Le chantier du Musée des beaux-arts du Québec reprend vie

La direction du Musée national des beaux-arts du... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La direction du Musée national des beaux-arts du Québec a annoncé jeudi après-midi par voie de communiqué qu'«à la suite de la signature du contrat avec la firme EBC le 26 juin dernier, l'équipe du chantier de construction du pavillon Pierre Lassonde se mobilise dès maintenant».

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le chantier de l'agrandissement du Musée national des beaux-arts du Québec reprend vie, après plus d'un an d'interruption.

La direction a annoncé, jeudi après-midi par voie de communiqué, qu'«à la suite de la signature du contrat avec la firme EBC le 26 juin dernier, l'équipe du chantier de construction du pavillon Pierre Lassonde se mobilise dès maintenant».

Déjà, on s'active, notamment pour le pompage de l'eau qui s'est accumulée dans la fosse d'excavation. Après les vacances de la construction, on procédera aux prochaines phases, soit la consolidation et l'excavation fine, le coulage des fondations, le bétonnage des murs et des dalles du sous-sol et la construction du tunnel.

La directrice du Musée, Line Ouellet, se réjouissait jeudi de la reprise des travaux, après «les péripéties» qu'a vécues le Musée. «C'est un grand bonheur», s'exclame-t-elle.

Ouverture en 2015

En juillet 2012, le Musée avait annulé un premier appel d'offres pour la réalisation de l'agrandissement imaginé par la firme néerlandaise OMA du réputé architecte Rem Koolhaas, en collaboration avec l'entreprise québécoise Provencher Roy + Associés.

Les soumissions, jugées trop chères, oscillaient alors autour de 75 millions $ pour un budget total de 90 millions $.

À la suite d'un deuxième appel de soumissions, le contrat de 59 577 000 $ devait être accordé à la firme Verreault, qui n'a cependant jamais obtenu le feu vert de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Cette dernière a plutôt inscrit Verreault et sa société mère, Dessau, au Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics.

Malgré l'interruption, la direction du Musée maintient le cap sur 2015 pour l'ouverture du nouveau pavillon.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer