9/10 pour Assassin's Creed Syndicate!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Vendredi matin, Assassin's Creed Syndicate est sur les tablettes des magasins, et ceux qui l'ont téléchargé sur les consoles Xbox One et PS4 peuvent y jouer. Préparez-vous à passer plusieurs heures pour découvrir Londres et ses banlieues, ses quartiers chics et les plus pauvres. C'est le temps de libérer Londres de l'oppression des templiers.

J'ai mis huit heures pour me rendre à la séquence 6, mais j'ai pris mon temps pour explorer tout le quartier Whitechapel en ramassant tous les objets possibles avant de me rendre à Lambeth pour rencontrer Alexander Graham Bell. Sans compter que j'ai fait quelques visites dans les autres quartiers sans faire de mission. C'est l'avantage du monde ouvert.

L'introduction en deux chapitres permet de se rappeler le fonctionnement des commandes et découvrir les aptitudes et les caractères des jumeaux Frye : Evie a plus de finesse pour les missions furtives et est très habile dans les hauteurs; Jacob est un impulsif qui combat comme un pitbull.

L'aventure

L'aventure commence pour vrai après les deux premiers tableaux lorsque les jumeaux décident d'aller à Londres malgré tout sans avoir l'aval du conseil des assassins. Ce sera la rencontre avec Henry Green, l'assassin qui veille sur Londres et que Jacob appelle Greennie...

L'aventure londonienne commence dans Whitechapel, où il faut convaincre les orphelins de service d'indicateurs, s'allier avec un policier habile dans les déguisements, tout en constituant le premier gang de rue qui s'opposera aux sbires de Crawford Starrick, le grand maître de Londres. Arrive le premier combat entre bandes rivales pour contrôler le quartier. En défaisant le chef du groupe, Jacob et Evie obtiendront une nouvelle arme : le lance-grappin. Et Henri Green leur donnera une arme à mettre dans leur collection.

Les personnages

Les personnages historiques sont nombreux. Le premier que le joueur rencontrera sera Charles Dickens. Green dira qu'il vaut mieux l'avoir de son côté à cause des contacts. Puis, ce sera Alexander Graham Bell. C'est lui qui réparera le lance-grappin et le modifiera pour qu'il soit intégré au brassard des jumeaux Frye. Et d'autres personnages historiques feront leur apparition tout au long du jeu comme Charles Darwin, la reine Victoria, Florence Nightingale et même Karl Marx, qui a élaboré les prémices du communisme pendant la révolution industrielle.

Les aptitudes

Au fil du jeu, le joueur accumule des points d'habileté et l'argent. Tout cela servira pour l'amélioration à l'achat et à l'amélioration des armes ou à faire le plein d'objets chez les marchands. Quant aux points, ils servent à améliorer les caractéristiques des personnages pour qu'ils soient plus performants. Et l'argent permet d'améliorer le sort des gangs de rue, à corrompre les policiers et à obtenir des faveurs sur le marché noir.

Les véhicules

Avec les calèches, on peut se sauver, traverser un quartier rapidement, écraser des ennemis et à faire un peu de dérapage en tournant les coins des rues. Il faut apprendre à conduire à gauche! Je n'ai pas fait de voyage en bateau, mais j'ai pu faire courir les personnages sur le toit des wagons du train.

Vendredi matin, Assassin's Creed... (Photo fournie par Ubisoft Québec) - image 2.0

Agrandir

Photo fournie par Ubisoft Québec

Ce que j'ai aimé

  • La fluidité des mouvements et des contrôles.
  • La beauté des images et le réalisme selon les quartiers.
  • L'utilisation du grappin pour passer d'un immeuble à l'autre dans les hauteurs.
  • L'ajout des recrues Rooks pour les combats lors des missions.
  • Les combats qui sont plus difficiles, pas seulement lors de la rencontre du chef de niveau.
  • L'alternance entre Evie et Jacob en fonction de leurs habiletés.
  • Les calèches pour voyager rapidement, se cacher et même combattre.
  • Plus besoin de se battre avec un cadenas pour ouvrir les coffres au trésor.
  • Le train qui sert de base mobile.

Ce que j'ai moins aimé

  • Le voyage en train d'un quartier à l'autre. Trop long, sauf pour admirer la ville sur le toit du wagon. Quelques chemins rapides seraient intéressants.
  • Pas assez de présence de l'Animus qui était pourtant l'idée géniale du premier opus : revivre la vie d'un ancêtre à partir des séquences ADN. Mais je n'ai pas eu le temps de faire tous les chapitres.

En conclusion

Ma note globale pour le jeu est de 9 sur 10. J'ai adoré! Amusez-vous à votre tour. Ubisoft Québec a fait une très belle gestion de cette nouvelle aventure.

Le jeu se vend 80 $ pour la version ordinaire et 120 $ pour la version Gold. La version sur PC sortir vers la fin de novembre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer