Dans le rétroviseur de Loreena McKennitt

Les années passent, mais le temps semble n'avoir... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Les années passent, mais le temps semble n'avoir aucune emprise sur la voix de Loreena McKennitt.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partager

Sur le même thème

(Québec) Trois ans après son passage sur les plaines d'Abraham, Loreena McKennitt était de retour en ville, cette fois avec une formule davantage intimiste. Dans un Grand Théâtre affichant complet, l'artiste canadienne s'est plu à partager des chansons de même que des anecdotes qui ont jalonné son parcours sur la route des Celtes.

Nul doute que Loreena McKennitt a presque fait... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 1.0

Agrandir

Nul doute que Loreena McKennitt a presque fait oublier les creux de la première partie et su faire de cette énième visite à Québec un autre rendez-vous apprécié

Le Soleil, Caroline Grégoire

Les années passent, mais le temps semble n'avoir aucune emprise sur la voix de Loreena McKennitt : elle demeure puissante, souple et assurée, comme à ses débuts. Apparaissant dans un décor sobre, où d'imposants candélabres et un réverbère étaient disposés, la Canadienne a lancé le concert en délicatesse, flanquée de cinq complices de longue date, dont le guitariste Brian Hughes. Elle n'a pas tardé à varier les plaisirs : l'artiste de 55 ans est ensuite passée du piano à la harpe et à l'accordéon, a alterné les titres instrumentaux et ceux où l'on peut l'entendre s'attaquer sans mal au registre des aiguës.

Si l'on goûtait la belle complémentarité entre le violoniste Hugh Marsh et la violoncelliste Caroline Lavelle, si l'on appréciait les flirts occasionnels avec les airs moyen-orientaux ou si les harmonies de Lavelle appuyaient joliment les mélodies de la leader, il manquait une étincelle pour que la première moitié du concert trouve véritablement son élan.

Est-ce le fait que cette nouvelle tournée en était à ses débuts? Ou était-ce dû aux interventions intéressantes, mais parfois longuettes de McKennitt, qui minaient un peu le rythme du spectacle? Toujours est-il que la première partie de la soirée nous a laissés un peu sur notre faim : aux interprétations réussies, comme The Wind That Shakes the Barley, s'opposaient des chansons qui levaient nettement moins, dont Dickens' Dublin, avec ses bandes où un enfant parlait, qui enterraient le travail des musiciens...

Deuxième moitié impeccable

En revanche, en deuxième partie, McKennitt et son équipe ont été irréprochables. Sans délaisser les anecdotes - elle a confié s'ennuyer de jouer dans les rues, comme elle le faisait à ses débuts - la chanteuse s'est faite plus concise et a laissé parler sa musique. Du coup, on a pu apprécier l'intéressante configuration musicale réunissant violon, violoncelle, contrebasse, percussions, guitares et harpe ou accordéon et piano, d'autant que Brian Hughes a pris ses distances des effets synthétiques à la six-cordes, troquant au besoin son instrument pour un oud ou un bouzouki.

Il y avait d'autre part une excellente progression dramatique. On est passé du Mystic's Dream à Santiago avec ses accents latins, puis à l'incontournable et toujours appréciée Lady of Shalott. Mais c'est peut-être Penelope's Song qui aura été le grand moment de la soirée : McKennitt a livré une version intense, gorgée d'émotions. Au terme du doublé Never-Ending Road (Amhran Duit) et The Parting Glass, le public était pleinement conquis.

Nul doute que l'artiste a presque fait oublier les creux de la première partie et su faire de cette énième visite en ville un autre rendez-vous apprécié. Elle remet ça ce soir, toujours au Grand Théâtre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Loreena McKennitt: la route des Celtes

    Sur scène

    Loreena McKennitt: la route des Celtes

    Estimant qu'elle avait négligé son public canadien ces dernières années, Loreena McKennitt se lance dans une nouvelle série de concerts, où elle... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer