Cadres intelligents: première mondiale pour Memento Electronics

François Lachance (à droite), président de Memento Electronics,... (LE SOLEIL, PATRICE LAROCHe)

Agrandir

François Lachance (à droite), président de Memento Electronics, et Guy Boucher, vice-président stratégie, montrent le nouveau cadre numérique intelligent Memento.

LE SOLEIL, PATRICE LAROCHe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Memento Electronics lance aujourd'hui au Québec ses cadres intelligents numériques à haute résolution pour présenter des images d'une qualité telle que les gens qui voient l'image croient qu'il s'agit d'une photo imprimée ou d'une oeuvre d'art encadrée.

«C'est un produit unique au monde», soutient François Lachance, président de l'entreprise établie à Terrebonne. «Avec nos cadres de 25 et 35 pouces en diagonale, nous sommes à des années-lumière des petits cadres numériques aux images imparfaites.»

C'est l'un des rares produits électroniques entièrement québécois, affirme le jeune homme d'affaires. L'ensemble du produit a été conçu au Québec. Le logiciel a été développé par la compagnie soeur Sarbakan, de Québec. La conception a été faite par les gens de Memento et par des designers de produits de la maison mère Adrenaline Amusements. Et la chaîne de montage pour l'assemblage et l'expédition est à Terrebonne.

«Nous sommes les seuls avec un produit qui diffuse des images en résolution 4K sans aucune pixellisation de l'image», avoue M. Lachance. «Ce n'est pas seulement un objet électronique, mais un objet décoratif, puisqu'il s'agit d'un cadre que l'on pose sur le mur comme un tableau ou toute autre oeuvre d'art.»

Faire encadrer une seule et unique photo pourra coûter au minimum 500 $. Et il n'est pas possible de la remplacer quelques fois par heure par une autre image sans tout changer. Il s'agit d'un article haut de gamme, «mais tout de même abordable, indique M. Lachance, car c'est une manière de faire revivre ses souvenirs au quotidien. Il ne s'est jamais pris autant de photos avec des caméras, des tablettes ou des téléphones que dans les dernières années. Personne ne les voit, elle demeure dans l'ordinateur ou le téléphone. Notre cadre permet de les mettre en valeur.»

Le Memento Smartframe de 35 pouces se vendra à un prix de détail suggéré de 1149 $ et celui de 25 pouces est à 799 $. Le câble plat qui se fond dans le décor se vend 99 $. Ce qui représente entre le tiers et la moitié du prix d'un téléviseur 4K. Pour le lancement québécois du produit, les prix sont à 999 $ et 699 $ pendant une certaine période.

Actuellement, le seul revendeur est situé dans la région de Montréal, chez Lozeau, mais les consommateurs peuvent le commander en ligne sur lozeau.com ou chez le fabricant sur mementosmartframe.com..

À l'automne, les gens de Québec pourront le voir dans un magasin, affirme M. Lachance. La production des cadres intelligents a commencé en avril. Memento a commencé la commercialisation de son produit dans la région de Chicago et en Californie. D'ici peu, au moins 300 commerces aux États-Unis auront les cadres en magasin. Le Canada et le Québec ne seront pas en reste. Son projet est de développer le marché nord-américain assez rapidement avant de partir vers l'Europe, puis ailleurs dans le monde.

«Nous préférons démarrer lentement et bien choisir nos partenaires», précise-t-il. «Il faut respecter le critère essentiel : le présenter en magasin. J'aurai beau faire des vidéos, des publicités à la télé ou envoyer des photos, ça ne fera jamais le même effet que de le voir de ses propres yeux pour apprécier la qualité de l'image.»

Comment ça marche?

Sortir le cadre de sa boîte pour l'installer au mur avec le système de support intégré à visser au mur ne prendra qu'une quinzaine de minutes.

Le cadre Memento se branche sur le réseau sans fil de la maison, mais il est aussi un point d'accès Wi-Fi pour le programmer à partir d'un ordinateur ou d'une tablette ou d'un téléphone iOS, Android, Mac ou Windows. Il suffit de créer le lien entre les deux appareils pour téléverser les images dans l'espace mémoire du cadre pouvant emmagasiner 3000 photos en haute résolution. Lors de l'envoi de l'image, le logiciel interne ajuste l'image à sept millions de pixels dans un rapport de proportion 3:2 au lieu du 16:9 d'un téléviseur. Il ajuste la brillance et la netteté des images à la meilleure qualité de diffusion.

L'application à télécharger permet de modifier de nombreux paramètres comme le temps de diffusion en termes de minutes, de jours ou de semaines. On peut programmer les heures de fonctionnement, le taux de luminosité à partir duquel le cadre s'éteindra lorsque tout le monde dormira.

«L'idée originale vient de mon frère David [cofondateur d'Adrénaline Amusements] qui voulait un système de très bonne qualité et simple à utiliser par n'importe qui. Nous l'avons créé à partir de zéro», continue François Lachance.

Deux ans de recherche

Il aura fallu deux ans de recherche pour mettre le cadre en marché avec des caractéristiques de brillance voulue. Et ceux ou celles qui voudraient changer le type d'encadrement, il est possible d'en mettre un nouveau chez l'encadreur puisque le cadre original est vissé sur le module de diffusion et l'écran.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer