Domotique résidentielle: comment s'y retrouver?

Selon Hugo Bergeron, directeur en intégration des technologies... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Selon Hugo Bergeron, directeur en intégration des technologies à la Clef de Sol, il vaut mieux choisir un système et s'en tenir à celui-ci.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>
Laurie Richard

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) On n'offre pas au Québec de formation spécialisée en domotique générale. La majorité des professionnels qui travaillent dans le domaine se forment eux-mêmes en complétant les cours mis sur pied par les fabricants de systèmes domotiques.

Il existe plusieurs systèmes domotiques sur le marché. Certains commerces n'en vendent qu'un seul, comme Stéréo Plus Québec, avec Control4. D'autres, comme la Clef de Sol, se décrivent comme des «intégrateurs», proposant plusieurs marques au client, selon leurs besoins.

Les systèmes d'automatisation Control4, Lutron ou Crestron se trouvent parmi les plus connus sur le marché. Chaque compagnie a ses spécialités, il faut donc bien cerner ses besoins présents et futurs. Control4 est, par exemple, reconnu pour sa flexibilité et Lutron, pour le contrôle de l'éclairage.

«Les compagnies ont tout intérêt aujourd'hui à développer des produits qui sont compatibles avec ceux des concurrents», indique Denis Paquet, propriétaire d'ArchitexAudio, qui se décrit aussi comme un intégrateur. Toutefois, il est avisé de choisir un système et de s'en tenir à celui-ci. «Plus t'as de marques différentes, plus t'augmentes ton risque», indique Hugo Bergeron, directeur en intégration des technologies à la Clef de Sol.

Certains ne jurent que par les systèmes filaires qu'ils disent plus performants, notamment pour la transmission d'images. Toutefois, pour le contrôle des lumières, cela est moins impliquant. Chez la Clef de Sol, 90 % des systèmes de contrôle d'éclairage vendus sont sans fil, note M. Bergeron. On peut aussi combiner les composantes filaires à celles sans fil.

«Parler» une même langue

Mais attention! Dans un système sans fil, les différentes composantes doivent «parler» la même langue pour réussir à communiquer avec le «cerveau du système» : le contrôleur branché sur le routeur de la maison, qui permettra le contrôle à distance.

Pour le sans-fil, il y a plusieurs protocoles de communication comme les bien connus Wi-Fi et Bluetooth. On trouve aussi le ZigBee et Z-Wave, créés uniquement pour l'automatisation de la maison. Le Z-Wave est plus répandu sur le marché. Ces signaux ne peuvent pas transmettre beaucoup d'information, nécessitent peu d'énergie et couvrent une plus grande surface.

«Dans un loquet de porte Wi-Fi, Zigbee ou Z-wave, ce n'est pas la même chip, illustre M. Bergeron. La différence est subtile, c'est dans la méthode de communication.»

L'automatisation par le système d'alarme

Il y a à peine cinq ans, les Québécois qui désiraient avoir recours à la domotique le faisaient majoritairement par l'entremise d'un système de sécurité.

Après la protection à domicile, ils tiraient profit de l'automatisation résidentielle pour contrôler la consommation d'énergie et pour une question de confort. Les détecteurs sont déjà compris dans le système de sécurité: on ajoute alors les options de son choix.

Les proprios peuvent encore opter pour le système de sécurité domotique, mais les systèmes domotiques avec ou sans fil se sont multipliés. On peut maintenant automatiser sa maison en branchant un contrôleur dans son routeur. On ajoute ensuite les appareils et les capteurs de son choix, le tout sans devoir être connecté à une centrale de sécurité.

Partager

À lire aussi

  • Domotique résidentielle: l'ambiance avant tout

    Techno

    Domotique résidentielle: l'ambiance avant tout

    Contrôler la climatisation de sa résidence à distance, fermer les fenêtres demeurées ouvertes une fois au boulot, faire grimper la température de la... »

  • La domotique contre les objets connectés

    Techno

    La domotique contre les objets connectés

    Il ne faut pas confondre objets connectés - qui se feront de plus en plus nombreux dans nos maisons au cours des prochaines années - et domotique,... »

  • 2015: l'année de l'audio en domotique

    Techno

    2015: l'année de l'audio en domotique

    La compagnie Sonos est actuellement la seule sur le marché qui offre un système multipièce audio sans fil et haute définition «domotisable». »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer