Les arts express

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Elton John parle au vrai Poutine

Elton John... (AFP, Tasso Marcelo) - image 1.0

Agrandir

Elton John

AFP, Tasso Marcelo

Vladimir Poutine a téléphoné au musicien britannique Elton John et a accepté de le rencontrer après que des farceurs russes eurent téléphoné au chanteur en se faisant passer pour le président russe. Le président a demandé au chanteur de «ne pas se sentir offusqué» par la blague et promis de rencontrer Elton John au moment où leur horaire le leur permettrait pour discuter de «tout enjeu le préoccupant». Plus tôt ce mois-ci, Elton John avait critiqué la loi russe contre la «propagande» homosexuelle et les commentaires de Poutine voulant que les homosexuels s'en prennent aux enfants. La semaine dernière, deux farceurs russes ont fait croire à Elton John qu'il parlait au téléphone avec le président russe. Le chanteur avait par la suite publié un message sur son compte Instagram remerciant Vladimir Poutine de l'avoir appelé.

Le roi du «street art» aux enchères

La murale I Remember When All This Was Trees... (AFP, FREDERIC J. BROWN) - image 3.0

Agrandir

La murale I Remember When All This Was Trees

AFP, FREDERIC J. BROWN

Des oeuvres monumentales du roi du «street art», Banksy, vont être vendues aux enchères le 30 septembre à Los Angeles, dont l'une comprenant une empreinte digitale, clin d'oeil provoquant de l'artiste qui a jusqu'alors obstinément caché son identité. La murale I Remember When All This Was Trees («Je me souviens de quand tout cela n'était que des arbres»), réalisée à Detroit en 2010, est estimée entre 200 000 $ et 400 000 $. Pochoir à l'aérosol en quatre couleurs, elle met en scène un petit garçon au regard sombre qui tient une boîte de peinture rouge sang et un pinceau après avoir écrit ce message... et laisse voir des empreintes digitales de l'artiste britannique né en 1975. Personnage mythique de la scène graffiti, Banksy s'est livré à plusieurs actions spectaculaires. Début 2015, il s'est ainsi rendu clandestinement à Gaza pour réaliser des graffitis dénonçant les conditions de vie de ses habitants.  AFP

La coiffeuse de retour à la maison

Détail de La coiffeuse de Picasso... (AFP, Bertrand Guay) - image 5.0

Agrandir

Détail de La coiffeuse de Picasso

AFP, Bertrand Guay

Une toile de Pablo Picasso d'une valeur de 15 millions $US est de nouveau exposée dans un musée parisien après une longue et étrange mésaventure.La coiffeuse est disparue d'un local d'entreposage en France il y a plus d'une décennie, puis a été retrouvée dans un paquet envoyé à New York depuis la Belgique, l'an dernier. Le paquet était recouvert d'un formulaire de douane indiquant qu'il s'agissait d'un cadeau de Noël d'une valeur de 37 $. Après la saisie, les autorités américaines ont précisé que la petite toile, peinte en 1911, avait subi des dommages mineurs et devait être restaurée.  AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer