Rebelle dans la course aux Oscars: subtile campagne de séduction

Kim Nguyen (à gauche) s'envolera pour Hollywood dimanche.... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Kim Nguyen (à gauche) s'envolera pour Hollywood dimanche. Les producteurs d'Item7, Pierre Even (derrière) et Marie-Claude Poulin iront le rejoindre sous peu. Ils sauront aujourd'hui si la jeune Congolaise Rachel Mwanza, qui tient le rôle central de Rebelle, pourra les accompagner à Los Angeles.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

(Québec) À peine revenu d'une séquence d'entrevues et de rendez-vous d'affaires en terre américaine, le réalisateur de Rebelle, Kim Nguyen, en nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère, sent la nervosité monter. Ce subtil lobbying suffira-t-il pour remporter la statuette devant Amour, qui part favori?

Il faut dire qu'il n'est pas évident de «vendre» son film en langue étrangère aux membres de l'Académie. Sur les 5700 et quelques votants, 600 tout au plus voteront dans cette catégorie, où il faut, preuve à l'appui, avoir vu tous les films en lice, expliquent les producteurs d'Item7, Marie-Claude Poulin et Pierre Even.

«On s'est rendu compte qu'il n'y a habituellement que 50 votes environ qui départagent la première et la deuxième position», souligne Nguyen, qui s'envolera de nouveau pour Hollywood dimanche. «Haneke [le film Amour de Michael Haneke] est tellement populaire qu'on ne sait pas trop si la campagne va influencer [le vote], mais à 40 ou 50 voix, ça peut faire une grande différence», ajoute le réalisateur.

«Nous avons des rapports des projections que nous avons organisées, nous avons des attachés de presse et des espions qui nous disent que tout se passe bien, mais on n'a pas le droit d'y aller. Kim n'aurait pas pu aller adresser un mot à la fin d'une projection, on n'aurait pas pu inviter les membres de l'Académie pour prendre un verre après et leur parler», explique la productrice Marie-Claude Poulin de chez Item7.

La campagne de séduction s'est donc faite par la bande. «C'est très subtil. On n'est pas certains de l'influence que nos actions ont eue», indique Nguyen.

Celui-ci a toutefois senti l'intérêt que suscite le Québec en ayant eu trois nominations en trois ans aux Oscars dans la catégorie pour laquelle son film est nommé. Après une entrevue, un journaliste du New York Times lui a lancé : «Je veux qu'après les Oscars, on parle de ce qui se passe au Québec. Un film qui vient d'un coin spécifique du monde, ça va, il y a une part de hasard, mais trois films de suite... Il faut qu'on écoute et qu'on aille voir ce qui se passe chez vous», a raconté Nguyen avant la projection destinée aux élus de l'Assemblée nationale au Musée de la civilisation (voir autre texte).

Un voeu réaliste

Amour, Palme d'or à Cannes, est avantagé dans la course aux votes. «Comme ils sont nommés dans d'autres catégories, ils peuvent faire du lobby», indique M. Even, précisant que ces restrictions pour la catégorie du meilleur film en langue étrangère ne s'appliquaient pas encore à l'époque de la nomination des Invasions barbares, qui avait remporté l'Oscar en 2004.

«Amour est le grand favori et ça nous met moins de pression à nous», dit Mme Poulin. «Amour est notre prédiction, même si le souhait de gagner reste là. Aux Oscars, il y a souvent de belles histoires d'underdogs qui gagnent.»

En plus d'être présenté dans les cinémas de France, de Belgique et de Pologne, entre autres, Rebelle sortira dans 30 salles aux États-Unis, dont le Lincoln Center et le Angelika Film Center à New York, à partir du 1er mars. «Pour un film en français et en lingala, c'est excellent», précise Mme Poulin.

Nguyen et Item7 préparent déjà un autre projet, L'origine du monde, principalement en anglais et tourné au Québec, en Inde et au Moyen-Orient. «C'est plus léger, il y a beaucoup d'humour et d'ironie dans le film», spécifie Nguyen.

Les producteurs devraient savoir aujourd'hui si la jeune Congolaise Rachel Mwanza, qui tient le rôle central de Rebelle, pourra les accompagner à Los Angeles.

Les Oscars des élus québécois

Il y avait une vingtaine de personnes, députés et accompagnateurs, lors de la projection spéciale des films québécois nommés aux Oscars cette année, Rebelle de Kim Nguyen et le court-métrage Henry de Yan England, pour les membres de l'Assemblée nationale.

Outre la première ministre Pauline Marois, qui s'est dite impressionnée par la sensibilité et la pudeur de Rebelle, qu'elle avait déjà visionné, et le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, qui s'est dit personnellement interpellé par le sujet des enfants-soldats et des régimes totalitaires en Afrique, on a pu reconnaître entre autres les députés Stéphane Bergeron, Fatima Houda-Pepin, Nicole Ménard et Amir Khadir.

Le réalisateur Yan England, retenu par des engagements pris avant l'annonce de sa nomination aux Oscars, ne pouvait être présent.

Les projections organisées par la SODEC depuis cinq ans visent à permettre aux élus de voir le talent des réalisateurs québécois qu'ils appuient avec les fonds publics.

Mme Marois convient que la dernière année a été difficile pour le cinéma québécois. «Quant à moi, c'est une mauvaise passe un peu temporaire. Parce qu'il y a tellement de qualité, tellement d'imagination, de créativité chez nous, que ça ne m'inquiète pas pour la suite des choses. Nous avons un moment difficile à traverser parce qu'il faut rééquilibrer les finances publiques, mais je peux vous assurer que la culture va avoir la part qui lui revient», a-t-elle assuré avant la projection.

Le producteur de Rebelle, Pierre Even, fort de la nomination du film aux Oscars, est allé plus loin : «Pouvons-nous en convenir une fois pour toutes, un film québécois qui remporte des honneurs internationaux et un film québécois qui remporte un succès au box-office, ça a la même valeur?», a-t-il dit avant la présentation.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer