Choisir son imprimante: à jet d'encre ou laser?

Selon Michaël Rousseau, directeur général du commerce La... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Selon Michaël Rousseau, directeur général du commerce La Cartoucherie à Québec et responsable de la mise en marché pour l'est de la province, envoyer une imprimante au recyclage pour en acheter une neuve à petit prix est un très mauvais choix.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En entrant chez le détaillant de produits informatiques ou dans un magasin à grande surface pour acheter des cartouches d'imprimante, n'avez-vous jamais eu l'impression que les fameuses cartouches sont plus chères que plusieurs imprimantes sur les étagères?

Les trois cartouches pour la couleur et la cartouche pour le noir coûtent 180 $ avant les taxes. À ce prix-là, ne vaudrait-il pas mieux envoyer l'imprimante au recyclage et en acheter une neuve?

Dans un cahier publicitaire, il n'y a pas si longtemps, une imprimante couleur était vendue moins de 40 $ et une autre de type tout-en-un laser monochrome était en solde à moins de 100 $.

Trouvez l'erreur...

Dans deux magasins à grande surface où le journaliste s'est présenté comme un simple client, seul le vendeur de Bureau en Gros s'est intéressé à l'utilisation de l'imprimante que feraient le client et la famille. Beaucoup de documents en couleurs? Besoin d'un numériseur ou de faire des photocopies, voire d'utiliser le fax?

Selon le vendeur, si les impressions en couleurs ne sont pas nécessaires, l'imprimante laser sera le meilleur choix, le coût d'impression étant au moins la moitié de celui sur un appareil à jet d'encre. Il ajoute : «Si une cartouche d'encre noire peut donner 400 impressions, une cartouche de toner fera entre 1000 et 1500 copies. Si vous ne vous servez pas souvent de l'imprimante à jet d'encre, l'encre peut sécher dans les buses ou dans la tête d'impression. Ça n'arrive jamais avec une imprimante laser.»

Dans l'autre commerce, le préposé a simplement donné les caractéristiques de quelques appareils, en soulignant que le coût de revient pour chaque page imprimée est moins élevé avec une imprimante laser monochrome qu'avec une imprimante à jet d'encre sans jamais donner de proportions.

Selon Michaël Rousseau, directeur général du commerce La Cartoucherie à Québec et responsable de la mise en marché pour l'est de la province, envoyer une imprimante au recyclage pour en acheter une neuve à petit prix est un très mauvais choix. D'autant plus que les cartouches de démarrage ne contiennent que la moitié, parfois le tiers, de l'encre d'une cartouche neuve.

«Il faut évaluer ses besoins avant de faire un achat, affirme-t-il. Et vérifier les coûts d'impression par page. Si les documents en couleurs ne sont pas essentiels, une imprimante laser monochrome sera un choix à envisager, car le coût par page sera beaucoup moins élevé qu'avec une imprimante à jet d'encre.»

Faut-il une imprimante seule ou encore un appareil multifonction? Faut-il la connectivité sans-fil pour imprimer à partir d'un téléphone ou d'une tablette? Normalement, un bon vendeur aidera le consommateur à faire le tour de la question pour faire un choix sensé.

Brother, les moins cher

Selon quelques vendeurs rencontrés, les cartouches d'encre les moins chères sont pour les imprimantes Brother. Quant aux appareils laser, certains modèles de cartouche comprennent le toner et le rouleau-tambour qui transfère l'encre en poudre sur le papier. Lorsqu'on remplace la cartouche, qui se vend plus cher, il n'y a rien d'autre à remplacer. Pour certains produits, il faut remplacer le toner uniquement. C'est moins cher à l'usage, mais la facture sera pas mal plus élevée lorsqu'il faudra remplacer les fameux rouleaux d'encrage.

En tenant compte de tous ces facteurs, l'important demeure le coup d'impression pour chaque page.

Dans les appareils de moins de 100$, M. Rousseau parle de technologie d'entrée de gamme. Il se demande même comment un fabricant peut se permettre de vendre un appareil à très faible coût pour le consommateur (de 40 $ à 70 $). À son avis, le prix vendu est probablement moins élevé que le prix de revient de l'appareil compte tenu des coûts de fabrication, du transport et de la mise en marché.

Toutefois, il constate un virage dans le monde de l'impression, où ce ne sont plus les vitesses d'impression qui comptent le plus, mais la gestion des documents et les logiciels intégrés de gestion documentaire pour plusieurs capables de se connecter à l'imprimante. Cela devient important, autant pour les consommateurs que pour les entreprises.

D'ailleurs, le Groupe Gartner estime dans ses analyses que les coûts d'impression varient entre 1 % et 3 % du chiffre d'affaires des entreprises, ce qui amène les dirigeants à regarder sérieusement les coûts de la gestion des documents.

En entrant chez le détaillant de... (Collaboration spéciale Yves Therrien) - image 2.0

Agrandir

Collaboration spéciale Yves Therrien

***

Le coût d'impression

Pour avoir une idée du coût d'impression, la méthode la plus simple consiste à additionner le coût de l'imprimante, des cartouches d'encre ou du toner et celui du papier. Vous divisez par le nombre de copies effectuées en une année le montant total de l'investissement pour avoir le coût de base par copie.

Supposons que l'on effectue 1500 impressions dans une année. 

L'imprimante HP Officejet Pro 8610 e-All-in-One se vend 230 $, les trois cartouches de couleurs 951XL se vendent 32 $ sur le site de HP, et la cartouche d'encre noire 950XL vaut 43 $. Selon les vendeurs, on peut faire entre 400 et 500 impressions avec les cartouches en supposant que l'encre occupe 5 % de la surface du papier. S'il faut trois remplacements de toutes les cartouches et trois paquets de feuilles à 10 $ le paquet, le total des coûts grimpe à 677 $ que l'on divise par les 1500 copies. Chaque impression coûtera 0,45 $.

Pour l'imprimante laser monochrome HP LaserJet Pro MFP M127fw (imprimante multifonction comme celle à jet d'encre, sa valeur est de 260 $. Le coût de la cartouche de toner est de 72 $ et peut faire de 1300 à 1500 pages. Ajoutons 30 $ de papier de qualité pour un total de 362 $.

Le coût de chaque impression estde 0,24 $, soit presque la moitié.

Quant à l'impression des images, le coût du papier photo 4 X 6 varie entre 17 $ et 22 $ pour un paquet de 100 feuilles. Sans compter le prix de l'imprimante, mais seulement celui d'un jeu complet de cartouche et du papier, chaque photo coûtera 1,59 $. Si l'on inclut le prix de l'imprimante, chaque photo vaudra presque 4 $.

Économique? Non. Pratique? Peut-être, si l'on veut donner la photo sur papier dans l'instant qui suit la prise de l'image. Dans les pharmacies ayant un service d'impression de photo, les coûts pour le même format varient entre 0,10 $ et 0,14 $ la photo, soit de 10 $ à 14 $ pour 100 photos!

LE REMPLISSAGE

Si vous pensez que les cartouches d'encre coûtent encore trop cher, il existe d'autres solutions pour économiser : le remplissage chez un spécialiste ou l'achat de cartouches réusinées pour les appareils à jet d'encre ou au laser.

Il y a moins d'entreprises dans le marché des cartouches réusinées, précise M. Rousseau. Les manufacturiers utilisent des puces ou des circuits imprimés qui ont pour effet d'empêcher le remplissage d'une cartouche vide. Le premier fabricant à l'avoir fait il y a une dizaine d'années est Lexmark. Même pour des spécialistes comme ceux de La Cartoucherie, c'est une contrainte additionnelle.

En général, les économies pour les cartouches réusinés de très bonne qualité ou de qualité supérieure varieront entre 15 % et 50 % du prix du produit original. Pour une cartouche laser valant 80 $, on parle de 20 $ à 30 $ d'économies.

Les prix varient en fonction de la complexité du réusinage, souligne M. Rousseau.

USINE DE RECYCLAGE 

La compagnie HP s'est lancée depuis quelques années dans la fabrication d'imprimantes et de cartouches d'encre contenant à la fois des parties recyclables et des pièces fabriquées avec du plastique recyclé. 

Et ce plastique provient depuis 2009 de l'usine du Groupe Lavergne, dans la région de Mont-réal, qui a mis au point un procédé de recyclage et des outils pour répondre aux exigences de la compagnie HP pour son marché mondial.

Les consommateurs ont «recyclé plus d'un demi-milliard de cartouches d'encre et de toner LaserJet de HP» et que l'objectif du programme est de «recycler

3,5 milliards de livres de produits électroniques et de fournitures d'ici la fin de 2015» expliquait les porte-parole de HP lors d'une visite de l'usine au printemps 2013.

En Amérique du Nord en 2012, plus de 40 millions de livres de cartouches d'encre, de toner et de matériel ont été récupérés aux fins de recyclage.

Le Groupe Lavergne a une entente avec HP pour le recyclage des cartouches d'encre.

Voici comment l'usine fonctionne:

http://youtu.be/ufPWOIwPRy8

On y recycle aussi les imprimantes

et les ordinateurs :

http://youtu.be/BHxYxKI9vSg

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer