Des heures différentes sur les deux faces de l'horloge du 400e

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La légendaire précision suisse a pris un congé de près de deux minutes mercredi. Les deux faces de la prestigieuse horloge Richard Mille installée dans les jardins de l'Hôtel-de-Ville indiquaient en effet deux heures différentes, a constaté Le Soleil.

L'horloge suisse, cadeau du Canton du Jura pour... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.0

Agrandir

L'horloge suisse, cadeau du Canton du Jura pour le 400e de Québec affichait toujours une différence d'une minute sur ses deux cadrans lundi.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Cette différence est forte en symbole alors que l'immense horloge, cadeau de la République et Canton du Jura inauguré en grande pompe le 19 septembre, a été présentée comme une merveille mondiale de précision.

Après avoir été avisé par un lecteur, Le Soleil s'est rendu devant l'imposante horloge évaluée à 2,4 millions $, placée dans une cage de verre dans les tout nouveaux jardins de l'Hôtel-de-Ville.

Arrivés sur place, nous avons constaté que la face est indiquait 16h pile, alors que la face ouest accusait un léger retard.

Informé par Le Soleil, le porte--parole de la Ville de Québec David O'Brien est sorti de l'hôtel de ville sur-le-champ pour constater de visu les aiguilles non synchronisées.

«Il semble y avoir une différence entre les deux faces de l'horloge», a-t-il reconnu.

«La Ville va procéder à des vérifications avec le Service de la gestion des immeubles et des représentants de Richard Mille», a-t-il annoncé illico.

Quelques minutes plus tard, coup de fil de M. O'Brien qui annonçait qu'une équipe de l'école d'horlogerie de Trois-Rivières sera à Québec ce matin pour corriger l'heure.

Il assure que les responsables québécois chargés de veiller sur l'horloge jurassienne étaient au courant des heures différentes affichées sur les deux faces.

Un dispositif technologique permet, a-t-on expliqué, de suivre à distance le comportement de la précieuse pièce. «Il était déjà prévu que des gens de l'école d'horlogerie viennent demain», a dit le porte-parole de la Ville.

«Une icône de Québec»

La pièce unique conçue par le célèbre horloger suisse Richard Mille est un cadeau du canton du Jura pour les 400 ans de Québec en 2008.

La Ville a investi 528000 $ dans une cage de verre pour la placer dans une cage de verre tempérée. La pièce emballe le maire de Québec, Régis Labeaume, qui l'a qualifiée de future «icône» de Québec lors de la cérémonie d'inauguration le 19 septembre.

Les gens de Québec et les touristes sont depuis nombreux à aller admirer l'horloge d'une hauteur de 3,5 mètres et d'une largeur de 2,5 mètres.

L'oeuvre a nécessité 10500 heures de travail pour l'équipe de la maison suisse Richard Mille.

En 2012, l'administration Labeaume avait causé une certaine surprise en annonçant que la Ville de Québec allait placer la pièce à l'extérieur plutôt qu'à la bibliothèque Gabrielle-Roy où elle était initialement prévue.

«M. le maire nous a suggéré de la mettre à l'hôtel de ville. Ça nous a surpris un peu, pour vous dire beaucoup», a dit le directeur technique chez Richard Mille, Salvador Arbona, lors de la cérémonie d'inauguration. «Mais la Ville de Québec et tous les partenaires ont mis beaucoup de moyens pour relever ce défi et rendre ce projet possible», avait-il ajouté.

Vidéo de l'inauguration de l'horloge en septembre

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer