New York de Paul Hunter: Le retour de l'alchimiste

Paul Hunter est de retour dans sa ville... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Paul Hunter est de retour dans sa ville natale, Québec, pour y exposer, après huit ans d'absence.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Paul Hunter sculpte des toiles de métal, les gangrénant avec des acides, intervenant à l'acrylique, puis y saupoudrant de l'or. Il dessine aussi New York, sa ville d'adoption en perpétuel mouvement, et griffonne des missives sur de grandes cartes postales d'aluminium. L'alchimiste au grand sourire est de retour dans sa ville natale pour y exposer, après huit ans d'absence. Les retrouvailles, comme ses oeuvres, ont une aura précieuse.

L'exposition New York, qu'il propose à la Galerie Michel Guimont, se décline en trois corpus. Il y a d'abord des abstractions colorées, de la série Corona & Symphony, puis des paysages imaginaires aux reflets d'or et de bronze, puis finalement des vues de la Grosse Pomme qui fusionnent des traits précis et des zones vaporeuses. «Ça montre d'où je viens, où je suis rendu, et où je vais. Je ferais cette exposition-là à New York et je ferais exactement la même», assure Paul Hunter, qui habite près de l'Université Columbia, dans le Upper West Side, et possède un atelier dans Harlem. «En 1987, en taxi, on était chanceux si le chauffeur acceptait de se rendre. Maintenant, tout y est hors de prix», commente le peintre.

Chaque retour à Québec permet au fils du sculpteur et caricaturiste Raoul Hunter de mesurer le chemin parcouru. «Mon père travaillait beaucoup sur le bronze et y mettait de la patine, c'est un peu de l'aquarelle en trois dimensions. Moi, c'est plutôt la couleur. Tout mon travail se fait sur les surfaces, leur réflexion de la lumière, les formes», analyse celui qui intègre, tout de même, des métaux précieux dans presque toutes ses oeuvres, comme un clin d'oeil à son paternel.

Récemment, Hunter a réalisé qu'il est demeuré plus longtemps à New York que dans n'importe quelle autre ville. Ce qui devait être une aventure d'un an après ses études s'est mué en amour fou. Séduit par «le choc des idées» et l'effervescence qui caractérise la ville qui fait rêver les artistes du monde entier, il s'y est établi avec sa compagne, aussi artiste, et y a élevé ses deux enfants, maintenant revenus au Québec pour y étudier.

«New York est comme une serre : ou bien tu fleuris ou bien tu pourris», lance Hunter, en paraphrasant le directeur du musée de Brooklyn. «Tu peux prendre le téléphone et parler à qui tu veux. Tu as accès à tout le monde», explique l'artiste, qui a notamment consulté des experts de la NASA pour trouver des pigments phosphorescents de toutes les couleurs. Une expérience qui lui a permis de signer Afterglow One, un immense tableau de 30 pieds par 10 pieds qui irradiait pour un ballet de la Take Dance Company en 2006.

>> Dans l'objectif

Leopold Plotek à la galerie Lacerte

Jusqu'à mercredi, des oeuvres de Leopold Plotek faites entre 1980 et 2000 sont exposées à la galerie Lacerte art contemporain. Ses allégories mouvantes, fugitives, inspirées de l'histoire et de la politique, sont composées de personnages et de larges traits de pinceaux sensuels. L'artiste né à Moscou enseigne la peinture au Département des beaux-arts de l'Université Concordia. Info : 418 692-1566

Oscar M. García à La Chambre Blanche

Jeudi aura lieu le 5 à 7 d'ouverture de la résidence de l'artiste mexicain Oscar M. García. Son projet, Construction d'un signal, regroupe des études visuelles sur la fumée, images fugaces qui deviennent des métaphores de phénomènes sociaux comme la migration politique, le trafic de drogue... «García cherche à déceler le moment exact quand la mémoire cède sa place à l'indifférence», indique l'invitation de La Chambre Blanche. À découvrir jusqu'au 15 décembre.

Vues intérieures de Julie Bouffard

Julie Bouffard, qui termine un baccalauréat en arts visuels, expose ses oeuvres photographiques et vidéographiques jusqu'au 13 octobre à la salle d'exposition du pavillon Alphonse-Desjardins. La jeune femme s'intéresse à la temporalité de l'image fixe et de l'image en mouvement en jouant sur les cadrages. Frontales, poétiques, les vues particulières invitent le regardeur à entrer et à s'y perdre.

Concours d'écriture de l'OEil de Poisson

Le centre d'artiste l'OEil de Poisson lance son premier concours d'écriture, qui s'adresse à tous les étudiants en histoire de l'art de l'Université Laval. Les textes devront porter sur une des expositions de la programmation 2013-2014. Le gagnant recevra une bourse de 500 $ et verra son texte publié dans la revue BAZZART. Info : www.oeildepoisson.com

Dans l'exposition New York, des vues de la... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Dans l'exposition New York, des vues de la Grosse Pomme fusionnent des traits précis et des zones vaporeuses.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Retour sur le passé

L'exposition qu'il présente chez Guimont est un survol de 10 ans de production, mais fait aussi écho à des projets plus anciens. «En 1987, j'avais réalisé Les cent vues de l'Empire State Building», raconte Hunter, qui parcourait la ville à vélo pour y saisir de multiple profils du célèbre bâtiment. «Je suis retourné voir ces endroits et je me suis rendu compte que 20 ans plus tard, le New York que je connaissais n'existe plus. Ça m'a fasciné.»

À ces nouvelles prises de vue, baptisées Monument, s'ajoute Les lettres de New York, où le tableau devient carte postale, et où des messages indéchiffrables, «une idée de l'écriture», surplombent des panoramas de Manhattan, saisis d'un avion cloué sur une piste d'atterrissage par l'ouragan Sandy.

«J'ai augmenté l'effet ouragan avec de l'acrylique pour souligner le côté éphémère, mais aussi phénix de New York, qui se relève de toutes les catastrophes», indique le peintre, qui semble lui aussi inébranlable, en parfait équilibre entre sa terre d'accueil et son territoire d'origine.

Jusqu'au 12 octobre à la Galerie Michel Guimont. Info : 418 692-1188

Dans la série Les lettres de New York,... - image 3.0

Agrandir

Dans la série Les lettres de New York, le tableau devient carte postale, où des messages indéchiffrables surplombent des panoramas de Manhattan.

Dans l'objectif

Leopold Plotek à la galerie Lacerte

Jusqu'à mercredi, des oeuvres de Leopold Plotek faites entre 1980 et 2000 sont exposées à la galerie Lacerte art contemporain. Ses allégories mouvantes, fugitives, inspirées de l'histoire et de la politique, sont composées de personnages et de larges traits de pinceaux sensuels. L'artiste né à Moscou enseigne la peinture au Département des beaux-arts de l'Université Concordia. Info : 418 692-1566

Oscar M. García à la Chambre blanche

Jeudi aura lieu le 5 à 7 d'ouverture de la résidence de l'artiste mexicain Oscar M. García. Son projet, Construction d'un signal, regroupe des études visuelles sur la fumée, images fugaces qui deviennent des métaphores de phénomènes sociaux comme la migration politique, le trafic de drogue... «García cherche à déceler le moment exact quand la mémoire cède sa place à l'indifférence», indique l'invitation de la Chambre blanche. À découvrir jusqu'au 15 décembre.

Vues intérieures de Julie Bouffard

Julie Bouffard, qui termine un baccalauréat en arts visuels, expose ses oeuvres photographiques et vidéographiques jusqu'au 13 octobre à la salle d'exposition du pavillon Alphonse-Desjardins. La jeune femme s'intéresse à la temporalité de l'image fixe et de l'image en mouvement en jouant sur les cadrages. Frontales, poétiques, les vues particulières invitent le regardeur à entrer et à s'y perdre.

Concours d'écriture de L'OEil de poisson

Le centre d'artiste L'OEil de poisson lance son premier concours d'écriture, qui s'adresse à tous les étudiants en histoire de l'art de l'Université Laval. Les textes devront porter sur une des expositions de la programmation 2013-2014. Le gagnant recevra une bourse de 500 $ et verra son texte publié dans la revue BAZZART. Info : www.oeildepoisson.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer