Nos moments forts

30 vies fait deux victimes (Fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) 30 vies fait deux victimes

Isabelle Cousineau, la prof jouée par Julie Perreault, ne l'aura pas eue facile dans ce dernier segment de 30 vies. Deux de ses élèves, Maya et Patricia, ont trouvé la mort tragiquement dans le 660e et ultime épisode, et il s'en est fallu de peu pour qu'elle tombe aussi sous les balles. Avec une transaction de drogue qui a mal tourné pour un autre de ses étudiants, Martin, on peut parler de finale sous haute tension. Heureusement, Fabienne Larouche a laissé ses fans sur une note plus heureuse en projetant ses personnages dans l'avenir; pas question pour Isabelle de donner raison aux criminels, son désir d'enseigner l'emportera sur la peur. Cette grande finale marque pour l'auteure 20 ans d'écriture d'une quotidienne, en comptant les 15 saisons de Virginie, un véritable exploit. Richard Therrien

Les Black Keys regrettent d'avoir intronisé Steve Miller

30 vies fait deux victimes (AP, Charles Sykes) - image 3.0

Agrandir

AP, Charles Sykes

Le Rock'n'roll Hall of Fame apporte, bon an, mal an, son lot de controverses. Mais cette année, l'institution a fait jaser avant, pendant et après la cérémonie du 8 avril. Avant, parce que Deep Purple n'était pas impressionné par le fait que seulement certains de ses membres reçoivent les honneurs. Pendant, parce que Steve Miller a affirmé, sitôt après avoir été intronisé, tout le mal qu'il pensait de l'académie. Et après, parce que cette semaine, Dan Auerbach des Black Keys s'est ouvert pour dire qu'il avait regretté d'être allé introniser Steve Miller. Ce dernier, qui était une idole pour le duo, n'aurait fait aucun effort pour savoir qui les Keys étaient et n'aurait rien trouvé d'autre à leur dire qu'il avait hâte de quitter les lieux. Le duo, venu de manière bénévole, aurait quitté prématurément... Nicolas Houle

Un film explosif

Made in France... (Fournie par Axia Films) - image 5.0

Agrandir

Made in France

Fournie par Axia Films

C'est rare autant de bonnes sorties au même moment, surtout dans des registres très différents : Midnight Special (science-fiction à la Spielberg); Avant les rues (cinéma-vérité); Le livre de la jungle (superproduction familiale); Made in France... Chacun représente un moment fort de ma semaine, mais j'ai opté pour ce dernier. Le puissant drame de Nicolas Boukhrief, qui suit l'infiltration d'un journaliste dans un groupe de musulmans qui se radicalisent, montre la banalité du Mal. Non seulement son suspense prend aux tripes, mais il force la réflexion. Ces quatre jeunes hommes «ordinaires» ne sont pas bien différents de ceux qui ont commis des attentats en Europe depuis deux ans. Or, Made in France a été écrit - et tourné - bien avant ceux-ci. Cette collision entre la réalité et la fiction provoque certes un malaise. Sauf que c'est un mal nécessaire à un exercice de compréhension. En plus d'être un sacré bon film. Éric Moreault

Beau moment de théâtre

30 vies fait deux victimes (Cath Langlois Photographe) - image 7.0

Agrandir

Cath Langlois Photographe

Une vibrante interprétation de la chanson Les feuilles mortes de Jacques Prévert et Joseph Kosma dans la pièce Mme G. de Maxime Beauregard-Martin. C'est la comédienne Mary-Lee Picknell, accompagnée au piano de Patrick Ouellet, qui offre ce beau moment, alors qu'elle campe momentanément une prostituée de la maison close La Grande Hermine. Sous la forme d'un docu-fiction, la pièce s'inspire de la vie de Thérèse Drago, qui est entrée dans la légende du nightlife de la capitale en étant successivement propriétaire d'un bordel et tenancière d'un bar clandestin. Mis en scène par Maryse Lapierre, l'hommage que lui rendent Beauregard-Martin et son équipe s'avère drôle, lumineux et rempli de tendresse... Une sensibilité notamment mise en perspective par cet extrait musical bien choisi, qui ajoute une touche d'humanité à l'ensemble. Geneviève Bouchard

Partager

À lire aussi

  • Richard Therrien | <em>L'été de mes 12 ans</em>

    Richard Therrien

    L'été de mes 12 ans

    CHRONIQUE / Ceux qui ont passé les étés de leur enfance au chalet familial en gardent des souvenirs impérissables. C'est le cas de l'auteur... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer