La «guerre» des Post-it gagne Québec

Les entreprises Web et multimédia de Saint-Roch au... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les entreprises Web et multimédia de Saint-Roch au centre-ville de Québec ont vu apparaître plusieurs personnages élaborés en papier autoadhésif à leurs fenêtres depuis quelques semaines.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Il l'ignorait totalement, mais Étienne Talbot, développeur chez iXmédia, a relancé il y a quelques semaines une tendance amusante qui avait vu le jour en 2011 à Paris quand quelques collègues et lui se sont mis à créer des oeuvres d'art à l'aide d'autocollants Post-it dans les fenêtres de leurs bureaux de Saint-Roch.

Cette tendance amusante avait vu le jour en... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 1.0

Agrandir

Cette tendance amusante avait vu le jour en 2011 à Paris.

Le Soleil, Erick Labbé

Les employés de plusieurs entreprises de Saint-Roch se... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 1.1

Agrandir

Les employés de plusieurs entreprises de Saint-Roch se sont rapidement joints à la guerre sympathique des Post-It.

Le Soleil, Erick Labbé

Au printemps 2011, Thibault Lhuillier et Émilie Cozette, du développeur de jeux vidéo Ubisoft, avaient décidé de laisser aller leur créativité en reproduisant à l'aide de Post-it un envahisseur du célèbre jeu Space Invaders dans la fenêtre de leur bureau de Montreuil. 

Les employés des entreprises voisines se sont rapidement joints à cette guerre sympathique, ce qui fait que les vitrines des entreprises de cette banlieue de Paris sont devenues une grande galerie d'art urbain utilisant comme matière première le carré de papier autoadhésif développé par la compagnie 3M.

«Je vais être honnête, je n'étais pas du tout au courant de ça. Je pensais être original!» rigole Étienne Talbot en entrevue téléphonique avec Le Soleil. Il a plutôt puisé son inspiration d'images semblables faites à partir de tuiles collées sur du ciment qu'il avait vues lors d'un voyage en Europe.

Champignon

«Un de mes collègues s'est établi dans l'édifice de l'autre côté de la rue et je lui ai demandé de mettre des Post-it dans sa fenêtre pour indiquer son bureau. Ensuite, j'ai décidé de faire dans le mien un point d'exclamation avec des Post-it jaunes. Je l'ai ensuite transformé en champignon de Super Mario Bros.», poursuit-il.

Étienne a ensuite poursuivi l'expérience en reproduisant de la même façon une étoile de Super Mario Bros. ainsi que le fameux plombier moustachu lui-même. Jamais pendant ses heures de travail, mais durant ses pauses ou alors en soirée. «C'est un peu une tradition dans notre industrie que de rester au bureau plus longtemps pour faire autre chose», indique-t-il.

Des collègues et un ami oeuvrant chez Beenox ont décidé de l'imiter et l'initiative a fait boule de neige dans les entreprises Web et multimédia de Saint-Roch, dont les fenêtres ont vu apparaître Yoda, Spider-Man, les Minions, une Tortue Ninja, le Nyan Cat ou alors le chien de chasse du classique jeu vidéo Duck Hunt sur la console Nintendo Entertainment System.

Les oeuvres ainsi créées ont également abouti sur le Web via les réseaux sociaux, incitant d'autres entreprises de Québec à suivre le mouvement. «On a vu des personnages du jeu vidéo Pac-Man apparaître dans Lebourgneuf», souligne Étienne Talbot.

L'artiste indique que son champignon a nécessité l'utilisation d'une soixantaine de Post-it et lui a pris environ une heure à réaliser. Les autres oeuvres ont nécessité plus de temps, plus d'autoadhésifs et l'aide de quelques collègues.

Invités sur Twitter par la firme Beenox à... (Le Soleil, Valérie Gaudreau) - image 2.0

Agrandir

Invités sur Twitter par la firme Beenox à relever le défi du Post-It, des journalistes du Soleil ont ajouté leur humble contribution à la guerre en cours dans Saint-Roch. 

Le Soleil, Valérie Gaudreau

Détail de «l'oeuvre» du Soleil!... (Infographie Le Soleil) - image 2.1

Agrandir

Détail de «l'oeuvre» du Soleil!

Infographie Le Soleil

Défis

«Comme les Post-it standard sont de trois pouces par trois pouces et sont disponibles dans un choix de couleurs limité, il y en a qui se font découper des morceaux de papier sur mesure pour faire des oeuvres plus élaborées», ajoute Étienne, précisant qu'il réserve bientôt une surprise aux employés de PetalMD, qui ont créé l'impressionnant chien de chasse qui fait trois fenêtres de large.

«Nous avons un projet que nous gardons secret pour l'instant. Pour le réaliser, nous avons fait faire 1728 petits bouts de papier de 4 X 4 pouces, lance-t-il. Dans l'industrie du Web et des jeux vidéo, on se connaît tous, on se lance des défis et on est jaloux quand un autre fait mieux que nous!» poursuit-il.

«D'ailleurs, il serait temps qu'Ubisoft Québec embarque dans la danse, surtout que vous dites que c'est Ubisoft qui a lancé ça en France!» conclut-il pour terminer l'entrevue, lançant un défi amical aux employés du développeur de jeux vidéo du boulevard Charest.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer