Ubisoft investira 780 M$ au Québec d'ici 2027

Ubisoft a annoncé mardi l'ouverture d'un studio à... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Ubisoft a annoncé mardi l'ouverture d'un studio à Saguenay. Yves Guillemot, pdg et fondateur d'Ubisoft, Philippe Couillard, premier ministre du Québec, Yannis Mallat, pdg d'Ubisoft Montréal, Carlos Leitão, ministre des Finances du Québec, Jimmy Boulianne, pdg d'Ubisoft Saguenay, et Jean Tremblay, maire de Saguenay, étaient présents à l'annonce.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La multinationale du jeu vidéo Ubisoft desserre les cordons de sa bourse. L'entreprise française investira 780 millions $ et créera 1000 emplois d'ici 2027 à travers la province, dont 200 dans la région de Québec.

Lundi, en conférence de presse, Ubisoft a révélé au Saguenay-Lac-Saint-Jean sa vision pour la prochaine décennie, en dévoilant son projet baptisé Horizon 2027. Parmi les grandes lignes de son plan d'affaires, la société prévoit ouvrir un studio au Saguenay qui devrait atteindre les 125 travailleurs d'ici cinq ans - un investissement de 135 millions $ - et créer 675 emplois supplémentaires du côté de Montréal. 

Il s'agit du plus important plan de croissance de l'entreprise au Québec depuis son arrivée en 1997.

«En 20 ans, Ubisoft a créé 3600 emplois, investi plus de 3,5 milliards $ au Québec et y a développé parmi les plus grandes marques de l'industrie», affirme Yves Guillemot, cofondateur et président-directeur général. L'entreprise a entre autres réalisé les franchises Assassin's Creed, Far Cry, Tom Clancy's et Prince of Persia. Les studios de Québec ont collaboré à la majorité de ces projets. 

«Aujourd'hui, le jeu vidéo est le segment le plus dynamique du secteur du divertissement en plus d'être au coeur des évolutions technologiques. Nous avons une opportunité unique de construire ensemble le Québec technologique du futur», poursuit le grand patron. La société investira également 13 millions $ pour la formation de la relève en recherche universitaire et en entrepreneuriat d'ici 2020 et ouvrira un cinquième studio ailleurs au Québec. L'emplacement n'est toutefois pas encore déterminé.

Afin d'épauler Ubisoft dans son plan de croissance, le gouvernement provincial maintiendra le crédit d'impôt remboursable pour la production de titres multimédias. Cela devrait représenter 160 millions $ sur cinq ans. Une mesure qui déplaira assurément à plusieurs entrepreneurs, entre autres Louis Têtu de Coveo et Eric Boyko de Stingray. Les deux hommes d'affaires n'avaient pas mâché leurs mots ce printemps pour dénoncer les subventions reçues par Ubisoft au cours des dernières années.

Pas de profit

D'ailleurs, en juin dernier, La Presse révélait que sans les crédits d'impôt du Québec, de l'Ontario et du Canada, le géant du jeu vidéo n'aurait pas réalisé de profit durant 11 ans jusqu'en 2015-2016. Durant cette période, la société aurait touché 781,7 millions $ des différents paliers de gouvernement.

Pour Nicolas Rioux, pdg d'Ubisoft Québec, cette annonce est plutôt synonyme de création d'emplois à travers la province. Alors que le taux de chômage dans la région de Québec avoisine 4 %, M. Rioux affirme qu'il se retournera vers les écoles et l'extérieur du Québec pour dénicher de nouveaux talents.

«Nous sommes environ 450 à Québec. On s'attend à être près de 700 personnes d'ici 2027», indique-t-il. «Si on regarde la dernière année pour Ubisoft Québec, sur 120 embauches, plus de 35 % sont des finissants. On va continuer de travailler avec les institutions d'enseignement. Également, sur les 120 personnes, environ 45 % provenaient de l'étranger», poursuit M. Rioux, avare de commentaires sur les projets que réserve Ubisoft pour ses nouvelles recrues. 

Le studio de Québec pourrait-il avoir plus de responsabilités? 

«Depuis trois ans, nous sommes sur une lancée. Nous avons démontré notre savoir-faire et notre capacité à être un studio majeur dans le développement de jeux triple A. Les 200 nouvelles personnes vont travailler sur des projets d'ampleur internationale», précise le pdg, assurant qu'il n'est pas question de quitter le quartier Saint-Roch. «L'espace additionnel sera un défi, c'est certain».

Le mandat d'Ubisoft Saguenay, dirigé par Jimmy Boulianne, sera de travailler sur les aspects connectés en ligne des gros jeux d'Ubisoft en complément avec les équipes de Toronto, Montréal et Québec avec pour objectifs d'apporter de nouvelles fonctionnalités pour Assassin's Creed, Far Cry, etc. L'établissement devrait ouvrir ses portes dès janvier 2018 avec l'embauche d'une trentaine de personnes.

Depuis 20 ans, Ubisoft a produit plus de 114 jeux. L'une des dernières productions, soit le jeu Assassin's Creed Origins, devrait sortir cet automne.  Avec le Quotidien

Québec accordera un crédit d'impôt de 160 millions $

La création des 1000 emplois par Ubisoft ne se fera sans l'apport des crédits d'impôt offerts par le gouvernement du Québec qui devraient totaliser 160 millions $ sur cinq ans ainsi que l'aide financière de 500 000 $ offerte par Promotion Saguenay.

Lors de la conférence de presse, le premier ministre Philippe Couillard a déclaré que la création de 125 emplois à temps complet bien rémunérés par Ubisoft Saguenay ouvrait la voie au développement d'autres secteurs d'activités pour le futur. «Outre la politique fiscale, la région a des atouts et ce sont les institutions d'enseignement supérieur. Les entreprises recherchent des cerveaux qui s'ajoutent aux changements technologiques. Les jeux vidéo sont la porte d'entrée vers d'autres secteurs comme le développement de l'intelligence artificielle. Il s'agit d'un laboratoire important et il faut faire confiance aux Québécois et aux équipes en place pour assumer ce défi en plus de favoriser la relève chez les jeunes entrepreneurs.»

Le ministre des Finances, Carlos Leitão, a déclaré que la création de 1000 emplois par Ubisoft confirme l'attractivité du Québec et l'efficacité de l'environnement fiscal. L'entreprise pourra toucher un crédit d'impôt pour la production de titres multimédias de 37,5 % sur les emplois admissibles pour les 10 prochaines années.

Selon lui, ces crédits d'impôt mis en place ont fortement contribué à l'émergence de l'industrie du jeu vidéo au Québec qui est devenue un leader. M. Leitão a ajouté que ces crédits sont offerts à toutes les entreprises désirant faire du développement dans ce secteur et qu'il ne faudrait pas se surprendre qu'il y ait un effet d'entraînement de la part d'autres entreprises intéressées à profiter de la main-d'oeuvre disponible.  Le Quotidien

L'UQAC lancera un doctorat en création vidéo

L'annonce de l'ouverture d'un nouveau studio Ubisoft, à Saguenay, réjouit la rectrice de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Nicole Bouchard. Selon elle, cette annonce pave la voie à la mise en place d'un nouveau programme de doctorat en création vidéo.

En marge de la conférence de presse, Mme Bouchard a mentionné qu'il fallait attribuer à l'équipe du Département d'informatique et de mathématique et au laboratoire NAD le travail qui a permis de mettre en place et perfectionner des programmes d'enseignement au baccalauréat, en maîtrise et au doctorat offerts à des étudiants québécois et français. «Ce serait plaisant de conserver nos jeunes étudiants finissants chez nous dans la région et d'alimenter le travail de recherche et de développement», affirme Mme Bouchard.

L'UQAC compte actuellement une soixantaine d'étudiants inscrits au baccalauréat en informatique, soixante-dix autres à la maîtrise tandis que le programme de doctorat en compte 23. Elle a mentionné qu'un projet de doctorat en création vidéo est actuellement en voie de développement.  Le Quotidien




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer