• Le Soleil > 
  • Arts 
  • Paul au musée : après le film, l'expo 

Paul au musée : après le film, l'expo

Michel Rabagliati a accepté avec grâce l'hommage rendu... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Michel Rabagliati a accepté avec grâce l'hommage rendu à son oeuvre.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Où est Paul? Paul est partout. À peine arrivé au grand écran, le héros de la bande dessinée créée par Michel Rabagliati fait son entrée au vénérable Musée national des beaux-arts du Québec.

Après la BD, après le film, voici donc l'exposition. Désireuse de rendre encore plus accessible cet art déjà populaire, la direction du MNBAQ a décidé d'en offrir gratuitement l'accès au public.

Une certaine effervescence régnait jeudi dans la salle du pavillon Gérard-Morisset, où sont exposées une centaine de planches originales. L'ouverture avait attiré un grand nombre de gens des médias et de représentants du milieu culturel. La ministre de la Culture, Hélène David, était présente et s'est elle-même laissée gagner par l'émotion. «Michel Rabagliati est à la BD ce que Fred Pellerin est au conte ou Jean-Pierre Ferland est à la chanson», a-t-elle déclaré dans une lancée qui semblait improvisée.

Michel Rabagliati a accepté avec grâce l'hommage rendu à son oeuvre. Le dessinateur s'est dit surtout étonné et ravi du résultat. «Quand tu ouvres ton tiroir de BD, c'est juste des cartons 9 X 12 superposés. Pour moi, ça ne s'expose pas vraiment sur un mur.»

«Je suis vraiment touché, j'ai même le motton de voir tous ces dessins, a-t-il ajouté. À la vitesse où je travaille, je ne me rends pas compte de l'énergie et des détails qui sont là-dedans. Ce que je veux, c'est raconter avant tout, faire les mises en scène les plus claires possible. Je ne regarde pas le temps que je mets là-dessus. Je suis totalement honoré de voir ça!»

L'exposition est représentative des 16 années de labeur consacrées par l'artiste à sa série. Elle s'ouvre sur les premières pages de Paul à la campagne, tout premier album de la série, celui dans laquelle l'auteur pose les bases de son oeuvre. Juste à côté, on découvre différentes couvertures originales, dont certaines en anglais et en néerlandais qui témoignent de sa diffusion internationale. On apprend ainsi que Paul a été publié à ce jour en six langues.

La section suivante permet d'admirer plusieurs planches originales de Paul à Québec, l'album qui a connu le plus grand rayonnement à ce jour. Des illustrations utilisées dans le générique d'ouverture du film de François Bouvier ont également été installées.

Sur de grandes tables placées au centre de la salle, on peut notamment voir des albums de crayonnés, première étape dans la réalisation d'une bande dessinée, ainsi que des cahiers d'esquisses qui ont été réalisés spécialement pour les besoins du tournage. Le quatrième mur de l'exposition est consacré à 31 jours de tournage, l'album dans lequel le bédéiste Cyril Doisneau raconte son expérience autour du plateau de Paul à Québec.  

Fruit d'une collaboration entre les éditions La Pastèque et le Festival du cinéma de la ville de Québec, Paul au musée se déroule au MNBAQ dès maintenant et jusqu'au 1er novembre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer