Une application pour aider les enfants atteints du TDAH

Aider les parents d'enfants ayant un trouble du déficit de l'attention avec ou... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Aider les parents d'enfants ayant un trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) avec une application mobile, c'est le rêve d'Annie Martineau.

«La routine, c'est plate pour l'enfant, avoue-t-elle en entrevue, mais une application, c'est le fun. Répéter, c'est plate aussi pour les parents, mais avec une application où parents et enfants sont engagés dans la même dynamique, ça devient pas mal plus intéressant.»

Son fils ayant été diagnostiqué TDAH, Annie Martineau a essayé toutes les techniques possibles et imaginables au fil des ans. Les méthodes conventionnelles sur papier ne donnent pas de résultats concluants, sauf en s'astreignant à exercer une forme de surveillance qui finit par nuire à la relation parent-enfant.

«L'idée de l'application, c'est de responsabiliser l'enfant et le parent», explique la jeune mère de famille, qui a présenté son projet sur le site de financement participatif La Ruche pour mettre au point l'application.

L'application Hero, dont le H du logo représente un parent et un enfant qui se tiennent la main pour former une équipe, sera autre chose qu'une simple liste de consigne à cocher. Pour Annie Martineau, Hero devient le prétexte pour ramener l'harmonie familiale.

«C'est une façon d'apprendre à ne plus répéter, à ne pas trop donner de consignes pour un enfant de cinq ans, précise-t-elle. Pour l'enfant, il ne suffira pas de cocher simplement les choses à faire, car le parent doit tout valider. C'est un vrai travail d'équipe où les conséquences s'appliquent à l'avatar et non à l'enfant.»

Par exemple, la consigne est de se brosser les dents. Si l'enfant ne le fait pas, son avatar perdra des dents. Ainsi, dans l'univers du jeu, l'enfant comprend la logique de se brosser les dents et les conséquences à long terme. Il en va de même pour le parent qui a lui aussi son avatar. Lorsqu'il inscrira les choses à faire dans la journée, si ça n'a pas de bon sens, il aura une alerte lui demandant s'il est bien au fait qu'il demande une montagne de choses à faire à un jeune enfant, non à un adulte.

«Il faut choisir ses combats», répète-t-elle. «Si l'enfant ne se brosse pas les dents un matin ou s'il ne fait pas son lit une journée, ce n'est pas la fin du monde. Ce n'est pas si grave au fond. Mais l'encourager, lui dire qu'on l'aime, ça, c'est essentiel.» L'application aura quelques rappels du genre pour sortir le parent de sa surveillance des consignes. De part et d'autre, Hero viendra remettre la relation à la bonne place, espère-t-elle.

Visée sur l'été 2017

L'objectif à atteindre d'ici le 30 septembre est d'amasser 8000 $ qui permettront d'enclencher le développement d'une maquette d'application fonctionnelle. L'application sera en phase de test avec des familles pour le lancement de Hero au début de l'été 2017. «Ça permettra aux familles qui auront la nouvelle application de se familiariser avec elle durant l'été avant le début de l'école», convient-elle. «Avec la technologie, nous pouvons créer un univers ludique d'apprentissage qui plaira aux parents et aux enfants.» Pour elle, la technologie est là pour rester. Mieux vaut s'en servir avec de bons objectifs sans se sentir envahi ou dépendant.

Hero s'adresse aux enfants de cinq à neuf ans et fonctionnera pour les tablettes Apple et Android.

Détails du projet sur le site: goo.gl/PxUZuH

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer