Hebdos indépendants à l'ère numérique

Les journaux indépendants membres de l'Association Hebdos Québec... (Photo Association Hebdos Québec)

Agrandir

Les journaux indépendants membres de l'Association Hebdos Québec utiliseront l'outil d'édition multiplateforme Milenium, de Protecmedia.

Photo Association Hebdos Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Les journaux hebdomadaires indépendants frappent un grand coup dans leur modèle d'affaires pour ajouter la technologie multiplateforme à leur diffusion numérique.

Une trentaine de journaux indépendants membres de l'Association Hebdos Québec commenceront à implanter dans les prochains jours la technologie européenne de Protecmedia pour diffuser rapidement leur contenu tant sur le Web pour les ordinateurs que sur les appareils mobiles de tout type, téléphone et tablette, avec les systèmes d'exploitation d'Apple ou Android.

Il y aura des «galeries de photos, des vidéos, des textes adaptés selon la plateforme, de la publicité animée; ces options offriront au lecteur une expérience de lecture enrichie. Les journaux seront regroupés dans un même kiosque nommé «mon journal local» avec l'outil d'édition numérique multiplateforme Milenium, précise l'Association.

Gilber Paquette, directeur général et marketing d'Hebdos Québec, précise en entrevue que ce passage au mode numérique est une réponse aux discours négatifs autour de l'avenir du papier. Or, les hebdos en version papier sont là pour rester, il en est persuadé, malgré le discours alarmiste de certains. Mais puisqu'il est assez facile de créer de toutes pièces un nouveau journal numérique, Hebdos Québec a choisi de sauter dans l'arène avant tout le monde, car les hebdos sont des marques reconnues dans leur milieu et ils n'avaient pas l'intention de se faire damer le pion.

Le projet est l'aboutissement d'une année de travail, et la combinaison du papier et du multiplateforme permet aux hebdos de faire face à l'avenir. Les coûts de la licence de Milenium, qui varient avec le nombre d'utilisateurs, restent un secret que l'Association ne veut pas révéler. M. Paquette précise que l'installation des outils coûte entre 400 000 et 500 000 $.

Toutes les plateformes

«Nous avons choisi cette plateforme, avoue-t-il, parce qu'elle se rapproche de La Presse+ qui a établi les standards du modèle tablette. Notre approche, par contre, vise toutes les plateformes, le Web et le papier que l'on peut gérer avec un seul et même outil tant pour le contenu rédactionnel que la publicité.»

«Au terme de l'implantation prévue en janvier 2016, l'industrie de la presse hebdomadaire figurera comme un leader dans cette ère de transformation numérique. Bien que la lecture de nos journaux papier n'affiche pas de déclin, cette solution multiplateforme assurera la pérennité de nos journaux», a affirmé Paul Brisson, président d'Hebdos Québec en guise de conclusion.

Parmi les hebdos sur le territoire de couverture, on note entre autres Le Courrier de Portneuf, L'Hebdo Charlevoisien, Le Placoteux de Saint-Pascal, Info Dimanche de Rivière-du-Loup, Le Progrès Dimanche de Chicoutimi, L'Écho de Frontenac de Lac-Mégantic, La Nouvelle de Sherbrooke, le Journal La Gatineau de Maniwaki, Le Manic de Baie-Comeau, Le Nord-Côtier et le Nord-Est tous deux de Sept-Îles, Le Courrier de Frontenac de Thetford Mines, Le Journal de Lévis et de nombreux autres hebdomadaires partenaires de l'association Hebdos Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer