Jean-François Mercier, un ours parmi les bûcherons

Jean-François Mercier côtoiera des bûcherons pendant une dizaine... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Jean-François Mercier côtoiera des bûcherons pendant une dizaine de jours, ce qui débouchera sur la nouvelle série On n'est pas sorti du bois!, à Ztélé.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Jean-François Mercier partira bientôt dans le bois. Pas pour s'isoler pour écrire son prochain spectacle, mais pour y rencontrer des bûcherons, savoir de quoi ils vivent, connaître leurs motivations et comprendre leur exigeant et dangereux travail.

Le fruit de ses rencontres, étalées sur une dizaine de jours, donnera lieu à la nouvelle série On n'est pas sorti du bois!, un docu-réalité tourné dans le parc de Chibougamau au Saguenay-Lac-Saint-Jean et diffusé cet automne à Ztélé. «Ils voulaient un gars qui sera one of the boys pour attirer la confidence», explique l'humoriste, qui délaissera momentanément son personnage de «gros cave» pour laisser le vrai Jean-François Mercier s'imprégner des lieux.

Celui-ci ne s'est pas fait prier, disant conserver de très bons souvenirs de ses spectacles donnés en régions éloignées, comme à la Baie-James, souvent à l'intention de travailleurs qui vivent des réalités bien différentes comme celles des bûcherons. «J'ai toujours eu des discussions intéressantes avec ces gars-là, je pense qu'ils n'auront pas de difficulté à se confier à moi.»

L'exploitation forestière a bien mauvaise presse, surtout depuis le film L'erreur boréale de Richard Desjardins. Cette nouvelle émission nous montrera une autre réalité, celle des travailleurs de cette industrie.

Quand on y pense, pas difficile de s'imaginer Jean-François Mercier parmi ces bûcherons tant il a la tête de l'emploi. Or, nous pourrions bien être surpris par la véritable nature de ces hommes forts, qui quittent leurs familles pour de longues périodes, loin de tout, et dont les rares images nous proviennent souvent du folklore et des légendes. «Si tu vas travailler dans le bois, est-ce que c'est parce que t'aimes pas le monde?» se demandera entre autres Jean-François Mercier.

La série illustrera aussi les nombreux dangers qu'ils courent. «Il y a plusieurs façons de se tuer quand tu es bûcheron et l'hôpital n'est pas proche. Dans le bois, tu peux aussi bien te retourner de bord et te retrouver devant un ours», fait remarquer l'animateur.

Le camp forestier qu'il visitera regroupe pas moins de 120 travailleurs. Produit par LP8 Média, On n'est pas sorti du bois! se différencie de Jobs de bras, l'émission de Patrick Groulx sur la même chaîne, plus près du magazine que du documentaire.

Fin d'Un gars le soir

Jean-François Mercier vient par ailleurs de terminer les tournages d'Un gars le soir, son talk-show humoristique qui prend fin cette saison. Eh oui, le gros cave est capable d'émotions et ne l'a pas caché pour cette dernière. «C'était un pari osé. Tout le monde reconnaît aujourd'hui que c'était une bonne idée de placer une émission comme celle-là contre les nouvelles, mais avant, tout le monde était sûr qu'on allait se planter. Je suis content de ce qu'on a accompli», dit-il.

S'il n'en avait été que de lui, Jean-François Mercier aurait probablement continué pour une saison supplémentaire, mais V en a décidé autrement. «J'étais conscient qu'un show comme ça n'avait pas une espérance de vie de 20 ans. On n'est pas La semaine verte.

D'une durée exceptionnelle de 60 minutes, la dernière d'Un gars le soir sera présentée vendredi à 21h30, sur V, sous forme de fausse émission pilote, intitulée Un gars grand public le soir. Véronique Cloutier, qui avait été sa toute première invitée, bouclera la boucle vendredi. La veille, V diffusera la dernière émission régulière, avec une brève participation de Julie Snyder. «Son passage est vraiment très drôle», annonce Jean-François Mercier.

La direction de V rencontrait l'humoriste jeudi dernier pour lui proposer de nouveaux projets. «Mais je ne tiens pas à être à la TV à tout prix, il faudra que le projet m'intéresse», nous a-t-il confié. V a déjà annoncé que Pierre Brassard aurait sa propre quotidienne cet automne sans préciser si elle serait logée dans l'ancienne case d'Un gars le soir.

Jean-François Mercier n'a pas prévu de vacances pour autant : il animera cet été un gala au Festival Juste pour rire, et prépare son prochain spectacle.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer