Un virage numérique profitable pour Groupe Média TFO

Le président du Groupe Média TFO, Glenn O'Farrell... (Photo tirée de groupemediatfo.org)

Agrandir

Le président du Groupe Média TFO, Glenn O'Farrell

Photo tirée de groupemediatfo.org

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si le président du Groupe Média TFO, Glenn O'Farrell, présentait le virage numérique de la chaîne de télé éducative TFO, il était aussi au Cartoon Connection de Québec pour dénicher des partenaires capables de fournir du contenu éducatif de qualité pour ce diffuseur présent non seulement à la télé, mais sur toutes les plateformes numériques.

Ce changement d'orientation amorcé en 2011 s'avère profitable jusqu'à maintenant «même si toutes les options n'ont pas encore été explorées», affirme M. O'Farrell en parlant avec passion de cette chorégraphie numérique unique pour tout ce qui touche le contenu éducatif au Canada francophone.

Parmi les nouveautés lancées par le Groupe Média TFO, il y a son guide Web (http://edululu.org/fr) du contenu éducatif des applications que l'on peut trouver dans l'App Store d'Apple ou le Google Play des plateformes Android. «Comment peut-on savoir la valeur d'une application éducative lorsqu'il y en a des milliers? continue M. O'Farrell. Alors, nous avons demandé à des spécialistes de contenu de nous construire une grille d'évaluation qui permet au parent de savoir si l'application est valable pour un enfant de tel âge ou de tel âge. Ce ne sont pas des algorithmes informatiques qui décident, mais de vrais évaluateurs qui analysent le contenu.»

Plus encore, il n'y a pas de moteur de recherche spécialisé pour le contenu éducatif sur le Web. Il faut passer par les outils habituels qui donnent des milliers de réponses qui ne sont pas toutes pertinentes. Alors, le Groupe Média TFO a décidé d'en créer un pour faire le tri. Il devrait être accessible sous peu.

Même si le groupe a développé et mis en ligne dans les magasins d'applications plusieurs outils, le travail n'est pas fini, estime M. O'Farrell. «Il faut toujours évaluer les tendances du marché et l'expérience des usagers, ajoute-t-il. Mais nous avons un marché de niche et le virage que nous avons est intéressant.»

D'ailleurs, avec 30 millions de visites sur leur chaîne YouTube, il y a de quoi être satisfait d'un virage multiplateforme pour atteindre les jeunes et les parents assoiffés de contenu éducatif de qualité, continue-t-il. Le groupe a des millions d'abonnés dans la francophonie canadienne, dont plus de 500 000, au Québec.

Le Groupe Média TFO fait déjà affaire avec l'entreprise Saga de Québec, mais comme le Cartoon Connection est aussi un lieu privilégié pour trouver des producteurs de talent, le groupe pourrait dénicher d'autres partenaires.

Comme le laisse entendre Louis Leclerc, de Cartoon Connection Québec et directeur de Pixel Québec, l'événement de Québec fait partie du grand circuit international des rencontres entres producteurs de contenu et diffuseur, de sorte que des discussions amorcées à Cannes ou en Floride peuvent mener à des conclusions à Québec.

Ce fut le cas l'an dernier avec deux projets en étude de cas cette année avec le projet entre Frima de Québec et Dupuis de Belgique pour l'émission Petit Poilu et son passage dans le transmédia ou le multiplateforme. Et comme Ubarnce avec le producteur Steamboat de Montréal et le diffuseur Friedman Productions en France.

Lundi, il y avait aussi au programme des classes de maître avec Tal Shwarzman, de Pixar, Doug Bennett, de Disney Animation Studios, et James Bennett, de Zerply et iAnimate.net.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer