Altkey à la conquête de la réalité virtuelle

Les trois actionnaires d'Altkey sont Mathieu Savard, Dany... (Photo fournie par Altkey)

Agrandir

Les trois actionnaires d'Altkey sont Mathieu Savard, Dany Robitaille et  Rémi Lortie

Photo fournie par Altkey

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La réalité virtuelle, les consommateurs commencent à en entendre parler et à vivre quelques expériences. Les gros joueurs de jeux vidéo ont souvent leur casque même s'il y a peu de jeux. En Asie, des arcades se sont lancées dans l'aventure et les Asiatiques en sont friands. Des commerces ont commencé à proposer des expériences ici en Amérique du Nord.

Même s'il n'y a encore rien pour bouleverser le marché, plusieurs entreprises se préparent sérieusement pour un virage qui permettra d'aborder le monde réel autrement. C'est le cas de la jeune entreprise Altkey actuellement dans l'environnement de l'incubateur Le Camp avant son déménagement en juillet. Elle fait partie des quelques nouveaux joueurs au Québec dans ce marché émergeant. Les trois cofondateurs d'Altkey, Mathieu Savard, Dany Robitaille et Rémi Lortie, ont choisi de se lancer en affaires dans ce créneau sachant que le marché est encore en devenir.

«Il n'y a pas eu encore de produit en réalité virtuelle capable de bouleverser le marché au point de changer la donne radicalement», explique Mathieu Savard. Il faut suivre ce qui se passe, se préparer et continuer de développer notre expertise.»

C'est pour cette raison que la jeune entreprise a choisi d'aborder la réalité virtuelle dans des secteurs de niche, précise Dany Robitaille. «Ce sont des expériences immersives de type découverte, plus du genre contemplatif, sans utiliser les caméras à diffusion sur 360 degrés et les multiples mouvements pour éviter que les utilisateurs aient la nausée», continue-t-il.

L'équipe de cinq personnes travaille sur des projets pour des entreprises privées, des universités, et a même reçu une subvention de la Ville de Québec pour un projet sur la capitale. Un autre projet concerne les résultats de recherche d'un professeur en environnement d'une université scandinave. La réalité virtuelle servira à illustrer les conclusions du rapport dans une expérience immersive.

Incontournable

«On ne peut pas passer à côté de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée, affirme Mathieu Savard. L'argent pour le développement de projets est disponible. La technologie continue d'évoluer et de se raffiner. Mieux vaut développer notre expertise et être prêt lors que les consommateurs adopteront» ce mode de découverte de nouveaux environnements.

Les expériences de réalité virtuelle pourraient arriver sur le marché par les commerçants qui voudront montrer de quoi aura l'air leur produit dans telle ou telle circonstance. Ce sera plus simple comme étape d'acceptation si le commerçant possède le casque VR pour faire vivre l'expérience dans sa boutique. Il serait étonnant de voir le consommateur dépenser 2000 $ pour avoir son propre casque s'il ne sert qu'une fois de temps à autre.

L'évolution pourrait aussi passer par une démocratisation de la réalité virtuelle sur les téléphones multifonctions. Déjà, Samsung est embarqué dans le développement de nouvelles fonctionnalités. Les autres fabricants devraient entrer dans la danse, surtout qu'Apple montre un intérêt pour ce segment de marché.

Altkey déménage au début de juillet dans de nouveaux locaux pour préparer son expansion. À terme, l'équipe pourrait facilement compter une douzaine de personnes selon l'évolution des contrats.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer