François Lambert: le plus «baveux» des Dragons

«Le Cirque  du Soleil n'aurait pas passé...

Agrandir

«Le Cirque du Soleil n'aurait pas passé devant les Dragons. Un gars qui vient nous dire qu'il fait un cirque sans animaux avec des chansons dont on ne comprend pas les paroles, ça ne passerait pas» - François Lambert

Sur le même thème

(Montréal) À quatre ans, il voulait déjà se mêler de la comptabilité de la ferme de son père. On peut parler d'un Dragon qui a le feu sacré! Révélé au grand public par Un souper presque parfait, François Lambert s'avère le plus «baveux» des cinq millionnaires de Dans l'oeil du dragon, en ondes depuis deux semaines, le lundi à 20h à Radio-Canada. Rencontre avec un homme d'affaires qui a fait sa fortune dans les centres d'appel et l'informatique, et qui possède une ferme en Outaouais.

Q Votre investissement de 250 000$ dans une entreprise sherbrookoise a fait beaucoup jaser. C'est beaucoup d'argent.

R Mychel Tétreault [le propriétaire de Frygy Cube] était bien préparé. Mais s'il ne me donnait pas son brevet, je n'embarquais pas. Tu ne peux pas investir autant d'argent sans avoir quelque chose en retour. M. Tétreault nous a dit qu'il ne pouvait même plus aller au Tim Hortons et que tout le monde lui parlait des deux Dragons qu'il avait réussi à convaincre. Il est fou comme un balai.

Q Je vous ai qualifié de plus «baveux» des cinq Dragons. Ça vous convient?

R Je suis à l'aise avec ça, et je ne suis pas surpris, même si les gens qui me connaissent bien savent que je ne suis pas baveux. Mon passage à Un souper presque parfait m'avait préparé aux critiques.

Q Vous pouvez être très dur avec les entrepreneurs à l'émission. Jusqu'où aller sans dépasser les bornes?

R Je suis dur, mais je n'ai jamais insulté personne dans ma vie. Il y a une différence entre dire à quelqu'un que sa technique est mauvaise et lui dire qu'il est nul. Vous ne me verrez jamais dire une parole déplacée sur le physique de quelqu'un.

Q La semaine dernière, vous avez viré de bord une dame qui vendait des coussins de plage.

R Son produit n'avait pas de bon sens, c'est immense, et personne ne va mettre ça dans ses valises. J'avais du regret pour sa fille, dont la mère allait se faire ramasser par moi. Mais je ne serai jamais Kevin [O'Leary, le méchant de la version canadienne-anglaise], je n'ai pas besoin de l'humilier.

Q Il existe un gros tabou autour de l'argent. L'émission pourrait-elle modifier cette perception?

R Je l'espère, parce qu'il n'y a pas de mal à faire de l'argent. Je ne suis pas gêné de dire que je suis parti de rien et que j'ai réussi. Je suis à l'aise, mon train de vie le reflète, mais je ne suis pas arrogant pour autant, et aucun Dragon ne l'est.

Q Existe-t-il de véritables conflits entre les Dragons?

R La seule avec qui le contact a été plus difficile au début, c'est Danièle [Henkel]. Vous allez nous voir nous chicaner souvent durant la série, et ce n'était pas un jeu. Mais on s'est assis, on a parlé, et on est devenus les meilleurs amis du monde depuis.

Q Est-ce le premier jalon d'une longue carrière en télévision?

R Je me fais souvent poser cette question depuis Un souper presque parfait. Je me sens à l'aise devant la caméra, mais je n'ai pas de plan de carrière. Je n'ai pas besoin de ça pour vivre. Mais s'il y a une saison deux de Dans l'oeil du dragon, je suis ben mieux d'être là!

Q Vous avez été remarqué pour avoir enlevé votre chemise à Un souper presque parfait. Le regrettez-vous?

R Non. Quand je suis arrivé, deux autres participants étaient déjà en bedaine. Si je ne l'avais pas fait, j'aurais passé pour le prétentieux, qui a plein d'argent. Mais il était hors de question que je mange en bedaine. En plus, ça fait de la bonne télévision, et ce n'est pas pire qu'être en bedaine sur la plage.

Q Êtes-vous satisfait de vos investissements dans le cadre de l'émission?

R Je suis pas mal fier des deals qui ont été conclus. Je considère que celui qui sera diffusé lundi est une pièce d'anthologie, où il y a énormément d'émotion. On a négocié très fort.

»» Zoom sur... François Lambert

Mon premier emploi à la télé

Un souper presque parfait

Enfant, j'adorais regarder...

Des émissions comme Découverte

Je ne manque jamais...

Tout le monde en parle, les nouvelles et La semaine verte

Je ne regarde jamais...

Les téléromans, sauf La promesse occasionnellement, parce mon ami Sébastien Delorme y jouait!

Si c'était à refaire...

Je n'ai jamais eu de mauvais coup, ni fait faillite, je n'ai rien à redire sur mon parcours.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer