Nikki Yanofsky: la métamorphose de l'enfant prodige

L'enfant prodige Nikki Yanofsky est devenue une ravissante... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'enfant prodige Nikki Yanofsky est devenue une ravissante jeune fille qui veut embrasser le monde avec un répertoire qui déborde du jazz.

Photothèque Le Soleil

(Québec) Hier encore, Nikki Yanofsky était une enfant prodige qui faisait sensation en jazzant les vieux standards avec un entrain juvénile et un aplomb extraordinaire. Aujourd'hui, à 16 ans seulement, elle entreprend une vraie carrière qui s'ouvre à la pop comme au jazz. Après avoir fait Carnegie Hall, la Place des Arts et chanté le Ô Canada aux Olympiques de Vancouver, Nikki se lance sur la scène du monde.

Après Paris et Londres, la jeu-ne virtuose du scat sera au Palais Montcalm, le 29 janvier. Son spectacle devait avoir lieu plus tôt, mais une invitation de dernière minute de Michel Drucker, pour une émission spéciale Champs-Élysées, a changé ses plans. Les Québécois l'attendent avec d'autant plus de ferveur et d'impatience.

Au moment de l'entrevue, le jour précédant son départ pour Paris, Nikki ignorait ce qu'elle allait faire exactement là-bas, et c'est Le Soleil qui lui ai appris qu'elle serait vue et entendue par les millions de téléspectateurs français à l'émission Champs-Élysées sur France 2.

«Je vais faire ce qu'on me dit! Je sais qu'après Paris, ce sera Londres, mais je ne sais pas davantage ce qui m'y attend!» affirmait avec une belle franchise la petite Montréalaise, qui écoute tous les con­seils de son paternel, Richard Yanofsky, qui mise gros sur la carrière de sa fille. Il a fait fortune en créant une compagnie de jouets électroniques, WowWee, en 1988. La mère de Nikki, Elyssa Rosenthal, est aussi une vraie Montréalaise.

Très bon guide

Pour le premier véritable album de sa fille, intitulé simplement Nikki, Richard Yanofsky n'a pas lésiné en lui offrant un studio new-yorkais et le légendaire producteur Phil Ramone, qui a produit des disques de Paul McCartney, Barbra Streisand, Ray Charles, Bob Dylan, Elton John, Billy Joel, Frank Sinatra, Rod Stewart et bien d'autres grands noms.

«Phil Ramone a été un très bon guide, vraiment, et il s'est aussi montré très ouvert à mes idées. Même si le jazz reste mon genre préféré, je voulais aborder d'autres styles et m'ouvrir ainsi d'autres portes», déclare Nikki dans un français teinté d'un fort accent anglais. «Je suis de la quatrième génération Yanofsky née à Montréal, mais vous savez, le français est une langue très difficile à apprendre...» Nikki, qui fêtera son 17e anniversaire le 8 février, termine son secondaire au St. George Girls High School de Westmount, une institution privée. «Après, je ne veux plus étudier que la musique!»

Marché international

Visant un marché international, son album ne comporte que des titres en anglais, sauf les premières paroles de la chanson Bienvenue dans ma vie. Nikki a collaboré à l'écriture de cette chanson et à celle de cinq autres pièces. «Je voulais qu'on découvre qui je suis, au-delà de l'interprète d'Ella Fitzgerald.»

Cela ne l'empêche pas de nous livrer une version adorable, pleine de fraîcheur et d'énergie, du grand succès d'Ella, You'll Have to Swing it, Mr Paganini, avec quelques scats irrésistibles. «Je vous promets d'en rajouter dans mon spectacle au Palais Montcalm!» ajoute-t-elle en riant.

En 2008, Nikki Yanofsky a fait paraître un disque de reprises de chansons d'Ella Fitzgerald, Ella... Of Thee I Swing, enregistré le 11 octobre 2007 à la Place des Arts. À la suite du lancement de Nikki, en avril 2010, la jeune chanteuse a entrepris une longue tournée qui l'a menée au Canada, aux États-Unis, en France, où elle a participé au Festival de jazz de Nice, puis en Italie, en Espagne, en Autriche et aux Pays-Bas.

Même si elle raffole du bon vieux jazz, Nikki est une jeune fille aux goûts éclectiques. «Je suis une obsédée d'Ella, mais j'adore aussi Eminem, Beyoncé, les Beatles et beaucoup d'autres artistes. Je suis ouverte à tout!»

Vous voulez y aller?

QUI : Nikki Yanofsky

QUAND : samedi 29 janvier, 20h

: Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin

BILLETS : 42 $

TÉL. : 418 641-6040

www.palaismontcalm.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer