Ubisoft Québec voit toujours plus grand

Patrick Klauss, directeur du développement, Andrée Cossette, directrice... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Patrick Klauss, directeur du développement, Andrée Cossette, directrice des ressources humaines et le PDG du studio Ubisoft de Québec, Nicolas Rioux, se préparent à une nouvelle vague d'embauches.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'année 2016 du studio d'Ubisoft de Québec, celle de son 10e anniversaire, a été fort mouvementée dans le bon sens du terme. Et celle qui s'en vient le sera aussi.

Avec 400 employés dans ses murs, le studio embauche toujours, prévoyant créer plusieurs dizaines d'emplois dans les 18 à 24 prochains mois. 

Ubisoft s'agrandira sur deux étages dans l'édifice qu'elle occupe sur Charest afin d'y loger le nouveau personnel mais aussi pour développer de nouveaux projets d'envergure.

Puisqu'il y a eu une pause dans la sortie d'un nouveau titre de la franchise Assassin's Creed pour laisser la place au lancement du film du même nom qui sort en salle mercredi, il y a fort à parier qu'un nouvel opus est en préparation. Cependant, la direction du studio ne veut pas faire de révélation précipitée. «Nous sommes un producteur de jeux triple A», continue Nicolas Rioux, pdg d'Ubisoft Québec. «Il est certain que nous aurons des nouveautés à présenter dans la prochaine année.» Est-ce que ce seront des titres d'une nouvelle franchise? Il faudra attendre encore quelques mois pour connaître la réponse.

Déménagement salutaire

Le passage dans les nouveaux locaux, en mai 2016, a été vécu dans l'euphorie, donnant un regain d'énergie à toute l'équipe, confirme Nicolas Rioux, accompagné de la directrice des ressources humaines Andrée Cossette et du directeur du développement Patrick Klauss pour dresser le bilan de la dernière année. Il y a eu une nouvelle soudure des liens entre les employés dans les nouveaux espaces de travail modernes et fonctionnels.

Pour tout le monde, le changement d'édifice a été comparable au passage de la nuit au jour avec le grand escalier qui fait le pont entre les deux étages, les aires de rencontres informelles. «Nous faisons tout pour alimenter le côté créatif des employés, expose Andrée Cossette. L'arrivée tous en même temps dans le nouveau studio s'est tellement bien passée que l'énergie des premiers jours s'exprime encore. Ça crée du mouvement, de la synergie entre les gens dans une espèce de chaos bien organisé. Et avec toutes les rencontres informelles dans les divers espaces, nous pouvons prendre facilement le pouls de ce qui se passe.»

Pour Patrick Klaus, Ubisoft Québec s'est maintenant dotée d'un studio de classe mondiale qui correspond à son virage de producteur de jeux de la catégorie triple A. Les employés, dont plusieurs viennent d'ailleurs dans le monde, sont impressionnés. L'esprit de famille s'est encore plus installé, confirment les trois membres de la direction.

Si la lune de miel se poursuit, le travail doit continuer. Une équipe d'une centaine de personnes vient de finir le boulot sur le jeu For Honor qui sortira le 14 février. «Ce fut une excellente collaboration avec le studio de Montréal», affirme Nicolas Rioux en parlant de cette nouvelle franchise de combat entièrement conçue au Québec.

Préparer la relève

Pour l'instant, Andrée Cossette s'attelle au recrutement d'artistes de niveau de jeu, de concepteurs de niveau et d'éclairagistes des scènes de jeu. «De nombreux postes sont ouverts sur notre site, quebec.ubisoft.com, dans la section Carrière», ajoute-t-elle.

Mais, comme il y a recrutement, la directrice des ressources humaines lance un nouveau projet de formation pour les finissants dans le monde du jeu vidéo. «Nous aurons un Boot Camp 17 avec une vingtaine de finissants des écoles, précise-t-elle. Pendant huit semaines de formation gratuite, mais rémunérée, les participants seront accompagnés et coachés par nos employés de haut niveau. Ils travailleront sur de vrais projets pour parfaire leurs connaissances. Nous cherchons des gens de talent tout en nous assurant d'avoir de la relève.»

La formation s'adresse à des finissants artistes et concepteurs de niveau de jeu. Ils doivent s'inscrire sur le site du studio afin d'être évalués en vue de la sélection finale.

De plus, lundi soir, ce sera la fête pour les 400 employés de Québec qui auront droit à une projection privée sous haute sécurité du film Assassin's Creed. «Ils sont fébriles», ose Andrée Cossette. «Ils sont tous fiers», ajoute Nicolas Rioux, car 105 millions d'exemplaires des titres de la franchise ont été vendus au fil des ans.

«Cette fois, il n'y aura pas que les amateurs de jeu qui connaîtront les histoires des assassins et l'univers qu'Ubisoft a mis en forme, précise Nicolas Rioux. Des millions de personnes dans le monde verront cette adaptation» qui se passe en Espagne à l'époque de l'Inquisition. Cette sortie au cinéma par Ubisoft fait partie des nouvelles orientations vers les productions multiécran que développe la maison mère française dans sa 30e année d'existence.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer