ShareaPass se financera par La Ruche

Il est plutôt rare que des projets technologiques...

Agrandir

Il est plutôt rare que des projets technologiques sont financés de manière participative, comme ce sera le cas pour la plateforme ShareaPass.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Moins d'un an après avoir effectué les essais de la plateforme ShareaPass avec quelques événements, Jonathan Parent et Francis Bédard passent au mode de financement participatif par le site La Ruche de Québec pour amasser les 10000 $ qui permettront à cet outil de partage de prendre un nouvel essor.

«Il y a très peu de financement de départ pour les start-ups en technologie», précise Jonathan Parent en entrevue. «Le financement privé n'est pas simple à trouver non plus. En passant par le financement populaire avec La Ruche, nous voulons non seulement avoir l'argent pour rendre la plateforme à terme, mais aussi démontrer l'intérêt pour le partage de temps pour des événements, que ce soit le Festival d'été dont nous nous sommes servi comme laboratoire, ou des congrès spécialisés et des conférences.»

M. Parent explique qu'il ne s'agit pas de revente de billets, mais de partage de laissez-passer sous forme de bracelet comme lors du Festival d'été ou d'autres événements du genre, ou des cocardes pour des congrès, voire des laissez-passer annuels pour des musées par exemple.

Nouvelle plateforme

«Ce ne sont pas tous les acheteurs des bracelets d'un festival qui vont à tous les spectacles, continue-t-il. Pourquoi ne pas partager avec d'autres pour une petite partie du coût? C'est la même chose pour certains congrès où un participant ne peut pas assister à toutes les conférences. Si cela peut intéresser quelqu'un, il y aurait un intérêt à proposer ce partage.»

Sur la plateforme, il n'est pas possible de vendre une période de temps pour assister à un spectacle à un prix plus élevé que le laissez-passer pour le festival au complet, comme certains revendeurs le font avec des billets. Les deux cofondateurs trouvent des moyens dans la plateforme pour éviter les excès.

De plus, ils veulent transformer la plateforme en système de rendez-vous pour aider à fixer la rencontre des personnes qui partagent un laissez-passer. «L'an dernier, nous devions être présents physiquement pour procéder aux échanges. Nous essayons de faciliter le processus avec la prochaine version de la plateforme.»

Ainsi, dans les trois prochains mois, l'équipe de ShareaPass souhaite intéresser le public à participer financièrement au développement de la plateforme pendant que de leur côté ils feront des démarches avec le secteur privé pour trouver des fonds pour continuer le travail.

Les détails sont sur le site laruchequebec.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer