Groogr, un réseau social québécois nouveau genre

Le fondateur du réseau, Éric Pichette, souhaitait quelque...

Agrandir

Le fondateur du réseau, Éric Pichette, souhaitait quelque chose de plus sympathique que LinkedIn, en étant aussi convivial que Facebook.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le réseau social québécois Groogr a presque un an d'existence et quelque 25 000 utilisateurs depuis sa fondation.

Le fondateur du réseau, Éric Pichette, souhaitait quelque chose de plus sympathique que LinkedIn sur le marché en étant aussi convivial que Facebook, sans certains irritants qui passent mal dans une communauté d'affaires.

Bien que l'application Web du réseau permette la création d'un compte personnel et d'un compte d'entreprise, le fil des nouvelles est plus facile à gérer, car tout se trouve dans des colonnes côte à côte. Cela permet de suivre les éléments dans le volet social comme dans celui des affaires dans une même page.

«Je connais peu de gens qui passent deux heures sur leur compte LinkedIn. Ce n'est pas très ludique. Alors que Facebook l'est davantage, mais ce n'est pas aussi évident d'y faire des affaires», soutient M. Pichette en entrevue téléphonique depuis ses bureaux de Gatineau. 

Selon lui, Groogr avec ses fils de nouvelles et de commentaires dans les statuts permet quelque chose de plus. D'autant que l'entreprise derrière Groogr a ajouté un volet transactionnel avec une boutique en ligne directement dans le site.

«Nous sommes un mélange de Facebook, LinkedIn et Kijiji sous une même bannière puisque les entreprises peuvent se faire connaître et vendre en ligne si elles n'ont pas de site Web transactionnel.»

L'inscription au compte personnel comme au compte d'entreprise s'effectue rapidement avec une adresse de courriel valide, sans frais. En quelques minutes, il est possible de créer des liens et donner les informations pertinentes pour la page personnelle et la page d'affaires.

En croissance

Il espère que le nombre d'usagers sera en croissance dans ce site à propriété entièrement québécoise pour qu'il soit de plus en plus facile de développer des relations d'affaires entre les Québécois à une époque où les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans l'univers numérique.

«Selon nos données, entre 50 % et 60 % des usagers viennent du monde des affaires, estime-t-il. Nous souhaitons faire grimper le nombre d'utilisateurs à quelque 500 000 dans la prochaine année. Cela nous permettrait d'avoir des bureaux de développement à Québec et à Montréal assez rapidement.»

Dans sa première année de fonctionnement, Groogr comptait une vingtaine d'employés, dans la région de Gatineau, au moment où le projet commençait; il fallait plus de gens pour tout le volet programmation et développement de l'outil. Actuellement, une dizaine d'employés font tourner la machine du réseau.

Site Web : www.groogr.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer