Nos moments forts

Jason Mraz... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Jason Mraz

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le mystère Québec

Y aurait-il un mystère Québec dans le milieu du spectacle? Pendant que The Weeknd, vedette de l'heure, qui a annoncé son passage en ville longtemps d'avance, risque d'avoir un Centre Vidéotron à moitié rempli, Jason Mraz, lui, s'est pointé lundi dans un Capitole complet, avec un concert solo dont les billets n'ont été mis en vente qu'il y a un mois. Ironiquement, à son précédent passage, c'était Mraz, pourtant dans un pic de popularité, qui avait eu du mal à remplir un aréna - le Colisée - avec un maigre 3325 billets. Less is more? Sans doute. Avec sa formule solo, sans artifice, mais pas à rabais (les billets avoisinaient les trois chiffres), Mraz n'a eu aucun mal à conquérir la foule qui était vendue à sa cause et à installer une belle complicité.  Nicolas Houle

***

Yes Mccan en solo

Yes Mccan... (Manny) - image 3.0

Agrandir

Yes Mccan

Manny

Nouvellement doublement millionnaire sur Spotify avec son groupe Dead Obies (la pièce Where They @ a franchi le cap des deux millions d'écoutes sur le site de diffusion en continu), Yes Mccan s'est lancé en solo en proposant un minialbum, P.S. Merci pour le love. Le rappeur (Jean-François Ruel de son vrai nom) est, semble-t-il, revenu inspiré d'une tournée en France. Alors que le dernier album de Dead Obies, Gesamtkunstwerk, s'avérait fort en refrains et ne boudait pas des envies plus orchestrales, Yes Mccan forge ici avec la complicité du confrère VNCE Carter six titres à la facture plus directe, mais loin d'être dénués de qualités mélodiques... et qui ne manquent pas de gueule. Le rappeur bosse nous dit-on sur un album complet qui devrait paraître l'an prochain. Quant aux Dead Obies, ils poursuivent leur route en collectif et chaufferont la grande scène des Plaines pour Kendrick Lamar le 7 juillet, pendant le Festival d'été.  Geneviève Bouchard

***

Montréal en lumière

Le pont Jacques-Cartier à l'occasion des festivités entourant... (La Presse, Olivier Pontbriand) - image 5.0

Agrandir

Le pont Jacques-Cartier à l'occasion des festivités entourant le 375e anniversaire de Montréal

La Presse, Olivier Pontbriand

On avait en mémoire l'illumination du pont de Québec, qui avait été un échec cuisant en 2001. Même qu'il n'en reste plus rien aujourd'hui. Au contraire, jamais le pont Jacques-Cartier n'aura paru aussi majestueux. Pour lancer le 375e anniversaire de Montréal et le 150e du Canada, il a brillé de tous ses feux mercredi, offrant un spectacle féerique en cette soirée chaude du printemps. ICI RDI, LCN et V ont tous retransmis en direct l'événement, signé Moment Factory, qu'on reprendra une seconde fois à la demande du maire Denis Coderre, en raison de la manifestation des policiers qui a perturbé la quiétude des spectateurs. Si plusieurs ont critiqué l'investissement de 40 millions de dollars, la plupart ont salué l'initiative, qui perdurera pour au moins 10 ans, et donnera à la métropole une attraction unique. Le pont s'illuminera selon l'humeur des Montréalais, la météo et les événements qui marqueront la ville. De quoi donner espoir aux citoyens sur les fêtes du 375e anniversaire, qui n'emballaient que peu de gens jusqu'à maintenant.  Richard Therrien

***

L'ensemble du Festival

Will Smith, membre du jury de Cannes... (AFP, Loïc Venance) - image 7.0

Agrandir

Will Smith, membre du jury de Cannes

AFP, Loïc Venance

J'aurais pu vous écrire que la pertinente exposition Françoise Sullivan - hommage à la peinture au Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul, qui j'ai pris la peine d'aller voir avec ma fiancée avant mon départ pour Cannes, est mon zénith de la semaine. Mais, bon, le Festival est mon moment fort de l'année cinématographique. Et pas une journée ne passe ici sans apporter petits et grands bonheurs. Autant l'air de la Méditerranée que les pitreries de Will Smith à la conférence de presse du jury où j'ai respiré le même air que Jessica Chastain! Reste que le moment fort du jour reste toujours une projection. Et si vous y tenez vraiment, celle que j'ai le plus appréciée est The Square. Ruben Östlund s'impose de plus en plus comme un réalisateur brillant qui se distingue autant par l'intelligence du propos que de la mise en scène. Même s'il reste encore beaucoup de films à voir, je ne serais par surpris qu'il soit au palmarès le 28 mai.  Éric Moreault




À lire aussi

  • Famille, je vous hais!

    Festival de Cannes

    Famille, je vous hais!

    Formidable dimanche à Cannes avec l'entrée en scène remarquée et remarquable de Noah Baumbach et de Michael Haneke en compétition. Le premier y est... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer