La guerre des tuques au théâtre!

Fabien Cloutier a pris des libertés avec la... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Fabien Cloutier a pris des libertés avec la langue. Elle sera plus râpeuse, mais pas crue comme dans ses contes Cranbourne et Scottstown, promet-il.

Photothèque Le Soleil

Partager

(Québec) Fabien Cloutier n'a pas l'habitude de mettre des gants blancs au théâtre. Mais, cette fois, ses acteurs enfileront gants et tuques pour jouer dehors dans une adaptation originale du film-culte La guerre des tuques. La pièce sera présentée à l'extérieur du Musée national des beaux-arts du Québec, du 7 février au 3 mars, a appris Le Soleil.

«C'est tout un trip d'aller au théâtre et de voir les gens jouer dehors», lance Fabien Cloutier en entrevue. Dans le contexte, les éléments naturels - la neige, le vent, le froid - deviennent des personnages en soi. Le résultat risque d'être spectaculaire.

D'autant que le film d'André Melançon, premier de la série Conte pour tous, a marqué l'imaginaire de plusieurs enfants québécois. Fabien Cloutier l'a vu dans sa jeunesse, «mais je n'étais pas un fan fini. Je ne carbure pas à la nostalgie». Il se sentait donc libre de prendre ses distances par rapport à l'original. «C'était clair que je ne referais pas le même film, pas plus que d'avoir des acteurs qui joueraient des enfants.»

Dans sa transposition, il a gardé la base, qui est universelle, à la Roméo et Juliette : deux bandes qui se détestent et un amour impossible de membres des clans ennemis. «Et je me suis demandé de quoi aurait l'air une bataille de boules de neige dans un Québec qui a survécu» à des troubles sociaux. Un futur proche?

Le dramaturge voulait aussi raconter l'histoire d'un point de vue différent. On est au théâtre, pas dans l'oeil d'une caméra. Il lui fallait un narrateur. Il a choisi la chienne Cléo, qui sera interprétée par Sophie Thibeault! La distribution comprendra neuf acteurs, dont Lucien Ratio, Jean-René Moisan et Joëlle Bourdon, équipés de micro.

Puisque c'est Fabien Cloutier, il a bien sûr pris des libertés avec la langue. Elle sera plus râpeuse, mais pas crue comme dans ses contes Cranbourne et Scottstown, promet-il.

Si les acteurs s'épivarderont dans la neige, les spectateurs, eux, seront bien au chaud et regarderont par la large fenestration de l'auditorium du Musée. L'occasion aurait été belle de les faire participer, non? «Ça reste une autre expérience. Une heure assis au froid, ça ne serait pas super intéressant. On a pensé de l'offrir, sauf que ça devenait très compliqué pour la technique», notamment pour le son.

Pas question qu'ils se sentent au cinéma pour autant. La mise en scène fera tomber le fameux quatrième mur (entre les acteurs et le public), promet Fabien Cloutier. Notamment par l'adresse directe aux gens, une technique qu'il maîtrise bien puisqu'il l'utilise fréquemment.

Fabien Cloutier a aussi l'habitude des productions hivernales du Théâtre sous zéro, né en 2004, à l'initiative de Jean Bélanger. Il a joué dans Conte d'hiver et dans Agaguk, présentée au même endroit en 2008. C'est d'ailleurs à ce moment qu'on lui a confié l'adaptation de La guerre des tuques. Le projet a été long à financer...

Sortir du cadre traditionnel

Quoi qu'il en soit, cette production de La guerre des tuques relève aussi d'une envie de sortir du cadre traditionnel de la représentation «et de questionner le rapport spectateur/spectacle. On a besoin de bousculer cette forme-là. Au Carrefour [de théâtre de Québec], les gens sont ouverts à ce genre de propositions, mais en saison, ça reste quelque chose de très conventionnel».

La présentation de sa pièce Sacrifice, dimanche prochain, relève de la même logique. Sa création sera présentée dans un bar (la Ninkasi). Il y avait aussi une volonté de la production de la rejouer rapidement, après Montréal, cet été. D'autant que le bouillonnement du «printemps érable» a inspiré son auteur, même si le thème principal demeure «une réflexion sur notre fanatisme», en particulier celui généré par le hockey. Avis à ceux qui se sentent en manque en raison du lock-out actuel...

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer