L'architecture pour les nuls à Radio-Canada

L'architecte bien connu Pierre Thibault et Catherine Lachaussée... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'architecte bien connu Pierre Thibault et Catherine Lachaussée assureront l'animation de la série Au-delà des murs.

Le Soleil, Erick Labbé

Richard Therrien

Richard Therrien
Le Soleil

(Montréal) On finit par l'oublier, mais un seul regard autour de nous suffit pour se laisser imprégner d'un motif, d'une époque, d'une méchante bonne idée, de ce qui est magnifique pour les uns et affreux pour les autres. C'est probablement l'effet qu'aura sur vous la nouvelle série documentaire Au-delà des murs, diffusée dès le samedi 9 juin à 18h30 à Radio-Canada Québec.

La richesse architecturale des murs du Vieux-Québec... (Photo Isabelle de Blois) - image 1.0

Agrandir

La richesse architecturale des murs du Vieux-Québec

Photo Isabelle de Blois

Intérieur du hall d'entrée du Musée national des... (Photo Isabelle de Blois) - image 1.1

Agrandir

Intérieur du hall d'entrée du Musée national des beaux-arts

Photo Isabelle de Blois

Parce que les murs n'ont pas seulement des oreilles, ils parlent. Pour leur tirer des confidences, Catherine Lachaussée assure l'animation de la série, secondée par l'architecte bien connu Pierre Thibault, «coolement philosophe», selon l'animatrice. Huit demi-heures à contempler, entièrement produites à Québec chez Productions VF, et diffusées localement dans la case occupée jusqu'ici par Vie de quartier.

L'idée est venue de la réalisatrice Isabelle de Blois, fille de l'architecte Jacques de Blois, décédé en 2008. Initiée très tôt au monde de l'architecture, elle a eu envie de faire parler ces «créateurs de beauté», comme elle les appelle, qui forgent notre environnement.

Québec restant un modèle au niveau architectural, on avait le terreau parfait pour convaincre la station de Radio-Canada à Québec d'embarquer dans l'aventure, de même que Canal Savoir. Isabelle de Blois a réalisé quatre épisodes, Émilie Baillargeon, les quatre autres.

Thèmes

Chaque émission aborde un thème, comme la lumière, l'hiver, le feu et l'architecture durable. Dans la cinquième émission montrée mercredi aux journalistes, à l'École d'architecture du Vieux-Séminaire, on tente de distinguer le vrai du faux. Le vrai passe le temps, le faux, beaucoup moins, fait-on remarquer.

J'ai appris entre autres que certaines parties de la façade de la Caserne Dalhousie d'Ex Machina dans le Vieux-Port paraissent bien réelles, mais ne sont qu'imitation. Son concepteur, l'architecte Jacques Plante, n'est pas peu fier que son oeuvre ait remporté le Prix du public, elle qui en apeuré plusieurs par son côté moderne en milieu patrimonial. On lui doit aussi le Théâtre de la Bordée, de même que la Tohu à Montréal.

Intéressante aussi cette incursion sur le chantier de l'agrandissement du Musée national des beaux-arts du Québec avec un ingénieur en structure, Martin Lemyre. Quand on regarde les plans de cette portion en grande partie vitrée, on saisit toute la complexité des travaux et comment on a poussé encore un peu plus les limites de la technologie.

Bien qu'il parle peu - on ne le voit que dans les présentations avec Catherine Lachaussée -, Pierre Thibault sait communiquer sa passion pour l'architecture. Le tout est parfois aride, mais on apprend des choses, qui nous feront voir autrement le théâtre Impérial, la chapelle du Petit Séminaire et même les maisons de banlieue.

Hélas, la génération actuelle d'architectes ne dispose pas de la marge de manoeuvre qu'avaient ceux qui les ont précédés. Faut pas que ça coûte cher, et faut surtout plaire au plus grand nombre. Aujourd'hui, on ne cherche plus d'architectes, on cherche des constructeurs, déplore Pierre Thibault.

Le directeur de Radio-Canada Québec, Jean-François Rioux, a tenu à souligner qu'une telle série aurait été impossible sans le Fonds pour l'amélioration de la programmation locale du gouvernement fédéral, cette taxe de 1,5% qui apparaît sur votre relevé de câble, dont le renouvellement pour l'année qui vient n'a pas encore été annoncé, et dont Québecor a demandé l'abolition.

Surtout présente à la radio depuis plusieurs années, Catherine Lachaussée semblait ravie mercredi de reprendre l'animation de l'émission du retour à la maison au 106,3 FM à l'automne. Ravie, entre autres, de pouvoir emmener le réalisateur André Chouinard, qui pilotait ses samedis matin à la Première Chaîne. Dès le 20 août, elle sera entourée de Suzie Pelletier à l'information, d'Anne-Josée Cameron au culturel, de Marc-André Boivin à la circulation et de Martine Côté à la météo.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer