Un flambeau pour ranimer la flamme numérique dans Saint-Roch

Le fondateur de Nine Dots, Guillaume Boucher-Vidal... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le fondateur de Nine Dots, Guillaume Boucher-Vidal

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'y a pas que le flambeau olympique à transmettre d'un athlète à l'autre. C'est aussi possible de le faire dans le monde des technologies lorsqu'il s'agit de raviver la flamme de l'écosystème numérique dans Saint-Roch.

Guillaume Boucher-Vidal, fondateur du studio indépendant Nine Dots, et Mathieu Poulin, employé chez Frima, veulent ramener plus de dynamisme dans le cercle des développeurs de jeux vidéo avec diverses activités. L'événement Le Flambleau veut être un signal de réveil.

«À Montréal, il y a de nombreuses activités chez les développeurs, trois ou quatre fois plus qu'à Québec», soutient Guillaume Boucher-Vidal. «Il y a de nouveaux studios dans le secteur, comme GearBox, Chainsawsome Games, Larian et d'autres encore. Il faut que les gens se connaissent et développent des liens.»

Estimant qu'il y a entre 1500 et 2000 développeurs et employés dans diverses boîtes de solutions numériques, de conception de site Web ou de jeux vidéo dans la ville de Québec, il constate de nombreuses lacunes dans les échanges pour créer la cohésion dans le milieu. C'est comme si l'industrie numérique était devenue hermétique.

À l'époque de l'École nationale du développement interactif, les échanges et les occasions de rencontres étaient plus grands de sorte que le filet social numérique était tissé plus serré.

«Aujourd'hui, ajoute Mathieu Poulin, il faut plusieurs mois avant qu'un nouveau comme moi fasse sa place dans le milieu. Il faut que les étudiants, les travailleurs et les dirigeants des studios créent des liens.»

Dynamiser la communauté de développeurs

Pourquoi un flambeau? «Le but est de dynamiser la communauté de développeurs de Québec en créant une rotation d'événements sans que le fardeau repose sur les épaules d'une seule personne», répond Guillaume Boucher-Vidal. 

Il mijotait l'idée depuis plusieurs mois et l'a mise en application lors de la fête soulignant le cinquième anniversaire de fondation de son studio. Il a passé le flambeau à Mathieu Poulin, qui le transmettra à quelqu'un d'autre lors de l'événement du 2 juin.

Chaque porteur de flambeau aura son originalité, sa façon de monter une activité. D'une fois à l'autre, ce sera différent. «Nous voulons qu'il y ait une régularité. Les contacts se font par le bouche-à-oreille, mais aussi par notre page Facebook Le Flambeau, souligne M. Boucher-Vidal. 

L'activité se déroulera à la brasserie Noctem, rue du Parvis, de 19h à 23h.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer