Bill Cosby à son arrivée au palais de justice à Pittsburgh, où on procède présentement à la sélection des jurés.

AFP, Don Emmert

Trois hommes et deux femmes ont été choisis jusqu'à maintenant pour former le jury du procès pour agression sexuelle de Bill Cosby. Deux des hommes sélectionnés disent avoir été victimes d'agression sexuelle ou avoir quelqu'un dans leur entourage rapproché qui a vécu une telle épreuve. Tous deux ont toutefois dit pouvoir être justes dans le cadre du procès de l'acteur américain. Tous les jurés choisis jusqu'à maintenant sont Blancs, alors que M. Cosby suggère que l'affaire pourrait avoir une composante raciale. Le procès doit commencer le 5 juin près de Philadelphie. Le procès aura lieu à Norristown, dans le comté de Montgomery, la même localité où Bill Cosby aurait invité sa victime alléguée, Andrea Constand, chez lui en 2004. Mme Constand a dit qu'elle s'était rendue à la résidence de l'accusé puisqu'elle cherchait à recevoir des conseils quant à sa carrière. Elle soutient que l'acteur américain lui a donné du vin et des comprimés avant de s'en prendre à elle.  AP

***

Un bar de Washington fait scandale avec un cocktail «Pill Cosby»

Un bar-restaurant de Washington s'est excusé et a retiré de son menu un cocktail baptisé «Pill Cosby», dans lequel flottaient des pilules vides en référence au comédien américain Bill Cosby, accusé d'avoir agressé sexuellement des femmes qu'il aurait préalablement droguées. Après avoir assuré que cette boisson visait à sensibiliser la clientèle à la question des agressions sexuelles, les propriétaires de l'établissement ont convenu que leur initiative était de «mauvais goût». «Les allégations visant M. Cosby sont graves et en aucune façon nous n'avions l'intention de prendre à la légère les souffrances liées à ses agissements», ont écrit lundi dans un communiqué Davin Gentry, Kevin Hallums et John Geiger, qui gèrent le bar «Diet Starts Monday». «Nous sommes profondément désolés», ont-ils ajouté, après que leur cocktail à base de tequila eut suscité sur les réseaux sociaux une vague de réprobations et d'appels au boycottage de leur commerce situé dans le quartier branché de la 14e rue de la capitale.  AFP

***

Recettes record à Broadway pour la saison 2016-17

Les spectacles de Broadway ont enregistré 1,45 milliard de dollars de recettes en 2016-17, un record, tirées par une hausse du prix moyen des billets, selon un communiqué publié mardi. Le chiffre d'affaires est en hausse de 5,5 % par rapport à la saison précédente, qui avait déjà atteint un sommet, selon les chiffres publiés par la Broadway League, l'association des opérateurs de spectacles de Broadway. Le nombre de spectateurs est pourtant en légère baisse (- 0,3 %), non pas parce que les salles se sont moins remplies, mais parce que l'offre était moins abondante cette saison. Le nombre de semaines de représentations, indicateur de référence de Broadway qui consiste à additionner toutes les semaines d'activité de tous les spectacles, est ainsi en repli de 4,1 %. La progression des recettes tient à l'augmentation de 5,9 % du prix moyen du billet, qui atteint désormais 109 dollars en moyenne, contre 103 la saison dernière. Broadway est plus que jamais tiré par les comédies musicales, qui ont vu leur fréquentation grimper de 2,3 %, et de 25,1 % en quatre ans. Aux têtes d'affiche déjà bien établies sont venus s'ajouter plusieurs nouveautés saluées par la critique et le public, comme Come from Away, Dear Evan Hansen ou Natasha, Pierre and the Great Comet of 1812.  AFP

***

Pour Salma Hayek, Hollywood voit les actrices comme des singes

Salma Hayek a réglé ses comptes avec l'industrie... (AFP, Valery Haché) - image 8.0

Agrandir

Salma Hayek a réglé ses comptes avec l'industrie du cinéma, mardi à Cannes.

AFP, Valery Haché

Hollywood? Une machine qui traite les actrices comme des singes et s'en débarrasse si elles sont intelligentes. Mardi, l'actrice Salma Hayek a réglé ses comptes avec l'industrie américaine du cinéma. Lors d'une table ronde organisée en marge du Festival de Cannes, l'actrice et productrice s'en est pris à la violence et au machisme d'Hollywood, où les jeunes actrices sont considérées comme des jouets par certains. «Ils disent : "trouvez-moi un singe" et peut-être que nous allons faire de l'argent. Et puis, ils se rendent compte que le singe sait compter et ils disent alors : "tuez-le"», a expliqué l'actrice mexicaine d'origine libanaise. «Il est vrai que si vous êtes jolies, vous pouvez obtenir des rôles plus facilement, mais c'est très violent de penser que si vous êtes jolies, vous êtes forcément bêtes», a-t-elle déclaré. Une erreur stratégique, juge l'actrice de 50 ans, compte tenu du pouvoir économique du marché féminin. «Ils ne se rendent pas compte de l'importance du public féminin. Nous avons été négligées depuis tellement longtemps qu'ils ne savent pas ce que nous voulons voir à l'écran», a-t-elle ajouté. Salma Hayek n'a pas épargné le Festival de Cannes, qui a récompensé d'une Palme d'or seulement une femme dans son histoire (La leçon de piano de Jane Camion).  AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer