Facebook traque la violence en direct

Le géant des réseaux sociaux ajoute 3000 personnes... (AP, Noah Berger)

Agrandir

Le géant des réseaux sociaux ajoute 3000 personnes aux 4500 employés responsables de repérer les vidéos de meurtres et de suicides en ligne.

AP, Noah Berger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Barbara Ortutay
Agence France-Presse
New York

Facebook a annoncé mercredi l'embauche de 3000 personnes supplémentaires pour repérer les vidéos de crimes et de suicides mises en ligne, après avoir été critiqué pour ne pas être intervenu assez rapidement dans certains cas.

Le géant des réseaux sociaux comptait déjà 4500 employés assignés à cette tâche.

L'annonce a été faite sur un blogue par le patron de l'entreprise, Mark Zuckerberg.

Ce dernier a écrit que Facebook «travaille à rendre ces vidéos plus faciles à signaler» afin de pouvoir faire la bonne intervention «plus tôt», «qu'il s'agisse de répondre rapidement quand quelqu'un a besoin d'aider ou d'enlever une publication».

Les efforts de Facebook pour empêcher de telles vidéos - comme un meurtre à Cleveland ou l'assassinat d'un bébé en Thaïlande - de se propager sur sa plateforme ont récemment été critiqués. La vidéo de la Thaïlande est restée accessible pendant 24 heures avant d'être retirée.

Les vidéos et les écrits qui font l'apologie de la violence contreviennent aux règles d'utilisation de Facebook. Mais dans la plupart des cas, l'intervention d'internautes a été nécessaire avant qu'ils ne soient identifiés et retirés.

Défis d'équilibrage

Facebook se trouve aujourd'hui devant d'importants défis en matière d'équilibrage, alors qu'il peut parfois s'avérer utile de documenter les violences d'une guerre ou des cas de brutalité policière, par exemple.

Réguler la diffusion de contenu en temps réel est particulièrement ardu, alors que ceux qui regardent ne savent pas, au moment où ils visionnent une vidéo, ce qui est sur le point de se produire. Le caractère cru fait notamment partie de ce qui attire ces derniers.

Et si les vidéos au contenu négatif font les manchettes, celles-ci ne constituent qu'une fraction de tout ce que les utilisateurs de Facebook visionnent tous les jours. Entre autres, des parents partagent les premiers pas de leur jeune enfant avec leurs proches qui peuvent se trouver loin. Des journalistes documentent des événements d'actualité, des musiciens livrent des performances pour leur public et des personnes amassent de l'argent pour des causes caritatives, notamment.

Avec un quart de la population mondiale connecté à sa plateforme, Facebook peut amplifier tant les bons que les mauvais côtés de l'humanité.

Fausses nouvelles

Récemment, c'est surtout le rôle attribué à Facebook dans la propagation de fausses nouvelles, de propagande gouvernementale et de vidéos de crimes haineux qui a retenu l'attention.

Certains crimes se sont vu accorder une attention médiatique qu'ils n'auraient peut-être pas reçue si ce n'était du fait qu'ils ont été diffusés par le biais du réseau social.

Mark Zuckerberg semble conscient de ces effets négatifs, si l'on se fie aux entrevues qu'il a accordées ainsi qu'à ses publications sur Facebook.

«C'est déchirant et j'ai réfléchi sur la façon dont nous pouvons faire mieux pour notre communauté», a-t-il écrit mercredi au sujet des récentes vidéos controversées.

Pourtant, en novembre, le grand patron de Facebook avait qualifié de «folle» l'idée selon laquelle les fausses nouvelles circulant sur le réseau social avaient influencé le cours de la dernière élection présidentielle américaine.

Un mois plus tard, le réseau social annonçait une série d'initiatives visant à contrer les fausses nouvelles et à soutenir le journalisme. La semaine dernière, Facebook reconnaissait que des gouvernements ainsi que d'autres personnes avaient recours à sa plateforme pour influencer le sentiment du public sur des questions politiques, de telle sorte que des élections nationales pourraient être touchées.

Selon M. Zuckerberg, Facebook analyse des «millions de signalements» chaque semaine.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer