Festival du film de Toronto: la journée des histoires vraies

Matthew McConaughey devrait obtenir une nomination aux Oscars... (Photo: fournie par Remstar)

Agrandir

Matthew McConaughey devrait obtenir une nomination aux Oscars pour son rôle dans Dallas Buyers Club, de Jean-Marc Vallée.

Photo: fournie par Remstar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) OK, il pleuvait. Mais voir plus de 500 membres de la presse et de l'industrie se presser pour aller voir le nouveau film de Jean-Marc Vallée un samedi matin, c'est impressionnant. Ce qui l'était encore plus, c'est que tout le monde est resté jusqu'à la fin de Dallas Buyers Club. Avec raison. Le réalisateur québécois propose une mise en scène efficace et simple, centrée sur son sujet. Et Matthew McConaughey va au moins obtenir une nomination aux Oscars, sinon repartir avec la précieuse statuette.

On dira ce qu'on voudra, mais les Québécois n'ont pas froid aux yeux rendus à Hollywood. Dallas... n'a rien d'un crowd pleaser. Qui a le goût, à part moi, deux pelés et trois tondus, d'aller au cinéma pour voir un cow-boy avec un sérieux problème de consommation et accro au sexe apprendre qu'il a le VIH et 30 jours à vivre? Et pourtant, il s'agit d'une histoire fascinante et poignante, celle de Ron Woodruff, un électricien du Texas pour qui sonne le glas, en 1985.

C'est d'ailleurs ce qui a attiré Jean-Marc Vallée, qui est tombé sur le scénario par hasard et qui a été estomaqué de n'avoir jamais eu vent de cette histoire vraie. «Ce combat pour survivre m'a profondément touché.» Et ce qui vient avec! m'a-t-il expliqué. Ce qui explique que Vallée se soit concentré sur le destin de Woodruff, plutôt que de dresser un portrait des terribles ravages de la maladie, à l'époque, et de l'impuissance du corps médical.

Car notre homophobe extrême va soudainement se retrouver à fournir en médicaments non approuvés toute la communauté gaie et mener un combat de tous les instants contre la bureaucratie américaine, avec la complicité d'une docteure compatissante (Jennifer Garner). Des médicaments importés illégalement qui vont d'ailleurs lui permettre de vivre sept ans.

Le bienveillant pusher va aussi laisser ses préjugés au garde-robe quand il sera lui-même victime d'ostracisme. Croyez-moi, ce n'était pas évident d'être crédible, mais Matthew McConaughey (Mud) est franchement hallucinant (tout comme Jared Leto en travesti). Le réalisateur n'en revient pas encore à quel point il est «bon». «Il voulait démontrer qu'il n'était pas seulement une belle gueule. Il nous l'a démontré de façon éclatante.»

Grâce aussi à Vallée, qui a su éviter le pathos et désamorcer la tension dramatique avec humour quand elle devient trop lourde. En fait, il a surtout évité de trop en faire et s'est mis au service du script. La prescription: à voir lors de la sortie, le 1er novembre.

Parlant de performance digne d'un Oscar, s'il y a un film qui risque d'en rafler quelques-uns, c'est bien 12 Years a Slave - bien que Steve McQueen (La honte) n'en a pas grand-chose à foutre (lire le «entendu»). Ce puissant film, sur un homme libre qui est kidnappé, puis vendu comme esclave, serre le coeur jusqu'à ressentir une profonde douleur. De la honte et du dégoût aussi.

Superbement filmé et réalisé, avec une direction d'acteurs impeccable, il s'agit d'un véritable tour de force. McQueen n'a pas peur de confronter le spectateur et de lui montrer à quel point l'humain peut être abject et cruel.

C'est le meilleur film que j'ai vu au TIFF jusqu'à maintenant.

Je n'en dirai pas autant de Mandela: Long Walk to Freedom de Justin Chadwick (Ghandi). Des trois histoires vraies (assaisonnées à la sauce fiction) visionnées samedi, c'est certainement la plus connue, même si la plupart d'entre nous (moi le premier) en savent très peu sur la façon dont cet avocat est devenu un farouche opposant à la ségrégation.

Ce que j'ai vu samedi est loin de m'avoir convaincu. Faut dire qu'on a interrompu la projection après une heure, en raison de problèmes techniques, juste au moment où ça commençait à devenir intéressant. Reste que ce ne sont pas les histoires d'amour du jeune homme qui nous intéressent, mais son combat pour l'émancipation de son peuple. Je suis quand même curieux de voir la suite.

Même si on sait comment ça finit.

Vu

L'étoile de Robert Lepage sur l'Allée des célébrités canadiennes, sur le trottoir du théâtre Royal Alexandra, rue King, à proximité du quartier général du TIFF. L'astre du célèbre metteur en scène côtoie ceux de Neil Young et de Joni Mitchell, deux icônes de la musique canadienne. L'allée canadienne ne fait pas de discrimination, puisque, contrairement à Hollywood, elle honore des vedettes de toutes les sphères. Il y a même Céline Dion et Mario Lemieux. Certaines stars du cinéma y sont, bien sûr, comme Jim Carrey, John Candy et Donald Sutherland. Par contre, je n'ai pas trouvé celle de Pamela Anderson.

Lu

Dans le Hollywood Reporter que la sécurité du TIFF a pris tous les moyens pour éviter que ne se reproduisent les spectaculaires vols de bijoux qui se sont déroulés pendant le Festival de Cannes. Compte tenu du grand nombre de vedettes hollywoodiennes qui foulent le tapis rouge, on voit beaucoup de gars qui parlent dans leur manche dans les hôtels et sur les sites. Je n'ai quand même pas pris de risque, j'ai laissé ma Rolex à la maison.

Entendu

Le réalisateur Steve McQueen, en conférence de presse, à propos du buzz Oscar pour 12 Years a Slave. «Je n'ai aucune attente. On disait que c'était un film impossible à faire, et on l'a fait. C'est tout. J'ai fait du mieux que j'ai pu. J'y ai consacré toute mon énergie, j'y ai sacrifié ma famille... Si quelque chose se présente, ce sera bien. Mais ce dont je suis le plus heureux, c'est que nous avons accompli avec ces artistes incroyables.»

moreault.lesoleil.com

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer