L'infirmière mobile

Depuis septembre, à bord de son infirmerie mobile,... (Collaboration spéciale Gabrielle Thibault-Delorme)

Agrandir

Depuis septembre, à bord de son infirmerie mobile, Kathleen Dupuis se déplace à domicile et sur les lieux de travail pour éviter aux gens pressés de se déplacer en clinique pour leur prise de sang.

Collaboration spéciale Gabrielle Thibault-Delorme

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE Infirmières

Santé

ZONE Infirmières

La profession d'infirmière et d'infirmière auxiliaire change et s'adapte aux besoins. Dans cette série d'articles, les journaux du Groupe Capitales Médias abordent certaines questions qui préoccupent ces professionnelles. Prochain rendez-vous : le 26 mai 3e de 4 »

<p>Gabrielle Thibault-Delorme</p>
Gabrielle Thibault-Delorme

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Les amis de Kathleen Dupuis la surnomment «la vampire». Infirmière auxiliaire depuis 2005, elle admet avoir un faible pour les prélèvements. Depuis septembre, à bord de son infirmerie mobile, elle se déplace à domicile et sur les lieux de travail pour éviter aux gens pressés de se déplacer en clinique pour leur prise de sang.

Kathleen Dupuis a bâti une partie de sa clientèle en oeuvrant pour les compagnies d'assurances, lorsque ces dernières exigent un bilan de santé de leurs clients. «Avec les assurances, ça m'a mis le pied dans le domaine. Jumeler les deux, ça n'est pas un problème, parce qu'en rencontrant un client pour les assurances, je lui laisse ma carte d'affaires à la fin. Ça n'est pas concurrentiel, parce que les prélèvements pour les assurances ne peuvent pas être envoyés au médecin.»

Une fois son idée d'entreprise mûrie, elle a conclu une entente avec le laboratoire de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus pour analyser les prélèvements.

Lorsqu'elle a lancé son entreprise, Mme Dupuis croyait que le service intéresserait principalement les personnes âgées. Mais aujourd'hui, ses clients sont principalement des travailleurs de 25 à 45 ans, dit-elle. Son territoire s'étend à Québec et ses environs, incluant la couronne nord. Elle rêve de s'associer avec un ou une partenaire pour couvrir la Rive-Sud.

Kathleen Dupuis s'est lancée en affaires par passion, mais aussi pour améliorer ses conditions de travail. Mère monoparentale de trois enfants, les heures supplémentaires et l'instabilité des horaires dans les centres d'hébergement et hospitaliers ne lui convenaient pas. Aujourd'hui, elle gère son propre horaire. Si elle travaille quelquefois en soirée, elle juge que sa qualité de vie s'est nettement améliorée. 

Les conditions de travail en soins infirmiers l'ont longtemps préoccupée. De 2005 à 2008, elle travaillait pour des agences de placement infirmier. «Avec des agences, si on refusait des quarts de travail, c'était correct, tandis que dans les hôpitaux, tu as ta probation à respecter, tu as plus d'obligations, explique-t-elle. Avec les enfants, c'était plus simple avec les agences. Je faisais une fin de semaine sur deux quand même.»

Elle se faisait offrir régulièrement des heures supplémentaires. Selon son expérience, travailler deux quarts de travail de huit heures d'affilée est vraiment très difficile. «Ça arrivait souvent aussi que je terminais à minuit et que j'étais de retour au travail à huit heures le lendemain. Tu as l'impression de dormir là.»

Malgré les conditions difficiles, elle n'a jamais renoncé à travailler dans le domaine de la santé. Avant de retourner aux études à Fierbourg, elle avait oeuvré comme technicienne de laboratoire en pharmacie et comme secrétaire médicale. «J'aurais peut-être aimé être technicienne de laboratoire médical. Mais je me suis [dirigée] vers les soins infirmiers pour le contact avec les gens.» Et chaque jour, c'est ce contact privilégié qui lui rappelle pourquoi elle aime tant son métier.

Info: www.facebook.com/infirmeriemobile/ ou 581 580-5365

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer