Les retombées concrètes de Cartoon Connection

Le personnage de Cracké prendra vie sur les... (Image fournie par Squeeze)

Agrandir

Le personnage de Cracké prendra vie sur les ondes de Télétoon cet hiver. Il a été imaginé par le studio Squeeze. C'est là l'une des retombées de la semaine de l'animation, qui se tenait cette semaine au Centre des congrès de Québec.

Image fournie par Squeeze

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Patrick Beaulieu et Denis Doré, cofondateurs de Squeeze, présentaient jeudi leur personnage Cracké, qui sera le sujet d'une série animée diffusée à TÉLÉTOON en 2016.

C'est là l'une des retombées concrètes de la semaine de l'animation avec le Cartoon Connection, le Pixel Challenge et le Pixel Animation, qui se tenaient cette semaine au Centre des congrès de Québec.

Plus encore, Denis Doré, de retour de Cannes où il a fait une présentation des projets de Squeeze, soutient que le personnage de Cracké et l'animation télévisuelle ont suscité beaucoup d'intérêt de sorte que ce personnage créé à Québec pourrait faire une percée à l'international prochainement.

Pour la semaine de l'animation, Denis Doré avait d'autres créations dans ses cartons à présenter à d'autres partenaires potentiels, car l'entreprise est en pleine croissance à la suite du succès de ses collaborations avec les Disney et Marvel de ce monde en plus des collaborations avec les studios de Québec.

«Nous sentons un intérêt croissant pour notre expertise dans plusieurs projets parce que notre crédibilité a été prouvée, avoue M. Doré. Et c'est ce qui nous donne de l'énergie pour développer nos projets de propriété intellectuelle originaux.»

Pour Squeeze, les premiers contacts avec TÉLÉTOON ont eu lieu il y a deux ans, et la démarche verra son aboutissement devant les téléspectateurs cet hiver.

Or, au Cartoon Connection de cette année, des rencontres professionnelles pour parler de projets entre créateurs et diffuseurs, il y en a eu près de 900 pour présenter pas moins de 200 projets à des acheteurs éventuels venant du Québec et du Canada, mais aussi d'une vingtaine de pays.

Louis Leclerc, directeur général de Pixel Québec, qui organise ces événements, souligne que les discussions amorcées à Québec se poursuivent souvent dans d'autres événements semblables ailleurs et pourront se conclure quelques mois ou quelques années plus tard.

S'il y avait des créateurs québécois dans les corridors du Cartoon Connection, il y avait aussi des chercheurs de partenaires au Canada pour des projets de coproduction. C'est le cas d'Enzo D'Alò, réalisateur italien qui a présenté plusieurs films au Festival du film de Montréal, et de la productrice Maricla Affatato. «J'adorerais travailler à une production au Canada. J'aime la façon de travailler des gens d'ici. C'est plus facile et agréable que dans certaines villes des États-Unis.»

Talent reconnu

De son côté, Emmanuelle Garnaud-Gamache, directrice du développement international du Centre de recherche B-Com (www.b-com.com), en France, était à la recherche de talents québécois, car ils sont réputés pour leur créativité et leur inventivité. «Nous travaillons avec des ingénieurs de très haut niveau, exprime-t-elle, mais pour la réalisation de produits et d'applications concrètes nous cherchons des créateurs du même calibre. À Québec et dans la province, le bassin de gens talentueux est impressionnant, de sorte que nous envisageons des partenariats avec des créateurs québécois.»

D'ailleurs une délégation de B-Com sera présente à Québec à la première Semaine numérique de Québec au printemps prochain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer