La SAQ retire ses publicités des ondes de CHOI

La SAQ retire ses publicités des ondes de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La SAQ retire ses publicités des ondes de CHOI.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les appels au boycottage de Radio X ont trouvé écho à la Société des alcools du Québec (SAQ). La société d'État retire ses publicités des ondes de CHOI, et la pression populaire explique en partie cette «décision d'affaires».

Une campagne populaire de boycottage est en cours depuis quelques mois pour dénoncer les propos «haineux» de certains animateurs de CHOI Radio X. Les blogues Sortons les poubelles invitent notamment les internautes à faire pression sur les entreprises et les sociétés gouvernementales, dont la SAQ, pour qu'elles cessent d'y acheter de la publicité. RNC MEDIA, propriétaire des stations Radio X, a d'ailleurs intenté des poursuites contre deux citoyens qu'elle croit derrière cette initiative.

Voilà que la direction de la Société des alcools a annoncé vendredi au syndicat de ses employés de magasin et de bureau qu'elle n'avait pas renouvelé son contrat d'achats publicitaires avec CHOI, qui possède des antennes à Québec, à Montréal et à Saguenay.

Le syndicat avait demandé des comptes à son employeur à la suite de «plusieurs appels» de ses membres qui «ne trouvaient pas que ça représentait bien leur travail d'avoir des publicités sur ces postes de radio», indique la présidente syndicale, Katia Lelièvre.

«On a aussi reçu des commentaires de la clientèle. On a été sensibilisés à ça, mais c'est une décision d'affaires», confirme au Soleil le porte-parole de la SAQ, Renaud Dugas.

«Le contrat de placements publicitaires venait à échéance, puis on a simplement décidé de ne pas le renouveler. C'est une décision qui pourrait être réévaluée plus tard.»

M. Dugas reconnaît que les commentaires du public et des employés «ont été dans les éléments dont on a tenu compte pour prendre notre décision». «On se faisait questionner à savoir pourquoi on plaçait [des publicités] dans cette radio-là. Il y avait aussi des commentaires sur Facebook», avance-t-il.

«À l'écoute de la clientèle»

«On est à l'écoute de la clientèle, c'est certain, mais on tient compte de beaucoup d'autres facteurs également», précise M. Dugas.

Celui-ci ne pouvait dire samedi si le non-renouvellement d'un contrat publicitaire est courant à la SAQ.

«C'est sûr qu'on réévalue nos placements pour avoir les meilleurs placements aux meilleurs endroits pour rejoindre notre clientèle. Là, c'est une décision d'affaires qui a été appliquée», insiste-t-il.

«Si le fait que les employés et les clients ont émis des commentaires a eu une influence sur la SAQ, on ne peut que s'en réjouir», exprime la présidente du syndicat des employés de la société d'État, Katia Lelièvre.

«On a eu plusieurs appels de nos membres qui nous disaient: "Ç'a pas de sens, ce qui est dit sur les ondes de certaines radios", soit par rapport à nous comme employés de la SAQ ou même plus généralement. Ça ne représentait pas nécessairement les valeurs de nos membres par rapport à des commentaires haineux, à la limite xénophobes, racistes, etc.», rappelle-t-elle.

Le patron des stations CHOI Radio X, Patrice Demers, n'a pas rappelé Le Soleil samedi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer