Microsoft ouvrira un centre de données à Québec

Un des édifices du campus Microsoft de Redmond,... (Archives AP)

Agrandir

Un des édifices du campus Microsoft de Redmond, dans l'État de Washington

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Microsoft ouvrira deux centres de données en 2016, l'un à Québec et l'autre à Toronto, pour étendre ses services infonuagiques commerciaux au pays avec les produits Office 365, Dynamics CRM Online Azure. L'investissement au Canada pourrait frôler les 70 millions $.

Dans une courte entrevue téléphonique, Christian Vaillancourt, directeur principal pour Office 365 chez Microsoft aux États-Unis, explique que l'investissement d'importance pour les deux centres de données s'inscrit dans le programme de 15 milliards $ de Microsoft dans les infrastructures et les 9 milliards $ en recherche et développement.

Les deux nouveaux centres de données respecteront les plus hauts standards de sécurité et les normes internationales exigées par les gouvernements et les institutions financières. Ils s'ajouteront à la centaine de centres de serveurs que Microsoft possède dans 19 pays, dont au moins un est situé dans la région de Vancouver.

Pour des raisons de sécurité et de politique interne, les représentants de Microsoft ne donnent pas les détails financiers des investissements. Cependant, il est possible de savoir avec les derniers investissements dans les centres de données sur lesquels Le Soleil a écrits, notamment 4Degrés à Québec et celui de TELUS à Rimouski, que l'investissement s'élèvera à plusieurs dizaines de millions.

En général, la période de construction du centre de données crée plusieurs emplois, mais les opérations des services amènent en général une trentaine d'emplois permanents.

Microsoft ne s'étend pas non plus sur les raisons qui ont mené l'entreprise à s'installer à Québec et à Toronto, mais l'on comprend entre les lignes que pour répondre aux exigences gouvernementales, il est essentiel d'être établi dans le pays ou la province pour desservir les institutions publiques. Les gouvernements provinciaux, les entreprises dans le monde de la finance ou des assurances, même les PME exigent des mesures de confidentialité très étanches.

Surveillance

De plus, les informations obtenues par Le Soleil auprès d'entreprises intéressées par les services d'infonuagique démontrent que les compagnies et les institutions publiques ne sont pas intéressées à faire affaire ou à stocker des données dans des centres aux États-Unis. Les intrusions de la National Security Agency (NSA), le Patriot Act et toutes les mesures de vérification proches des techniques d'espionnage refroidissent les ardeurs des clients potentiels.

Selon Claude Fortin, directeur des services Microsoft pour le Québec et l'Est, Microsoft compte quelque 125 employés au Québec sur les 2000 au Canada. Il ajoute que le géant de l'informatique a parmi ses clients des entreprises comme Air Canada, Québecor et la Caisse de dépôt.

Microsoft fournit le service de courriel, Office 365 et CRM Online à partir du nuage informatique à plus de 80 000 entreprises canadiennes. La disponibilité d'Azure devrait arriver au début de 2016, alors qu'Office 365 et Dynamics CRM Online seront disponibles un peu plus tard en 2016.

Par ailleurs, Janet Kennedy, présidente de Microsoft Canada, affirme que les services infonuagiques fournis dans les centres de données canadiens génèrent de nombreuses possibilités pour les organisations qui sont tenues de respecter des règles strictes en ce qui concerne le stockage de données.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer