Ubisoft repousse le prochain Assassin's Creed

Ubisoft a reconnu que le dernier opus de... (Ubisoft)

Agrandir

Ubisoft a reconnu que le dernier opus de sa série Assassin's Creed Syndicate, qui se situe dans le Londres de la révolution industrielle, s'est moins bien vendu que prévu au troisième trimestre.

Ubisoft

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lucie Godeau
Agence France-Presse
Paris

L'éditeur de jeux vidéo Ubisoft, qui fait face aux assauts de Vivendi, a révisé jeudi à la baisse ses objectifs annuels 2015/2016 après des ventes plus faibles que prévu au troisième trimestre dues au démarrage décevant de son jeu-phare, Assassin's Creed Syndicate.

Ubisoft prévient aussi qu'il ne sortira pas de nouvel épisode d'Assassin's Creed en 2016-2017, préférant se donner plus de temps pour améliorer ce titre-phare de son catalogue.

«Nous sommes aujourd'hui en mesure de décider de ne pas lancer de nouveau jeu Assassin's Creed sur 2016-17, afin de donner une nouvelle dimension à la marque, tout en présentant des objectifs très solides pour l'exercice», a souligné Yves Guillemot, le pdg du groupe, cité dans un communiqué.

Des rumeurs sur un report d'un nouvel opus d'Assassin's Creed avaient fait lourdement chuter le titre Ubisoft début janvier. Ces annonces risquent donc de fragiliser le groupe qui fait l'objet d'une montée au capital non sollicitée - à environ 15% aujourd'hui - du géant des médias Vivendi, sous la houlette de Vincent Bolloré.

«Vivendi a considéré qu'il y avait des synergies intéressantes entre nos groupes. Nous, nous considérons que nous ne voyons pas ces synergies», a souligné jeudi le directeur financier Alain Martinez au cours d'une conférence téléphonique.

«Nous pensons que le groupe a tout intérêt à rester indépendant, ne serait-ce que pour nouer des partenariats avec des groupes de médias, comme nous le faisons librement aujourd'hui», a-t-il noté.

La direction d'Ubisoft n'a pas apprécié la montée au capital surprise de Vivendi. «Nous considérons qu'une opération capitalistique doit se passer avec des discussions avec le management, avec une offre, mais pas par un contrôle rampant», a-t-il relevé.

Ubisoft a reconnu que le dernier opus de sa série à succès Assassin's Creed Syndicate, qui se situe dans le Londres de la révolution industrielle, s'est moins bien vendu que prévu au troisième trimestre «dans un environnement concurrentiel exceptionnellement élevé».

Un film en décembre

À quelque 890 millions $, le chiffre d'affaires du troisième trimestre est en baisse de 30% par rapport à l'an dernier et en-deçà de l'objectif annoncé de 950 millions $.

Cet essoufflement du jeu-star du groupe a contraint Ubisoft à réviser à la baisse son objectif annuel 2015-2016.

Malgré cette révision à la baisse, l'exercice 2015-2016 devrait tout de même être le deuxième le plus rentable de l'histoire d'Ubisoft, a relativisé son directeur financier.

Pour le quatrième trimestre, Ubisoft espère dynamiser son chiffre d'affaires par le lancement annoncé d'une nouvelle licence, Tom Clancy's The Division, un jeu multijoueurs qui devrait bénéficier régulièrement de nouveaux contenus digitaux, et sur lequel le groupe compte beaucoup.

Ubisoft promet pour le prochain exercice une suite à son succès Watchdogs et un nouveau blockbuster «à forte composante digitale».

Le film Assassin's Creed inspiré du jeu, également très attendu, doit, lui, sortir le 21 décembre.

Dans ce contexte, la montée au capital de Vivendi dans Ubisoft continue à nourrir de fortes spéculations concernant une prochaine OPA sur la société.

Pour contrer ces velléités, Ubisoft présentera ses perspectives à moyen terme jusqu'en 2019, aux investisseurs le 18 février, espérant les convaincre qu'il peut se développer en gardant son indépendance.

Pas d'impact à Québec

Le studio de Québec d'Ubisoft ne souffrira pas de la décision de la maison-mère d'accorder une pause à Assassin's Creed en 2016. C'est l'équipe de la capitale, rappelons-le, qui avait assumé le leadership, l'an dernier, de la production de l'épisode Assassin's Creed Syndicate.

«Dès que nous avons livré le produit, l'automne dernier, nous avons aussitôt amorcé d'autres projets», a indiqué au Soleil le directeur des communications d'Ubisoft à Québec, Jonathan Gendron. «À l'interne, nous savions que la série Assassin's Creed allait faire relâche en 2016, le temps de peaufiner la prochaine sortie.» Ubisoft ne prévoit donc faire aucune mise à pied à Québec. «Au contraire, nous continuons d'embaucher de nouveaux employés.»

À Québec, l'éditeur français de jeux vidéo fait travailler 375 personnes. L'entreprise déménagera dans les anciens locaux d'ABB dans le quartier Saint-Roch en mai. Gilbert Leduc

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer