Nos moments forts

Seth Meyers a offert de soudoyer le présidentdésigné... (Image tirée d'une vidéo)

Agrandir

Seth Meyers a offert de soudoyer le présidentdésigné pour qu'il renonce à la Maison-Blanche.

Image tirée d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Humour et déception chez Seth Meyers

Pour tous ceux qui s'opposaient - ou qui n'y croyaient tout simplement pas - à l'élection de Donald Trump, ç'a été la douche froide, mardi. Dans l'accumulation de réactions à la présidentielle, celle de l'humoriste Seth Meyers, qui anime l'émission de fin de soirée sur NBC, avait de quoi retenir l'attention. Parce qu'il a souvent utilisé sa tribune pour décocher des flèches au candidat républicain. Mais surtout parce que le monologue qu'il a livré après le scrutin a touché la cible. Dans un savant mélange d'humour grinçant, de déception et d'espoir, il s'est inquiété des parents qui doivent expliquer la situation à leurs enfants, a offert de soudoyer le président désigné pour qu'il renonce à la Maison-Blanche... Mais après la défaite d'Hillary Clinton, il a surtout interpellé et encouragé celle, toujours inconnue, qui passera à l'histoire comme première présidente des États-Unis. «J'espère vivre assez vieux pour voir votre assermentation», a-t-il lancé. Geneviève Bouchard

L'élection de Trump, la réaction du showbiz

Miley Cyrus en larmes devant les résultatsélectoraux américains.... (Images tirées d'une vidéo) - image 4.0

Agrandir

Miley Cyrus en larmes devant les résultatsélectoraux américains. -

Images tirées d'une vidéo

S'il est un milieu qui a fait valoir ses opinions politiques tout au long de campagne présidentielle américaine, c'est bien celui du spectacle. Aussi, au lendemain de la victoire de Donald Trump, ils ont été nombreux à réagir, chacun à leur façon. Du nombre, soulignons Miley Cyrus, qui a accepté les résultats des élections avec une vidéo où elle était en larmes et s'adressait directement au nouveau président: «Traitez les gens avec amour, traitez les gens avec compassion, et j'en ferai autant avec vous...» Moby, lui, y est allé d'une lettre ouverte adressée directement aux États-Unis : «What the Fuck Is Wrong With You?» Thom Yorke a utilisé le clip de Radiohead Burn the Witch et ses paroles pour exprimer son point de vue, tandis que la formation Animal Collective a interprété Pride and Fight pour la première fois en 15 ans...  Nicolas Houle

Villeneuve brille de tous ses feux

Le réalisateur Denis Villeneuve et l'actrice Amy Adams... (Photo Paramount Pictures) - image 6.0

Agrandir

Le réalisateur Denis Villeneuve et l'actrice Amy Adams lors du  tournage du film L'arrivée

Photo Paramount Pictures

Tout au long de sa fructueuse carrière, Denis Villeneuve nous a prouvé qu'il était un cinéaste hors du commun, capable de grandes choses. Ses premiers films américains nous ont démontré sa capacité à garder sa touche, mais une production à gros budget avec quantités d'effets spéciaux? Nous voilà rassurés avec le brillant L'arrivée (Arrival). Il s'agit d'une oeuvre prenante, magnifiquement orchestrée et qui fait appel à l'intelligence du spectateur, tout en distillant une bonne dose d'humanité. On peut aisément transposer la peur et l'ignorance qui agitent certains personnages de ce film de science-fiction, du simple soldat au chef d'État, à celles dont se servent les démagogues et les tyrans dans nos sociétés. Et retenir que Villeneuve a choisi un ton positif pour plutôt mettre de l'avant les valeurs de solidarité et de fraternité, incarnées par une femme, magnifiquement interprétée par Amy Adams. De toute beauté. Et de bon augure pour Blade Runner 2049, en tournage.  Éric Moreault

«Comment expliquer ça à mes enfants?»

Van Jones, l'ancien conseiller du président Obama, a... (Image tirée d'une vidéo) - image 8.0

Agrandir

Van Jones, l'ancien conseiller du président Obama, a exprimé ses craintes conçernant la victoire de Donald Trump.

Image tirée d'une vidéo

Les visages étaient longs sur la plupart des chaînes de télévision, mardi, au fur et à mesure que la soirée avançait. Le commentaire le plus éloquent alors que se dessinait la victoire de Donald Trump a certainement été celui du chroniqueur politique Van Jones, à CNN. Très ébranlé comme plusieurs de ses collègues, il s'est mis dans la peau des nombreux parents qui auraient à expliquer le choix des Américains à leurs enfants. «Il y a des gens qui mettent leurs enfants au lit ce soir et qui redoutent le moment du déjeuner», a-t-il dit. L'extrait a rapidement été repris partout sur les réseaux sociaux. L'ancien conseiller du président Obama et militant des droits civiques a voulu traduire la peur qui habite un bon nombre de concitoyens déçus et amers, notamment issus des communautés culturelles. Salué par de nombreuses personnalités et conspué par d'autres, M. Jones a parlé de whitelash, de «coup de fouet blanc contre un président noir», ajoutant recevoir des messages d'amis musulmans, se demandant s'ils devaient quitter le pays sans attendre.  Richard Therrien

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer