Le numérique se dévoile à Expo Québec

La jeune Mégane Fillion-Pruneau, avec l'aide d'Évelyne Drouin,... (Le Soleil, Yves Therrien)

Agrandir

La jeune Mégane Fillion-Pruneau, avec l'aide d'Évelyne Drouin, de SAGA, lit l'histoire de Wuxia pendant que l'écran s'anime.

Le Soleil, Yves Therrien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pendant que des visiteurs d'Expo Québec tournent dans les manèges et que d'autres mangent de la barbe à papa, plusieurs découvrent la face cachée de l'industrie du numérique à Québec dans l'Espace NumériQc au Centre de foires.

Jonathan Noël, de DroneXperts, sait parfaitement utiliser un... (Le Soleil, Yves Therrien) - image 1.0

Agrandir

Jonathan Noël, de DroneXperts, sait parfaitement utiliser un drone.

Le Soleil, Yves Therrien

C'est une première à Expo Québec de présenter des entreprises qui conçoivent des logiciels, des jeux, des animations, des effets spéciaux pour les films ou les émissions de télé, qui travaillent ou s'amusent avec des imprimantes 3D ou des scanneurs 3D, voire des drones.

Et même des robots avec des étudiants de l'Université Laval de l'équipe Robocup, qui fera une présentation de ses robots demain. Le groupe d'étudiants en génie planche sur la production de robots qui pourront un jour jouer une partie de soccer.

Pierre-Luc Lachance, directeur général de Québec Numérique, a eu cette idée en se rappelant comment l'Armée canadienne faisait de l'effet avec ses présentations à Expo Québec. «Pourquoi ne pas faire comme eux et susciter l'engouement pour le monde du numérique de la même manière? Il y a au moins 300 000 visiteurs, c'est une belle vitrine pour les entreprises et leurs productions», raconte-t-il.

Le groupe Raize de Québec est sur place pour parler de ce mouvement de philanthropie et de consommation sociale favorisant le maillage et la collaboration entre les entreprises, les organismes et la population.

Les passionnés de La Ruche expliquent le fonctionnement de la plateforme de financement participatif qui a permis à plusieurs projets de voir le jour à cause des dons de la population.

De l'autre côté, l'entreprise NovAxis Solutions vient présenter sa plateforme de création de sites Web, WebSelf, vendue dans 125 pays, mais pas nécessairement connue de tous les Québécois. «C'est accessible à tous, même aux débutants, et à toutes les bourses», ajoute Johanne Devin, la pdg de l'entreprise rencontrée sur place.

Beenox, Ubisoft, Frima, Sarbakan, Ninedots Studio et d'autres ont fourni leurs jeux, des consoles et des écrans, des tablettes et des téléphones pour que les visiteurs puissent toucher du doigt et voir de leurs yeux les productions québécoises que l'on s'arrache un peu partout dans le monde.

La Planque, un commerce de jeu vidéo qui fait dans la nostalgie, a apporté de vieilles consoles pour que les amateurs reviennent dans le passé avec des jeux fétiches, comme Super Mario Bros.

Dans ce grand espace, les curieux pourront voir des imprimantes 3D de la compagnie Troadey en marche et avoir une bonne idée du fonctionnement de cette nouvelle technologie.

Piloter un drone

Une cage entourée d'un filet protecteur attire le regard. Quelqu'un pilote un drone pour le faire passer dans des cerceaux. Le Soleil a tenté sa chance. Ceux qui pensent que piloter un drone se fait une main dans le dos auront toute une surprise. L'appareil est sensible au moindre mouvement sur les manettes. Il faut avoir une excellente coordination, une bonne perception de l'objet dans l'espace pour éviter un accident presque fatal, comme le journaliste a failli le faire. Douceur et concentration, comme le fait Jonathan Noël, de DroneXperts, c'est la clé avec un appareil aussi sensible et puissant qu'un drone.

Par ailleurs, les jeunes lecteurs pourront découvrir une aventure interactive de l'entreprise SAGA. Le livre raconte la légende de Wuxia, un renard télépathe, dans un monde dirigé par des robots qui ont empêché les hommes de tout détruire. Mais les humains ne rêvent plus, sauf une jeune fille, Aurénia. Wuxia et Aurénia s'allieront pour trouver le moyen de redonner aux baleines la capacité de chanter permettant aux humains de recommencer à rêver.

Le livre de cette histoire vient avec une application pour iPad et un système de reconnaissance vocale qui crée une animation sur la tablette au fur et à mesure que l'enfant lit l'histoire à haute voix comme l'a fait la jeune Mégane Fillion-Pruneau, avec l'aide d'Évelyne Drouin, de SAGA, lors du passage du Soleil. Il s'agit d'une avant-première, puisque le livre et l'application seront mis en marché dans un mois ou deux.

Entre les jeux et les animations, il y a de nombreuses conférences sur le monde numérique avec des experts du jeu comme le pdg de Frima, Steve Couture, ou des spécialistes comme ceux de Beenox qui parleront de l'univers des testeurs de jeux, ou encore sur le monde de TEDx avec Denis François Gravel à 17h30 samedi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer