• Le Soleil > 
  • Affaires > 
  • Techno 
  • > Cyberattaque: aucune information confidentielle compromise, dit le DGEQ 

Cyberattaque: aucune information confidentielle compromise, dit le DGEQ

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) veut rassurer : malgré la... (Photo La Presse, David Boily)

Agrandir

Photo La Presse, David Boily

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) veut rassurer : malgré la «quantité énorme d'alertes» émises par ses systèmes informatiques au sujet de la sécurité des données qu'il détient, aucune information confidentielle n'aurait été compromise.

«Le système n'a pas été pénétré par un envahisseur», lance un porte-parole du DGEQ, Denis Dion. «La sécurité des données est bonne chez le DGE.» Mais il y a des attaques, des tentatives d'intrusion? «Oui, c'est le lot de tous les organismes privés ou publics qui ont des sites Web, qui gèrent des banques de données, d'être dans un environnement, un cyberenvironnement, dans lequel il y a des tentatives d'intrusions.»

«C'est pour ça qu'il y a des systèmes de prévention, c'est pour ça qu'il y a des antivirus, c'est pour ça qu'il y a des systèmes de protection multiples qui font en sorte que l'intégrité des données est protégée», ajoute M. Dion. «On cherche à protéger l'intégrité des données parce qu'on est dans un environnement où il y a effectivement beaucoup de possibilités de faire des intrusions dans les systèmes.»

Le Soleil rapportait mercredi que le système de détection d'intrusion du DGEQ «génère une quantité énorme d'alertes difficiles à trier et à traiter», selon le libellé d'un appel d'offres publié en début de semaine. «Les journaux systèmes [des rapports sur les problèmes dans le réseau], très nombreux, s'ajoutent à cette masse importante de données de sécurité. Le traitement de toutes ces données de sécurité demande un effort et une expertise de pointe pour assurer une protection véritable des actifs. C'est la raison pour laquelle le DGEQ sollicite les services d'une firme spécialisée en télésurveillance en sécurité de l'information numérique.»

Le DGEQ n'est pas «pris» avec «une situation d'urgence, une situation critique», affirme toutefois M. Dion. «Très conscient» des menaces à la sécurité des données qu'il détient, l'organisme public a appelé en renfort une firme privée en 2011, explique-t-il. Mais ce contrat arrive à terme, et les risques demeurent. Voilà pourquoi un appel d'offres viendrait d'être publié.

76 ripostes

Et ce sous-traitant, il a fait face à beaucoup d'attaques? Dans le flot ininterrompu de données de sécurité générées par les systèmes informatiques du DGEQ, 76 alertes d'un niveau supérieur ont été déclenchées. «Une alerte, c'est une situation inhabituelle, mais pas nécessairement dangereuse, mais qui est assez inhabituelle pour être analysée. Et aucune de ces alertes ne s'est matérialisée comme intrusion. [...] Lorsque le système détecte une situation inhabituelle en recoupant toute sorte de données, il a 20 minutes pour réagir.»

«Rappelons-nous même que durant le printemps érable, en 2012, il y a un certain nombre d'organismes gouvernementaux dont la muraille a été transpercée», ajoute Denis Dion. «Et nous avons résisté à ce moment-là. Justement en raison de ce programme-là.»

Une firme privée, Above Security, s'occupe donc déjà de la gestion sécuritaire du système informatique du DGEQ. Le contrat se termine en novembre prochain. Et l'organisation publique semble avoir décidé que l'entreprise décrochera le prochain contrat, malgré l'appel d'offres public publié cette semaine : «En vertu des règles du gouvernement, il faut aller en appel d'offres pour le renouveler. [...] Il s'agit pour nous de renouveler ce contrat-là.»

«D'autres organismes gouvernementaux font le même genre d'appels d'offres pour faire ce que tout organisme qui est dans un cyberenvironnement, qui gère des données, fait, c'est-à-dire faire en sorte de ne pas subir d'intrusion. [...] En allant au privé, ça coûte cinq fois moins cher qu'en le faisant nous-mêmes», évalue-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer