Quand des passionnés nous parlent de char

  • Annie-Soleil Proteau devant la Pontiac Firebird 1978 de son père (Fournie par Annie-Soleil Proteau)

    Plein écran

    Annie-Soleil Proteau devant la Pontiac Firebird 1978 de son père

    Fournie par Annie-Soleil Proteau

  • 1 / 6
  • Annie-Soleil était attirée très jeune par le volant. Comme dans l'autobus de la STCUM que conduisait son père. (Fournie par Annie-Soleil Proteau)

    Plein écran

    Annie-Soleil était attirée très jeune par le volant. Comme dans l'autobus de la STCUM que conduisait son père.

    Fournie par Annie-Soleil Proteau

  • 2 / 6
  • La Dodge Challenger mauve du père d'Annie-Soleil Proteau (Fournie par Annie-Soleil Proteau)

    Plein écran

    La Dodge Challenger mauve du père d'Annie-Soleil Proteau

    Fournie par Annie-Soleil Proteau

  • 3 / 6
  • Assise dans la Dodge Challenger de Papa. (Fournie par Annie-Soleil Proteau)

    Plein écran

    Assise dans la Dodge Challenger de Papa.

    Fournie par Annie-Soleil Proteau

  • 4 / 6
  • Annie-Soleil Proteau n'aime pas seulement que les autos. La voici avec une de ses motos, une Ducati Scrambler Sixty2. (Fournie par Annie-Soleil Proteau)

    Plein écran

    Annie-Soleil Proteau n'aime pas seulement que les autos. La voici avec une de ses motos, une Ducati Scrambler Sixty2.

    Fournie par Annie-Soleil Proteau

  • 5 / 6
  • Une Triumph Spitfire MK 3 1968, identique à la première voiture du père d'Annie-Soleil Proteau, Michel, et avec laquelle il a eu un terrible accident. (Fournie par Annie-Soleil Proteau)

    Plein écran

    Une Triumph Spitfire MK 3 1968, identique à la première voiture du père d'Annie-Soleil Proteau, Michel, et avec laquelle il a eu un terrible accident.

    Fournie par Annie-Soleil Proteau

  • 6 / 6

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE Salon de l'auto
ZONE Salon de l'auto

Le 35e Salon international de l'auto de Québec (SIAQ) s'agrandit encore une fois. Dans le Centre de foires d'ExpoCité et dans le Pavillon de la jeunesse, les organisateurs proposeront plus de 400 véhicules en exposition et dans les différents espaces d'essais routiers. »

(Québec) Le 36e Salon international de l'auto de Québec a servi de prétexte pour parler automobile avec des gens connus ou d'influence.  Le Soleil présente les réponses d'Annie-Soleil Proteau, de Bertrand Godin et de Charles Drouin aux six questions qui leur ont été posées soient la voiture conduite actuellement, le véhicule de leur rêve, le nombre de voitures possédées, la première voiture, la préférée et la plus détestée et enfin, la route de leur rêve. On jase de char...

Annie-Soleil Proteau: animatrice radio et télé

Annie-Soleil Proteau... (Pierre Manning, fournie par Rythme FM) - image 3.0

Agrandir

Annie-Soleil Proteau

Pierre Manning, fournie par Rythme FM

Annie-Soleil Proteau animera ce printemps la deuxième saison de l'émission Pilote académie : en virage vert, à RDS, dans laquelle des gens connus pousseront leurs limites au volant de véhicules électriques en circuit fermé.

La jeune femme dynamique et enjouée roule en ce moment en Jeep Wrangler Sahara 2013. «J'ai toujours été attirée par les Jeep. Plus jeune, mon voisin en avait un de couleur mauve et jackée. Même si je suis petite, c'est toujours ça qui est venu me chercher», confie celle qui en est à son deuxième véhicule de la marque. Son premier Jeep était un TJ Sport 2005, son véhicule préféré à ce jour, car «il représentait vraiment l'essence de la marque Jeep».

Elle aimerait posséder un jour une des deux vieilles voitures sport suivantes, soit une Shelby Cobra ou une Triumph Spitfire MK3 1968. Pourquoi ce modèle-là précisément? «Parce que c'était la première voiture de mon père. J'en ai jamais vu une en vrai, seulement en photo. Et en plus, il a eu tout un accident avec.» Mais son rôle d'animatrice d'émission avec des véhicules électriques la fait pencher aussi vers ce genre de voiture. «Mais plus un Model X de Tesla, parce que j'aime les "camions"!»

Annie-Soleil Proteau a toujours aimé les Jeep Wrangler.... (Fournie par Fiat Chrysler) - image 4.0

Agrandir

Annie-Soleil Proteau a toujours aimé les Jeep Wrangler. Elle roule en ce moment dans un Wrangler Sahara 2013, comme celui-ci.

Fournie par Fiat Chrysler

Une Neon «citron»

Celle qui a possédé à ce jour quatre voitures a commencé son expérience de propriétaire avec une Dodge Neon. «Ma Neon "Citron", comme je l'appelais. J'aurais voulu un Jeep, mais mon père qui possède des connaissances en mécanique m'avait découragé d'en acheter un. Mais il y a une drôle d'histoire avec ma Neon. Aussitôt que je l'ai achetée, je vais chez Canadian Tire m'acheter des choses pour mon char... Je sors du magasin, il ne part plus. Ça m'a coûté une transmission neuve!»

Ce qui a fait de la Neon «Citron» son véhicule le plus détesté? «C'est paradoxal, car autant j'étais contente d'avoir ma première voiture pour avoir la liberté de me déplacer, autant que tout l'argent que j'ai dû mettre pour la réparer m'a privée de toute cette liberté dont je souhaitais. En plus, plein de mésaventures avec elle sont arrivées. Elle s'est même fait voler et une poursuite policière s'en était suivie», ajoute-t-elle. 

«Quand je l'ai envoyée à la casse, je n'ai pas voulu transférer la plaque d'immatriculation sur mon prochain véhicule. Question de conjurer le mauvais sort. Elle était un peu comme Christine [rires]...» La voiture suivante a été une Honda Civic. «Ma Civic magique, parce qu'il n'y avait plus de problème!»

Annie-Soleil Proteau aime bien voyager sur les routes principales ou secondaires, hors du circuit des autoroutes. «C'est la meilleure façon de voir du pays en roulant, ici comme ailleurs», explique celle qui fait régulièrement le voyage Montréal-Matane pour aller voir son conjoint. «Quand je suis allée en voyage une fois à Bali, j'ai fait un périple comme ça en scooter, c'est vraiment différent d'ici. Et bien sûr, il y a la fameuse route 66 [la route mythique qui reliait Chicago à Los Angeles jusqu'en 1985] dont tout le monde parle, dont Michel Barrette, que j'aimerais bien parcourir un jour», conclut-elle.

Bertrand Godin : pilote automobile et instructeur à l'École nationale de police du Québec à Nicolet

Bertrand Godin... (Fournie par le Salon international de l'auto de Montréal) - image 6.0

Agrandir

Bertrand Godin

Fournie par le Salon international de l'auto de Montréal

On serait porté à croire que l'ancien pilote automobile qui a participé à la Formule 3000 en Europe, entre autres, roulerait avec une rutilante voiture sport. Détrompez-vous.

«En fait, j'ai deux voitures. La première, c'est une "minoune" qui me sert pour voyager de Saint-Hyacinthe à Nicolet, une Mazda3 2005 en excellent état. La deuxième, un Ford Escape pour la famille», explique celui qui enseigne maintenant à temps plein les techniques de conduite aux aspirants policiers. «Il faut faire attention quand on choisit une voiture, il faut que ce soit un choix logique et non émotif. Il n'y a pas de mauvaises voitures, il n'y a que des mauvais choix», ajoute-t-il.

Cependant, sa voiture de rêve est une Ferrari 308 GTS. «Comme celle que possédait Gilles Villeneuve ou celle qu'on voyait dans la série télé Magnum P.I. [avec Tom Selleck]. J'avais hâte de regarder les épisodes juste pour voir la Ferrari! Même si on la surnommait la "Ferrari des pauvres", celle-ci a une âme et une histoire qui viennent me chercher.»

Bertrand Godin, avec sa femme Annie et son... (Fournie par Bertrand Godin) - image 7.0

Agrandir

Bertrand Godin, avec sa femme Annie et son fils Anthony, aux côtés de la voiture de ses rêves : la Ferrari 308 GTS, comme celle vue dans la série télévisée Magnum P.I. dans les années 80.

Fournie par Bertrand Godin

Celui qui a possédé au moins une dizaine de voitures a fait ses premières armes sur une Plymouth Fury Sport 1977, à 17 ans en 1985. «Mais elle avait un sérieux problème de tenue de route. Je ne l'ai eu que neuf jours. Disons que j'avais été trop optimiste sur la vitesse pour prendre une courbe.» Il est passé ensuite à une Renault 5, «celle de mon père». Ayant possédé une autre Renault 5, une Toyota Tercel 1987, une Volkswagen Golf GTI, un Honda CR-V et une Honda Odyssey, sa préférée est la Golf GTI. «Sur le plan de la conduite et le plaisir de la conduire, c'était le top

Entre-temps, Bertrand Godin a eu une Renault Fuego qui s'est révélée être la voiture qu'il a le moins aimée. «Surtout en raison du coût d'entretien et de l'argent que j'ai mis dessus. Un gouffre...»

Enfin, ses routes de rêve seraient celles dans les environs de Monaco, «sur le bord de la mer Méditerranée». En Ferrari 308 GTS? On lui souhaite...

Charles Drouin : chef de la direction de la Corporation Mobilis et directeur général du Salon international de l'auto de Québec

Charles Drouin... (David Cannon) - image 9.0

Agrandir

Charles Drouin

David Cannon

Celui dont la première voiture a été une Subaru Loyale - le modèle n'existe plus depuis plus de 20 ans déjà - se fait discret sur la voiture qu'il conduit présentement ou celle qu'il rêve d'avoir. 

Il donne comme raison sa position de directeur général du Salon de l'auto ou de chef de la direction de la Corporation Mobilis. Pas un mot aussi sur sa préférée ou la plus détestée des quatre voitures qu'il a possédées.

Une des routes qu'aimerait bien parcourir Charles Drouin,... (123RF/ahfotobox) - image 10.0

Agrandir

Une des routes qu'aimerait bien parcourir Charles Drouin, chef de la direction de la Corporation Mobilis, est celle qui relie Peso da Régua à Pinhão, au Portugal. «Elle offre plus de 90 virages sur 27 kilomètres, sans oublier ses vues exceptionnelles.»

123RF/ahfotobox

Par contre, Charles Drouin aimerait bien conduire la route menant de Peso da Régua à Pinhão, au Portugal. «Classée comme l'une des plus belles routes du monde, elle offre plus de 90 virages sur 27 kilomètres, sans oublier ses vues exceptionnelles», explique-t-il. «Aussi, en Suisse, le col de la Flüela de Davos à Susch pour ses courbes sinueuses et ses paysages de montagnes à couper le souffle. Et évidemment, l'autobahn en Allemagne. Et tu connais la raison!»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer