Nos moments forts

Vu (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vu

L'intérieur du nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts du Québec, dont l'ouverture est prévue pour le 24 juin, après presque trois ans de travaux. La partie dévoilée à la presse - les travaux sont encore en cours - laisse présager un bâtiment qui se démarquera autant par son âme que par sa beauté. De verre et d'acier, avec un magnifique travail de transparence, le pavillon écologique (on vise la certification LEED) séduit autant par ses dimensions humaines que par le travail des architectes sur la verticalité apparente des lieux. Le plus beau dans tout ça? Le fait qu'avec ces nouveaux espaces qui doublent presque la superficie d'exposition, le Musée va pouvoir déployer une partie de ses collections qui restent la plupart du temps dans les réserves. Sans compter une capacité accrue d'accueillir de grandes expositions internationales itinérantes. Un must pour Québec et le Québec.  Éric Moreault

Lu

Bob Ezrin... (La Presse Canadienne, Michelle Siu) - image 3.0

Agrandir

Bob Ezrin

La Presse Canadienne, Michelle Siu

À défaut de s'illustrer au palmarès avec son récent The Life of Pablo - qu'il s'entête à ne rendre disponible que sur la plateforme Tidal -, Kanye West garde son profil haut dans l'espace public en tweetant à outrance, tout en s'autocélébrant. Or quelqu'un a osé le critiquer : nul autre que le respecté réalisateur Bob Ezrin, qui est derrière The Wall, de Pink Floyd, et des albums incontournables de Peter Gabriel, Alice Cooper et Lou Reed, entre autres. Selon Ezrin, la musique de West ne résistera pas à l'usure du temps, contrairement à celle de N.W.A., de Kendrick Lamar ou de Jay-Z. West a bien sûr répliqué en demandant si quelqu'un savait qui était Ezrin, en indiquant qu'il était las des vieux qui ne connaissent rien et qui critiquent la musique, puis en se disant mal à l'aise pour les enfants de Ezrin, que leur père avait mis dans l'embarras en osant le critiquer. Bref, tout pour se rendre encore plus sympathique... Pour couronner le tout, West a promis un nouvel album pour cet été. Circulera-t-il autant que The Life of Pablo?  Nicolas Houle

Entendu

Vu (Fournie par le Rideau Vert, François Laplante-Delagrave) - image 5.0

Agrandir

Fournie par le Rideau Vert, François Laplante-Delagrave

Quelques blagues politiquement incorrectes sortir de la bouche d'Antoine Bertrand dans la version théâtrale du film Intouchables, présentée cette semaine à la salle Albert-Rousseau. Aux côtés d'un Luc Guérin privé de ses mouvements et confiné à un fauteuil roulant, le comédien y incarne le personnage d'aide-soignant au passé délinquant joué à l'écran par Omar Sy. Avec beaucoup de naturel et un instinct comique inébranlable, Antoine Bertrand a mordu à belles dents dans ce texte punché à souhait, adapté avec aplomb pour le public québécois par Emmanuel Reichenbach. D'une référence à «l'humour d'invalides» au classique «pas de bras, pas de biscuit», Antoine Bertrand s'en est donné à coeur joie... Et le public aussi. À entendre les rires et les acclamations qui ont ponctué la pièce, il ne fait aucun doute que cette histoire pleine d'humanité, qui a inspiré un mégasuccès du cinéma français, n'a pas raté son passage de l'écran à la scène.  Geneviève Bouchard

Vu

Vu (Fournie par ICI Radio-Canada Télé) - image 7.0

Agrandir

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Au terme d'une semaine fort mouvementée avec la révélation de la pédophilie de Claude Jutra, la réaction de Marc Béland à Tout le monde en parle était très attendue. Le lundi précédent, le comédien, courroucé, avait pris la défense de son ami à l'émission 24/60 à ICI RDI dans une entrevue qui a suscité l'indignation chez plusieurs. Ses excuses devant Guy A. Lepage n'ont pas convaincu tout le monde, mais ont à tout le moins atténué l'animosité à son endroit. Marc Béland a notamment admis avoir commis une erreur en condamnant d'emblée l'auteur Yves Lever et en minimisant l'impact des gestes de Jutra sur ses victimes. Depuis, une sculpture en hommage au cinéaste a été vandalisée dans un parc de l'arrondissement du Plateau à Montréal portant son nom. Québec cinéma, qui organise les Jutra, a pour sa part annoncé que la soirée porterait provisoirement le nom de Gala du cinéma québécois. La cérémonie diffusée à ICI Radio-Canada Télé aura lieu le dimanche 20 mars.  Richard Therrien

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer