Le Grand Rire retourne à la place D'Youville

L'an dernier, Whoopi Goldberg avait été la tête... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'an dernier, Whoopi Goldberg avait été la tête d'affiche du Grand Rire à l'Agora de Québec.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

(Québec) L'arrivée du spectacle estival Les chemins invisibles à l'Agora du Port de Québec force le Grand Rire à déménager ses activités extérieures. Le Soleil a appris que le festival d'humour retournera à la place D'Youville en juin, un endroit qu'il a occupé jusqu'en 2009.

Le spectacle élaboré par le Cirque du Soleil, qui avait élu domicile sous les bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency il y a quatre ans, commence habituellement ses activités à la Saint-Jean et demeure à l'affiche jusqu'à la fête du Travail. La programmation de l'Agora sera donc affectée, à commencer par celle du Grand Rire, qui se tient en juin.

Avisée de ce changement depuis quelque temps déjà, QuébéComm, qui pilote l'événement, a décidé de revenir à la place D'Youville et serait déjà occupée à voir comment elle configurera les lieux, selon une source fiable.

Au sein de l'organisation, la porte-parole Marie-Ève Jacob ne parle pas encore de déménagement, mais confirme qu'il y a des «discussions avec la Ville afin de réorienter notre site extérieur». Elle précise que les «négociations sont très positives» et souligne que QuébéComm conserve une «option» sur l'Agora. Cependant, comme le Cirque occupera les lieux bien avant le 24 juin, afin d'installer son équipement, la marge de manoeuvre du Grand Rire risque d'être limitée. Une annonce devrait être faite au cours des prochaines semaines afin d'aviser le public du changement de lieu. Quant aux dates et au contenu de l'événement, ils seront révélés en avril ou au début mai.

Moins de concerts?

La résidence du Cirque devrait aussi avoir une incidence sur l'offre musicale de l'Agora. Comme les représentations ont lieu du mardi au samedi, rares seront les occasions pour programmer des concerts : qu'une poignée de dates en juin et en septembre. Et le démontage et remontage de l'équipement du Cirque, s'il y a lieu, avec les coûts que ça comporte, risquent de décourager les promoteurs. Les mauvaises langues diront que l'impact sera minime puisque, si l'on compte les activités du Grand Rire, l'Agora avait été ouverte seulement 14 fois en 2012...

Pour l'instant, 3E, la filiale du Festival d'été responsable d'animer l'amphithéâtre extérieur conjointement avec la firme montréalaise evenko, n'est pas en mesure de dire si de grands spectacles en tournée pourraient s'arrêter en ville malgré la présence des Chemins invisibles.

«C'est une négociation qui s'est passée entre la Ville et le Cirque, précise la porte-parole Luci Tremblay. Il faut qu'on s'assoie avec le Bureau des grands événements et qu'on regarde le calendrier d'installation et tout...»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer