Hexfit en croissance fulgurante

À compter de septembre, les kinésiologues et les... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

À compter de septembre, les kinésiologues et les nutritionnistes pourront utiliser l'application pour faire le suivi des progrès des clients et partager de l'information entre eux.

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Depuis le lancement de son premier module pour les kinésiologues, en décembre 2015, la jeune entreprise en démarrage Hexfit a connu une croissance fulgurante.

Étienne Dubois, fondateur de la compagnie, vient même de conclure une entente avec les centres d'entraînement Nautilus Plus du Québec. À compter de septembre, les kinésiologues et les nutritionnistes pourront utiliser l'application pour faire le suivi des progrès des clients et partager de l'information entre eux. Le client aussi aura accès à l'application et aux informations le concernant.

Pour Hexfit, cette entente pourrait ouvrir les portes de différents centres d'entraînement au pays et à l'étranger, car il y aura eu une expérimentation de l'application sur le terrain dans des conditions réelles comme preuve de fonctionnement.

Au cours de l'été, M. Dubois mentionne qu'il lancera «le module pour les nutritionnistes et un autre pour les tests physiques. Tout cela se fait dans le même esprit depuis le début, c'est-à-dire le partage des informations entre les professionnels, au lieu de répéter chaque fois en oubliant des détails importants».

Après son partenariat avec l'entreprise Physigraphe, qui possède la plus grande base de données illustrée pour les exercices, Hexfit a l'appui de la Fédération des kinésiologues, du réseau Force Santé, soins interprofessionnels, et de fizik.ca, un répertoire d'entraîneurs.

Dossier personnalisé

Accessible sur le Web, l'application conserve les données du dossier du client, ses exercices, ses limitations, tout ce qu'il faut pour l'assister dans l'atteinte de ses objectifs.

Par exemple, la personne qui se blesse au dos pendant l'entraînement pourrait fournir son dossier au chiropraticien ou au physiothérapeute, et les données de ces professionnels seraient aussi transmises à l'entraîneur pour assurer le suivi.

De plus, avec les bracelets d'entraînement comme ceux de Polar et de Garmin, il peut synchroniser automatiquement toutes les données des entraînements effectués en dehors des centres. Ce sera les moments de course à l'extérieur, de marche ou d'autres sports, avec les données de distance, celles des dépenses en calories et les pulsations cardiaques, entre autres. Jusqu'à maintenant, un bon nombre d'entraîneurs et de kinésiologues ont adopté le modèle Hexfit, tant au Québec qu'à l'étranger. M. Dubois mentionne aussi des groupes en France, en Italie, en Arabie Saoudite et en Côte d'Ivoire, le Centre olympique de l'Allemagne et le Conseil du sport de haut niveau de Québec.

Étienne Dubois rêve du jour où il pourra mettre en contact une panoplie de professionnels autour du dossier d'une même personne.

Site Web : myhexfit.com/fr/

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer