De grosses pointures au Sommet international du jeu

Frima Studio aura un stand pour présenter son... (Photo fournie par Frima Studio)

Agrandir

Frima Studio aura un stand pour présenter son nouveau jeu Chariot, conçu pour les consoles, au Sommet international du jeu de Montréal.

Photo fournie par Frima Studio

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'événement le plus important de l'industrie du jeu vidéo de la côte est de l'Amérique soulignera ses 10 ans au Palais des congrès de Montréal, les 10 et 11 novembre, car le Sommet international du jeu de Montréal (MIGS) est devenu un incontournable non seulement dans l'écosystème numérique, mais il attire des conférenciers de renom pour y partager leurs découvertes et leurs connaissances.

Un tel rassemblement revêt une grande importance, souligne Steve Couture, pdg de Frima Studio à Québec. Il y a aura près de 3000 participants provenant d'un peu partout en Amérique du Nord et d'ailleurs sur la planète.

Et parmi les grands noms, on note Brandon Beck, président et cofondateur du studio Riot Games, l'une des figures phares de l'industrie. C'est à lui que l'on doit League of Legends, cet ingrédient secret qui a permis à Riot Games de se hisser à la troisième place, selon Fortune, du meilleur milieu de travail en moyenne entreprise.

«On ne peut pas se permettre de ne pas être au MIGS avec la qualité des conférences données par des gens de renom dans l'industrie, souligne M. Couture. Et c'est aussi une occasion d'affaires à ne pas négliger autant avec les studios québécois avec qui on peut collaborer qu'avec des grands studios ailleurs dans le monde qui pourraient avoir besoin de notre expertise.»

Une quinzaine d'employés de Frima seront sur place pendant les deux jours du MIGS autant pour les conférences que pour les rencontres d'affaires. En plus, le studio aura un stand pour présenter son nouveau jeu Chariot conçu pour les consoles de nouvelle génération dans un mode de collaboration.

Depuis l'an dernier, le Sommet international du jeu de Montréal s'est recentré sur son activité principale, l'industrie du jeu vidéo, tout en ajoutant progressivement un volet affaires, souligne Martin Carrier, président de l'Alliance Numérique, qui organise l'événement et patron du studio WBGames Montréal. 

«Notre industrie locale est dynamique et notre main-d'oeuvre, talentueuse. La qualité des conférenciers que nous accueillons est une consécration de ce statut de plaque tournante, affirme-t-il.» C'est d'autant plus vrai que San Francisco était depuis longtemps le seul point de mire pour tous ceux qui voulaient en savoir plus sur cette industrie. «L'an passé, nous avions une délégation de la Chine, continue M. Carrier. Cette année, il y a beaucoup de participants de l'Europe et de partout dans le monde.»

Vitrine pour le Québec

Avec un bassin d'expertise et de talents avec 9000 employés dans le secteur du jeu au Québec, le MIGS devient une vitrine pour le Québec et une occasion de rencontrer des partenaires potentiels. 

Quant à l'avenir du MIGS, il se présente bien selon M. Carrier puisque l'organisation s'est stabilisée et que les moyens ont été mis en place pour qu'il soit non seulement rentable, mais aussi qu'il fasse des petits ailleurs en province. «Nous voulons que ce soit un événement phare qui aura des retombées concrètes», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer