Nos moments forts

Magalie Lépine-Blondeau dans District 31... (Fournie par ICI Radio-Canada télé)

Agrandir

Magalie Lépine-Blondeau dans District 31

Fournie par ICI Radio-Canada télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

   

Une finale attendue

On craignait le pire pour ce dernier épisode de la saison de District 31, jeudi soir dernier. Dans quel état Patrick (Vincent-Guillaume Otis) trouvera-t-il sa belle Nadine (Magalie Lépine-Blondeau) en arrivant chez elle? Il serait bien étonnant que les deux tourtereaux partent en voyage comme prévu.

Après la scène finale, on en a pour l'été à se demander ce qui s'est vraiment passé quand Kevin (Alexandre Goyette), visiblement très perturbé, a surgi chez son ex, pointant une arme contre elle. Plusieurs scénarios sont possibles. Kevin peut avoir tiré sur Nadine. Il peut aussi avoir retourné l'arme contre lui, ou alors tiré dans le vide avant de prendre la fuite.

Et Laurent (Patrick Labbé), qui harcelait Nadine au téléphone depuis plusieurs jours? Pourrait-il être intervenu pour empêcher Kevin de commettre le pire? Nadine et Patrick doivent en principe laisser leurs places à deux nouveaux enquêteurs vedettes cet automne. Sauf qu'avec l'auteur Luc Dionne, il n'y a plus rien de sûr!  Richard Therrien

Prince: le EP que vous n'entendrez pas (tout de suite)

Prince Rogers Nelson... (AFP, Ethan Miller) - image 3.0

Agrandir

Prince Rogers Nelson

AFP, Ethan Miller

Au lendemain du décès prématuré d'un grand de la pop, les albums posthumes tendent à se bousculer. Et dans le cas d'un artiste prolifique comme Prince, le public risque d'être submergé. Il semble cependant que la succession de Prince tienne les rênes assez solidement.

Un mini-album devait paraître cette semaine, soit à temps pour le premier anniversaire du décès du musicien. Or selon TMZ, un juge a permis à la succession d'empêcher George Ian Boxill, un réalisateur qui avait travaillé avec le défunt, de publier six inédits enregistrés entre 2006 et 2008, rassemblés sous le titre Deliverance. Mais la cause est loin d'être terminée: cette ordonnance est valide jusqu'au 3 mai et une autre audience est prévue.

D'autre part, ceux qui avaient déjà commandé le EP ont déjà obtenu la pièce-titre... Voilà l'un des nombreux casse-têtes auquel fait face la succession, Prince n'ayant pas laissé de testament.  Nicolas Houle  

Un film colossal!

Anne Hathaway dans Colossal... (Fournie par Métropole Films) - image 5.0

Agrandir

Anne Hathaway dans Colossal

Fournie par Métropole Films

Je n'ai jamais compris l'intimidation et la haine déversées dans les réseaux sociaux à propos d'Anne Hathaway. Je m'en fous qu'elle ait l'air d'une première de classe dans la vraie vie. C'est à l'écran que l'actrice doit faire ses preuves. Et, encore une fois, elle le fait de façon éclatante dans Colossal.

Le long métrage de Nacho Vigalondo est le plus original, déroutant et imaginatif, avec Le homard de Yorgos Lanthimos, que j'ai vu depuis quelques années. Une comédie dramatique de science-fiction qui est aussi un amalgame d'hommage/pastiche à Godzilla, tout en proposant une trame qui interroge autant les questions de violence psychologique que les secrets enfouis de l'enfance! Fou de même.

Et ce moment de pure jubilation cinéphilique ne serait ce qu'il est sans la vibrante performance d'Hathaway en fille qui lève trop le coude et perd le peu qui lui reste. Forcée de refaire sa vie dans son village natal, elle va y découvrir son monstre intérieur - au propre comme au figuré. Plaisir garanti.  Éric Moreault

Belle récidive d'Ubus Théâtre

Éric Leblanc et Agnes Zachary dans Le piano... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 7.0

Agrandir

Éric Leblanc et Agnes Zachary dans Le piano à voile

Le Soleil, Yan Doublet

Il fait toujours bon de monter à bord de l'autobus scolaire d'Ubus Théâtre. D'abord parce que l'ambiance et le sentiment de proximité qui règnent dans ce tout petit lieu de diffusion mobile sont inimitables. Ensuite parce que la compagnie spécialisée en théâtre d'images, de marionnettes et d'objets miniatures nous a habitués à de véritables petits miracles visuels, mis au service de touchantes histoires.

Alors que la troupe s'est installée dans le stationnement du Périscope, elle récidive ces jours-ci de belle manière avec Le piano à voile, sa cinquième création. Cette pièce ancrée dans l'amour de la musique, la compassion et la résilience nous amène à la rencontre d'un musicien marginalisé (Éric Leblanc) et de l'infirmière dévouée (Agnès Zacharie) qui prend soin de lui, alors qu'il arrive au soir de sa vie. Porté par une très jolie trame musicale, le spectacle touche la cible.

À voir d'ici au 6 mai... si vous réussissez à mettre la main sur un billet!  Geneviève Bouchard




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer