TeraXion vend l'une de ses unités d'affaires pour 46,6 millions $

Pour le pdg de TeraXion, Alain-Jacques Simard, la... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Pour le pdg de TeraXion, Alain-Jacques Simard, la transaction permet à Ciena de mettre le grappin sur les technologies de son entreprise en matière de photonique à haute vitesse.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans une transaction qui lui rapportera 46,6 millions $, TeraXion vend au géant américain des communications optiques Ciena son unité d'affaires des composants photoniques à haute vitesse.

Les 35 travailleurs de cette unité d'affaires de la compagnie de Québec en poste dans la capitale et à Ottawa conserveront leur gagne-pain.

Leur patron sera dorénavant Packet Optical Platforms de Ciena plutôt que TeraXion, qui continuera de compter sur une équipe de 120 personnes à Québec pour la poursuite de ses activités en matière de communications à fibres optiques, de lasers à fibres et d'applications de capteurs optiques.

Rappelons que TeraXion exporte 99 % de ses produits à l'extérieur du Canada et collabore avec 200 clients dans l'aérospatiale et le secteur industriel.

Pour le président et directeur général de l'entreprise du Parc technologique du Québec métropolitain, Alain-Jacques Simard, la transaction qui permet à Ciena de mettre le grappin sur les technologies de TeraXion en matière de photonique à haute vitesse est «plein de sens» étant donné le contexte de consolidation qui caractérise ce segment de marché de l'industrie mondiale des communications.

«Des avantages»

«Nous jugions que, pour cette unité d'affaires et pour son développement, il y avait des avantages à se retrouver sous la gouverne d'une société de l'importance de Ciena, l'un des quatre joueurs de la planète dans l'industrie des communications optiques», explique M. Simard en précisant que l'unité d'affaires des composants photoniques à haute vitesse ne constituait pas la principale source de revenus pour TeraXion. Il s'y faisait principalement de la recherche et du développement et du prototypage chez des clients.

«Cette transaction témoigne de la valeur importante que nous avons créée au cours des années avec les produits et technologies des composants photoniques à haute vitesse et constitue un évènement extrêmement favorable pour nos employés et nos actionnaires», résume M. Simard.

Par ailleurs, ce dernier estime que le marché conclu avec Ciena rapportera des bénéfices à la région de Québec dans son ensemble.

Non seulement TeraXion et Ciena prévoient éventuellement accroître leur nombre de travailleurs, la transaction permet à la multinationale de prendre racine dans la région, elle qui compte déjà des travailleurs à Ottawa et à Montréal. «C'est toujours un atout pour une communauté économique d'avoir une telle entreprise dans le voisinage.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer