TELUS acquiert le Groupe Enode

Cette acquisition fait partie de la stratégie de... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Cette acquisition fait partie de la stratégie de TELUS pour aider ses clients à se protéger contre les méfaits des pirates informatiques.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Groupe Enode, une entreprise de Québec spécialisée dans les technologies de pointe en sécurité de l'information et gestion de risques, passe dans la grande famille de TELUS.

Le montant de la transaction n'est pas divulgué. Il est toutefois assuré que les employés du Groupe Enode - ils sont une quarantaine - conserveront leur emploi et deviendront des employés de TELUS.

En entrevue au Soleil, le président de TELUS au Québec et dans les provinces maritimes, François Gratton, a signalé que la société de télécommunications et le Groupe Enode entretenaient une relation d'affaires depuis déjà plusieurs années, notamment dans le cadre de divers contrats avec les ministères et organismes du gouvernement du Québec.

«Nous avons toujours admiré les gens d'Enode à la fois pour leurs compétences et pour leur portefeuille technologique. En effet, le Groupe Enode a développé des logiciels de veille et de gestion des risques que nous allons être en mesure de déployer auprès de tous nos clients», a indiqué M. Gratton. Rappelons que TELUS, dont le chiffre d'affaires affiche 11,4 milliards $, compte plus de 13,3 millions de connexions clients d'un océan à l'autre.

Expertise en sécurité

Cette acquisition fait partie de la stratégie de TELUS pour aider ses clients à se protéger contre les méfaits des pirates informatiques.

«De plus en plus, les entreprises sont sous attaque. Personne n'est à l'abri. Que ça soit sur le Web ou sur leur réseau interne, elles doivent s'assurer d'une protection fiable et continue. Chez TELUS, nous sommes déjà un chef de file en matière de gestion de la sécurité des technologies de l'information à l'échelle du pays. Avec l'acquisition du Groupe Enode, nous allons chercher une expertise unique qui viendra compléter notre offre. Nous pourrons compter sur une brigade de 300 employés au sein de notre équipe de sécurité.»

En collaboration avec l'école de management Rotman de l'Université de Toronto, TELUS mène régulièrement des sondages auprès de ses clients. Et selon M. Gratton, ils craignent plus que jamais les menaces à la sécurité de l'information numérique.

«Nos clients ont peur parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils ne savent pas!» fait remarquer le patron de TELUS au Québec et dans les provinces maritimes. «Ils ne savent pas à quels endroits ils sont les plus vulnérables dans leurs infrastructures numériques. Ils s'interrogent aussi sur les dommages qui pourraient être causés à leur marque de commerce s'ils devaient être victimes de piratage informatique. Enfin, les entreprises veulent être en mesure d'offrir toute la sécurité possible à l'égard des données qu'elles gèrent pour leurs clients», a expliqué François Gratton.

Rappelons qu'en décembre dernier, le détaillant Target a été victime d'une cyberattaque sans précédent.

En effet, selon diverses sources, jusqu'à 110 millions de personnes se seraient fait voler des coordonnées bancaires ou personnelles lors de l'attaque informatique, soit le tiers de la population américaine. Ce qui en fait potentiellement l'un des plus gros vols de données de l'histoire des États-Unis.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer