Une guide à travers les multiples choix de carrière

Chaque année, c'est environ 10 à 15 % des... (Fournie par Compétences Québec)

Agrandir

Chaque année, c'est environ 10 à 15 % des jeunes qui se dirigeront vers la formation professionnelle, estime France Lortie, conseillère en orientation à la Polyvalente de L'Ancienne-Lorette.

Fournie par Compétences Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE Métiers spécialisés
ZONE Métiers spécialisés

Les 14e Olympiades québécoises des métiers et des technologies se tiennent à compter d'aujourd'hui et jusqu'à samedi au Centre de foires de Québec. Le point sur cette activité et un retour avec quelques jeunes d'ici qui ont montré leurs compétences professionnelles lors des dernières olympiades. »

<p>Gabrielle Thibault-Delorme</p>
Gabrielle Thibault-Delorme

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Conseiller les jeunes et les guider vers leur future carrière, c'est le quotidien de France Lortie, conseillère en orientation à la Polyvalente de L'Ancienne-Lorette. Et pour plusieurs de ces jeunes, leur future carrière se trouve dans les centres de formation professionnelle, à qui l'école fait la part belle dans ses journées carrière.

Chaque année, c'est environ 10 à 15 % des jeunes qui se dirigeront vers la formation professionnelle, estime la conseillère qui se consacre surtout aux élèves de quatrième et cinquième secondaire. Elle tient toutefois à nuancer son propos; la Polyvalente étant fréquentée par des jeunes issus de milieux moyennement aisés, elle souligne que ces pourcentages peuvent varier d'une école à l'autre. 

De plus, chez les étudiants plus vieux, plusieurs sont impatients de se lancer dans la vie, et ils sont plus attirés par une formation professionnelle. Surtout, précise-t-elle, que les débouchés sont assez bons pour les métiers spécialisés. 

La majorité des élèves se dirigeront toutefois vers la formation préuniversitaire. D'abord par intérêt, mais aussi, parfois, pour répondre aux attentes de leur milieu. Chaque année, pour sensibiliser les parents aux nombreuses options, l'école leur offre des rencontres. 

Tentant d'intéresser les jeunes à un éventail étendu de carrières, la Polyvalente invite un grand nombre de centres de formation professionnelle lors des journées carrières. Une grande place leur est accordée, précise Mme Lortie, étant donné le nombre d'élèves qui se dirigent vers ces professions.

Lorsqu'elle aide un jeune à se diriger vers la formation professionnelle, Mme Lortie remarque plusieurs caractéristiques. La plupart du temps, relève-t-elle, il dira : «J'ai besoin d'apprendre quelque chose de concret, plus pratico-pratique.» Souvent, ajoute-t-elle, ces jeunes sont déjà fixés sur leur plan de carrière. Il ne reste alors qu'à les guider dans leur processus, notamment en les dirigeant vers un centre de formation professionnelle. «On va consulter avec les élèves des prospectus, des sites Web des centres de formation professionnelle, des sites spécialisés et aussi le logiciel Repère, qui va donner de l'information en détail concernant certains types de formation.»

Les préjugés demeurent par rapport aux formations techniques, mais Mme Lortie considère que des programmes comme Passerelle ou les ententes DEC-BAC font qu'il est de plus en plus fréquent qu'un élève choisisse de suivre une formation technique ou professionnelle afin de rentrer rapidement sur le marché de l'emploi, puis de poursuivre, par la suite, sa formation à l'université.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer