«Ceci est mon dernier Bye bye» - Louis Morissette

Pour le Bye bye 2012, Louis Morissette s'est... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Pour le Bye bye 2012, Louis Morissette s'est entouré une fois de plus de sa conjointe Véronique Cloutier, de Joël Legendre, d'Hélène Bourgeois-Leclerc et de Michel Courtemanche, de même que des Satiriques, qui avaient concocté l'ouverture spectaculaire de l'année dernière.

Photothèque Le Soleil

Partager

(Montréal) Le Bye bye est assurément l'aventure la plus ingrate pour un créateur. Louis Morissette en sait quelque chose, lui qui proposera son quatrième Bye bye en cinq ans, son cinquième si on compte Ceci n'est pas un Bye bye, présenté en 2003.

Sans dire qu'il n'en fera plus jamais, Louis Morissette assure vouloir prendre une pause de cette entreprise qui occupe presque quatre mois de son année. «J'ai envie de souffler un peu et de développer de nouveaux projets, de retourner vers la fiction. Je pense aussi que c'est souhaitable qu'on mette ça entre les mains d'autres créateurs.»

Bien que le stress se soit atténué depuis le Bye bye maudit de 2008, qui a défrayé la chronique durant des mois, Louis Morissette admet que l'émission la plus attendue de l'année entraîne toujours son lot d'angoisse. «À la mi-novembre, j'ai toujours une crampe, certain que je n'y arriverai pas, je me réveille la nuit, je fais de l'eczéma partout.»

Son Bye bye 2012 ne sera pas moins politique que celui de 2011, prévient-il, malgré la critique qui le lui a reproché l'an dernier, une remarque qu'il dit avoir avalé de travers. «On s'efforce d'être ludique dans le traitement, mais l'actualité a beaucoup été orientée autour de la politique. Si la chanson québécoise avait connu de gros hits qui allaient traverser les années, nous aurions pu nous en servir, mais j'ai du mal à en fredonner deux ou trois.»

À travers les années, Louis Morissette affirme avoir eu beaucoup de plaisir à personnifier Lucien Bouchard et Jean Charest. Le soir du 31, qui jouera Gabriel Nadeau-Dubois, Léo Bureau-Blouin, François Legault et Matricule 728? «Il y a un personnage que j'aurais aimé faire, mais j'ai dû admettre que Michel serait meilleur que moi pour le faire», s'est contenté de dire Louis Morissette. S'il a le dernier mot sur qui jouera quoi, certains impondérables l'obligent à modifier ses projets. «À deux reprises, nous avons dû réattribuer des rôles aux filles parce que ça ne fonctionnait pas au niveau physique.»

Le concepteur et auteur prévient d'ailleurs ses successeurs que le Bye bye constitue une véritable série de deuils. «Il y a un gros décalage entre le sketch que tu imagines et celui que tu vas mettre en ondes, à cause du manque de temps, de moyens, des avocats, qui vont te couper des lignes, de la direction, qui a sa vision de la chose.»

En plus d'avoir dû laisser tomber des sketchs parce qu'on n'a pas réussi à obtenir les droits de deux chansons, certains gags ont dû être oubliés à la suite des recommandations des avocats. «Faire des gags sur des maires qui ont fraudé, c'est impossible. Même si tout le monde sait qu'ils se sont mis du cash dans les poches, rien n'a été prouvé, ce ne sont que des allégations. Nous ne sommes pas des juges, et la télé n'est pas un tribunal», explique-t-il.

S'il dit accepter les commentaires constructifs, certains aspects de la critique l'irritent au plus haut point. «La critique instantanée et les commentaires sur les réseaux sociaux, je trouve ça raide. J'ai passé quatre mois là-dessus, et, en 30 minutes, y'a déjà un papier d'écrit. Est-ce que ça mériterait qu'on prenne la nuit pour y penser, le revoir à jeun, seul, tranquillement, pour mieux l'analyser?»

Bien sûr, il y aura toujours quelqu'un pour lui reprocher d'avoir été trop tendre envers les uns et trop dur envers les autres. «Cette année, je vais être trop péquiste une seconde, caquiste la seconde suivante, bourgeois une seconde et gauchiste l'autre d'après! Je ne m'en offusque pas et je m'en fous complètement. Nous, on essaie de taper sur tout le monde.»

Pour 2013, Louis Morissette souhaite que les Québécois trouvent une meilleure façon d'ouvrir le dialogue entre eux. «Il se brasse beaucoup d'idées au Québec, mais on n'arrive pas à se parler. On dirait que si tu ne partages pas mon point de vue, tu es un imbécile et je te méprise. Les Québécois, nous ne savons pas débattre. Les Français peuvent nous en apprendre là-dessus : ils peuvent être en désaccord, échanger, puis aller prendre un verre de vin. Nous, ça se limite à de la chicane.»

Pour le Bye bye 2012, Louis Morissette s'est entouré une fois de plus de sa conjointe Véronique Cloutier, de Joël Legendre, d'Hélène Bourgeois-Leclerc et de Michel Courtemanche, de même que des Satiriques, qui avaient concocté l'ouverture spectaculaire de l'année dernière, où l'on voyait l'Orange Julep rouler sur l'autoroute Décarie. Le Bye bye 2012 sera présenté le lundi 31 décembre à 23h à Radio-Canada, en rediffusion le lendemain à 21h.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer